lindigo-mag.com
lindigomagcom
lindigomagcom
L’Indigo, e-magazine du tourisme. Un regard différent, original et inédit sur les Voyages.
Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager cet article
Reportage

Angers et son patrimoine au plus près de la nature

Élue “ville la plus verte de France“ Angers abrite aussi dans son château médiéval la plus grande tapisserie du monde. Des superlatifs à découvrir à pied ou à vélo dans le centre-ville jusqu’aux vignobles et aux guinguettes en bord de Loire.

Par Catherine Gary



Château d'Angers © Anjou Tourisme
Château d'Angers © Anjou Tourisme
Un château aux tours zébrées, emblème de la ville ! Perchée sur son éminence dominant le Maine, l’imposante forteresse royale voulue en 1230 par Blanche de Castille, petite-fille d’Aliénor d’Aquitaine et mère de Saint Louis, protège alors la ville en verrouillant le cours du Maine.

Si la reine a choisi ce site c’est qu’il est déjà occupé depuis le Xe siècle par la dynastie des Plantagenêt maîtres de l’Anjou auxquels elle est apparentée. Les hauts murs de cette forteresse militaire sont jalonnés de dix-sept tours où alternent schiste, grès et tuffeau inspirant l’invulnérabilité. Leurs toits pointus disparaîtront au XVIe siècle pour l’installation aux sommets d’une artillerie adaptée à la lutte contre les protestants.

A l’intérieur des murs, les jardins se succèdent

Si l’impression première est saisissante au pied de ces tours superbes, l’ambiance change du tout au tout une fois passé le pont-levis. Car sous les ducs d’Anjou et le roi René une cour fastueuse y occupe les différents logis, chapelle, châtelet, logis seigneurial resplendissant dans la blancheur du tuffeau.... Flânez dans les espaces verts de cette vaste esplanade protégée et immergez-vous dans le parfum des jardins aux thématiques variées entretenus par une armée de jardiniers. Jardin des simples comme au moyen-âge, vigne, potager, sous-bois, roseraie... sans compter la collection d’hortensias et les ifs sculptés. Un vrai plaisir pour les amateurs de nature à compléter par une balade au sommet des tours, 500 mètres de chemin de ronde pour les admirer de plus haut...
 
Les jardins du château © Catherine Gary
Les jardins du château © Catherine Gary

La Tenture de l’Apocalypse, un chef d’œuvre unique au monde

Elle est l’incontournable du château comme celui de la ville, un fleuron aussi du patrimoine français et peut-être du monde. L’Unesco l’a d’ailleurs inscrite sur sa liste en tant que “Mémoire du Monde“. Cette vaste tapisserie de 140 mètres de long réalisée entre 1375 et 1380 à la demande de Louis 1er d’Anjou avait fonction d’asseoir son pouvoir et de ranimer l’esprit des croisades.  Œuvre hors normes, il n’en reste que 101 mètres ce qui est néanmoins énorme. Après une histoire périlleuse sa présence restaurée au château d’Angers tient du miracle tant elle fut transportée, mutilée, ignorée, abandonnée. Au départ, elle servait à l’apparat des ducs d’Anjou intra et extra-muros avant que le roi René ne la lègue à la cathédrale pour la mettre en scène lors de ses fêtes religieuses. Une longue traversée du désert s’ensuivit avant qu’un certain chanoine Joubert n’en rassemble les morceaux pour les faire restaurer. En 1954 elle retrouve enfin sa place au château dans un espace muséographique ad hoc. Mais depuis 1996 une présentation optimale permet aux visiteurs d’en admirer la beauté parfaite.
 
Tapisserie de l'Apocalypse © LUG creation-AnjouTourisme
Tapisserie de l'Apocalypse © LUG creation-AnjouTourisme

L’Apocalypse de Jean est le miroir d’une époque troublée

 Cette tenture peut se lire comme une bande dessinée de gauche à droite et de bas en haut entre ciel peuplé d’anges musiciens et terre couverte de fleurs encadrant l’ensemble. Inspirée du cinquième livre du Nouveau Testament, celui de l’apôtre Jean, la tenture de l’Apocalypse illustre ses visions des combats entre le bien et le mal et célèbre in fine la victoire du Christ contre le dragon ouvrant ainsi la Jérusalem céleste aux mortels. La tenture est aussi le reflet des troubles sociaux et politiques du XIIIe siècle, des épidémies et famines que vit le pays durant la guerre de Cent ans. On y lit les us et coutumes de l’époque, l’armement, l’habillement, les façons de se nourrir, de travailler, de survivre. Autant de détails passionnants pour les esprits férus d’histoire.
 
Détail de la Tenture de l'Apocalypse © Catherine Gary
Détail de la Tenture de l'Apocalypse © Catherine Gary

Dans l’animation des rues d’Angers

1/Maison d'Adam Place Sainte Croix © Anjou Tourisme 2/ Galerie David d'Angers ©Les Conteurs-Destination Angers 3/ Cale de la Savatte à Angers ©Sebastien Gaudard-AnjouTourisme.
1/Maison d'Adam Place Sainte Croix © Anjou Tourisme 2/ Galerie David d'Angers ©Les Conteurs-Destination Angers 3/ Cale de la Savatte à Angers ©Sebastien Gaudard-AnjouTourisme.
Vous pouvez suivre le fil bleu au sol pour une boucle de 3 kms en centre-ville ou flâner au hasard à la rencontre de ses lieux emblématiques. Pour la plus vieille maison d’Angers, Maison d’Adam aux colombages et sculptures en bois du XVe siècle, il faudra attendre qu’on la libère de ses échafaudages car elle est en restauration. Idem pour la Maison Bleue dont la façade ornée de mosaïques Art déco demandait elle aussi un ravalement d’urgence. Petite déception il est vrai mais on se console sur la grande place du Ralliement de style haussmannien le temps d’admirer la façade ornée de sculptures du Grand théâtre de la ville et d’apprécier l’ambiance locale le long des terrasses. Hôtels particuliers, boutiques animées de la rue Saint Aubin, collégiale Saint-Martin, Ve siècle, musée des Beaux-Arts, galerie David d’Angers, ce grand sculpteur local du XIXe siècle exposé dans l’ancienne abbaye Toussaint.
 

En route vers les vignobles tout proches

Exposés en coteaux au fil de la Loire les deux cépages caractéristiques du Val de Loire, Chenin et Cabernet Franc s’épanouissent sur leurs terroirs de schistes et de tuffeau. Ils donnent des vins blancs secs et fruités, des rouges corsés, des vins moelleux ou effervescents et l’occasion de découvrir de charmants villages. Comme celui de Savennières au sud d’Angers qui garde en son centre l’une des plus vieilles églises romanes de la région et jouit d’une appellation couvrant 150 hectares de vignes travaillées par 37 vignerons. Les blancs sont marqués par une forte minéralité riche en parfums de coing et de miel et sont faits pour la garde une bonne dizaine d’années.
1/ Jardin Mediterranéen 2/ Eglise romane de Savennieres  © Sebastien Gaudard-Anjou Tourisme.
1/ Jardin Mediterranéen 2/ Eglise romane de Savennieres © Sebastien Gaudard-Anjou Tourisme.

Le domaine du Closel, une excellence

 Au château des Vaults dans ce même village de Savennières l’œnotourisme est tout un art particulièrement ce qui vous permet de découvrir le vignoble et le travail de la vigne avant une dégustation de haute qualité dans une salle du château. Le parc romantique permet aussi une jolie balade sous la houlette d’Evelyne de Pontbriand, propriétaire des lieux qui préserve le paysage et sa biodiversité. Une riche programmation musicale et culturelle y est de plus organisée durant l’été et jusqu’à l’automne. “Musiques dans les vignes“, “Festival littéraire“,  “Heures exquises“ et gourmandes, “Métamorphoses“ au moment des vendanges...
 
Le domaine du Closel © Catherine Gary
Le domaine du Closel © Catherine Gary

Pour en savoir plus :

Bords de Maine à Angers ©Alexandre Lamoureux-Destination Angers.
Bords de Maine à Angers ©Alexandre Lamoureux-Destination Angers.
Se renseigner :

. Agence de développement du Tourisme de l’Anjou
www.anjou-tourisme.com
www.tourisme.destination-angers.com

Visiter :

. Domaine national du Château d’Angers 
https://www.chateau-angers.fr
. Tapisserie de l’Apocalypse
https://www.chateau-angers.fr/agenda/tapisserie-de-l-apocalypse

. Château des Vaults/Domaine du Closel
1, place du Mail. 49170 Savennières
www.savennieres-closel.com

. Le Carré Cointreau
Il s’agit de la fameuse distillerie angevine et de ses liqueurs à bas d’écorce d’orange. La visite guidée vous livre les secrets de sa longévité et vous propose au final de composer vous-même un délicieux cocktail.
2 Bd des Bretonnières, 49124 Saint-Barthélemy-d'Anjou
https://www.cointreau.com/fr/fr/distillerie-cointreau
 

Se régaler :

1/ Ancienne affiche au musée du Carré Cointreau 2/ Caramandes,une fine feuille d'amandes effilées caramélisées au beurre salé recouvertes de chocolat © Catherine Gary © Catherine Gary
1/ Ancienne affiche au musée du Carré Cointreau 2/ Caramandes,une fine feuille d'amandes effilées caramélisées au beurre salé recouvertes de chocolat © Catherine Gary © Catherine Gary
. Le Gupta’s
Face au château d’Angers il est installé dans un hôtel particulier du XVIIIe siècle. Terrasse avec vue

. Joe Carpa
Si vous aimez les carpaccio et les steaks tartare c’est the place to be ! On vous les prépare à toutes les sauces avec maints égards dans cette brasserie design et branchée en plein cœur de ville.
16 bis Bd du maréchal Foch

https://joecarpa.fr

. La guinguette de Port-Thibault
Testez l’esprit guinguette sur une terrasse en bord de Loire et régalez-vous de fritures et de plats à l’ardoise en profitant d’une programmation musicale qui vous donnera envie de guincher !
57 route de Port Thibault à Saint Gemmes, 10mn à la sortie d’Angers.

https://guinguettedeportthibault.fr
 
Dormir :
Le 21 Foch. Petit hôtel de charme en plein cœur de ville. Vous y êtes accueillis dans une harmonie de teintes douces et l’élégance d’un ancien hôtel particulier du XIXe siècle
21 Bd du Maréchal Foch

https://www.21foch.fr
 


20/05/2024
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 2 Juin 2024 - 15:06 Liège l’insolite cité wallonne

Mercredi 3 Avril 2024 - 18:20 Sainte-Foy Tarentaise, un repaire d’initiés