Actualités du tourisme

Colombie - Beauté inchangée et sérénité retrouvée des “villages de patrimoine“ autour de Medellin.

Bogota, capitale effervescente, Carthagène, remparts blancs sur la mer… deux tops des destinations colombiennes ! Mais pourquoi pas pousser plus loin ? Finie l’époque où les caïds de la drogue faisaient leur loi à Medellin et les villages patrimoniaux d’Antioquia, dans la partie occidentale des Andes. Alors on y va avant les autres ?

Par Catherine Gary



Colombie - Beauté inchangée et sérénité retrouvée des “villages de patrimoine“ autour de Medellin. Copyright Lindigomag/Pixabay
Colombie - Beauté inchangée et sérénité retrouvée des “villages de patrimoine“ autour de Medellin. Copyright Lindigomag/Pixabay
Santa Fe de Antioquia, un bijou d’art colonial

On pénètre lentement sur les gros pavés de cette ancienne petite capitale, détrônée en 1826 par Medellin, et classée au Patrimoine national. Bien chaussés pour plus de commodité d’autant que tout ici se découvre à pied, à la fraîche de préférence, dans la lumière matinale encore douce.
 

Terre de ferveur, Santa Fe de Antioquia est fière de ses églises classiques ou baroques dont certaines ajoutent à la sérénité des places ombragées de palmiers comme Sainte Barbara. Copyright C.Gary
Terre de ferveur, Santa Fe de Antioquia est fière de ses églises classiques ou baroques dont certaines ajoutent à la sérénité des places ombragées de palmiers comme Sainte Barbara. Copyright C.Gary
Dès que le soleil grimpe, on continue à l’ombre des façades immaculées et des balcons en bois sculpté d’où dégringolent les brassées de bougainvilliers. Car ici la chaleur peut être éprouvante dans la réverbération des murs éclatants de blancheur.

On pénètre dans la fraîcheur des demeures coloniales dont le charme caché des patios est une invitation à croiser la vie des gens dans la douce tranquillité de leur rythme  quotidien. Ils vous accueillent avec le sourire devant les hautes portes seigneuriales de pierre et de brique. Terre de ferveur, Santa Fe de Antioquia est fière de ses églises classiques ou baroques dont certaines ajoutent à la sérénité des places ombragées de palmiers. Comme Sainte Barbara dont le fronton en brique et mortier s’anime de courbes et d’ondulations à l’arrière d’une grande croix ouvragée. Témoin de cette foi locale, le musée d’art religieux garde peintures et sculptures des écoles espagnoles restituant aussi tout un pan d’histoire coloniale.  

le fleuve Cauca et le fameux pont d’Occidente classé patrimoine national. Copyright lindigomag/Pixabay
le fleuve Cauca et le fameux pont d’Occidente classé patrimoine national. Copyright lindigomag/Pixabay

A la sortie de la ville, en traversant un torrent venu de la montagne, surprise d’apercevoir quelques orpailleurs. Copyright C.Gary
A la sortie de la ville, en traversant un torrent venu de la montagne, surprise d’apercevoir quelques orpailleurs. Copyright C.Gary
A la sortie de la ville, en traversant un torrent venu de la montagne, surprise d’apercevoir quelques orpailleurs triant sur le tamis des petits graviers en quête de quelques éclats dorés…

Plus loin voici le fleuve Cauca et le fameux pont d’Occidente classé patrimoine national. Une prouesse de génie civil construite en 1895 après 8 ans d’efforts et 400 ouvriers travaillant sur le chantier. On doit ces 291 mètres enjambant l’affluant du rio Magdalena à un architecte de caractère, Marco Villa, préalablement initié à ce gros œuvre par une participation active à la construction du pont de Brooklyn de New York. Une ligne effilée, un tablier en bois léger et à chaque extrémité, deux tourelles retenant des câbles torsadés. Beau résultant qui permit à la population de se déployer économiquement sur des territoires plus vastes.

Jardin, village aux rues joyeuses et bariolées. Dans ce petit Eden, ce pays enchanté où tout est couleur, gentillesse et amabilité. Copyright C.Gary,
Jardin, village aux rues joyeuses et bariolées. Dans ce petit Eden, ce pays enchanté où tout est couleur, gentillesse et amabilité. Copyright C.Gary,

Dans ce village multicolore  Le soir l’ambiance change, la vie s’anime dans les bars, d’élégants cavaliers viennent exhiber leur adresse sur les pavés inclinés de la place. Copyright C.Gary
Dans ce village multicolore Le soir l’ambiance change, la vie s’anime dans les bars, d’élégants cavaliers viennent exhiber leur adresse sur les pavés inclinés de la place. Copyright C.Gary
Jardin, village aux rues joyeuses et bariolées
 
La route vers cet autre village adossé à la montagne suit le cours de la rivière Cauca à travers des paysages idylliques.

Pâturages, plantations de café et de bananiers… une fin en soi pour des moments de pur bonheur si le ciel le permet. On entre à Jardin et la magie opère toujours, mais différemment. Dans ce petit Eden, ce pays enchanté où tout est couleur, gentillesse et amabilité, les façades, les balcons rouges, bleus, jaunes, verts, même les chaises en bois avec leurs motifs animaux ou paysagers… tout est bariolé de couleurs vives ou de pastel ! La place centrale, sous la garde de la haute basilique néo-gothique en pierre volcanique, de ses anges sculptés et de son autel en marbre de Carrare, s’anime chaque matin d’un petit marché alimentaire avec fruits tropicaux et légumes anciens. Tout autour, les vieux s’attablent aux terrasses pour regarder les gens passer. Le soir l’ambiance change, la vie s’anime dans les bars, d’élégants cavaliers viennent exhiber leur adresse sur les pavés inclinés de la place aux pas saccadés de leur cheval qui semble danser. Un exploit. On dit ici que la solidarité s’est développée “dans la pierre et le bois“ face à l’adversité du temps de la guerre des gangs. Plus question de travailler dans les mines qui firent tant de victimes. Ni d’accepter les disparitions par centaines ; cette époque est désormais considérée comme de l’histoire ancienne. L’important est de protéger la belle identité de ce village, l’entretenir, le bichonner. Rester fidèles aux traditions agricoles de ces terres de manioc, de banane et de café. Et le dimanche, rejoindre les contreforts de la montagne et ses ruisseaux cristallins pour la baignade et la pêche avant un régal de truite grillée dans un resto champêtre.
 

"Jérico, l'envol infini des jours " décor en technicolor. d’un film sur les femmes locales; Copyright D.R.
"Jérico, l'envol infini des jours " décor en technicolor. d’un film sur les femmes locales; Copyright D.R.

Affiche du film "Jérico,l'’envol infini des jours",  Copyright D.R.
Affiche du film "Jérico,l'’envol infini des jours", Copyright D.R.
Jérico décor en technicolor d’un film sur les femmes locales

Pour  " Jérico, l’envol infini des jours ", un vrai succès en Colombie et en Espagne, Catalina Mesa a suivi quelques femmes étonnantes, simples figurantes pour des rôles improvisés illustrant leur histoire. Le tout dans une succession de scènes dévoilant en simultané la beauté de Jérico, son architecture coloniale et républicaine.

Des conversations se tissent, des dialogues, des confidences en disent long sur les joies et les souffrances de ces femmes socialement diverses dont les paroles sont empreintes de dignité et de résilience. Jérico donc, comme la ville biblique de Canaan, première conquête de Josué et des Hébreux à la sortie du désert… Dans ce berceau des grandes familles pionnières de la culture et de l’industrie locale, l’école a eu sa part, en particulier sous l’influence de sainte Laura, une religieuse née en 1874 et canonisée en 2013 par le pape. C’est dire si on en est fière. 

A jérico nichées sur les pentes andines, les rues du village n’en finissent pas de monter et de descendre. Copyright Lindigomag/Pixabay
A jérico nichées sur les pentes andines, les rues du village n’en finissent pas de monter et de descendre. Copyright Lindigomag/Pixabay

Au pied de la haute cathédrale on déguste un jus de fruit tropical tout en observant la colline fertile qui dévale sur la place vers les maisons multicolores. Copyright C.Gary et Pixabay
Au pied de la haute cathédrale on déguste un jus de fruit tropical tout en observant la colline fertile qui dévale sur la place vers les maisons multicolores. Copyright C.Gary et Pixabay
Jérico, haut lieu de culture et de beautés naturelles
 
Nichées sur les pentes andines, les rues du village n’en finissent pas de monter et de descendre.

De vraies montagnes russes délivrant des vues en contrebas et des perspectives renversantes. C’est l’effet Montmartre moins la foule, doublé d’une effervescence culturelle que l’on découvre au hasard de cette “Athènes du sud-ouest d’Antioquia“ dont les rues portent des noms de poètes, de peintres et d’écrivains locaux. Au pied de la haute cathédrale on déguste un jus de fruit tropical tout en observant la colline fertile qui dévale sur la place vers les maisons multicolores. On la grimpera plus tard pour une balade vivifiante en forêt le long des sentiers balisés qui offrent une vue unique sur la multitude des toits de tuiles de ce village inscrit comme dans un temps immobile autour de la place centrale, fidèle aux coutumes ancestrales. Telle la fabrication du carriel, une sacoche en cuir à 12 poches où les muletiers gardaient le matériel utile à leur monture et à leur long trajet à travers la forêt pour rallier les autres villages. C.G.

 

Parcourir la Colombie au moyen des bus multicolores permet de découvrir les paysages et de rencontrer les populations locales. Copyright Lindigomag/Pixabay
Parcourir la Colombie au moyen des bus multicolores permet de découvrir les paysages et de rencontrer les populations locales. Copyright Lindigomag/Pixabay

Tout le charme des villages authentiques autour de Medellin... De magnifiques boutique-hôtels vous y accueillent. Copyright C.Gary et D.R.
Tout le charme des villages authentiques autour de Medellin... De magnifiques boutique-hôtels vous y accueillent. Copyright C.Gary et D.R.
Plus d'infos


Y aller 

Air France propose un vol quotidien via Bogota et un autre via Panama.
Iberia propose 3 vols/sem via Madrid. 
Idem avec Avianca.

Se renseigner 

Le site officiel de ProColombia
www.colombia.travel

A Santa Fe de Antioquia

Dormir
Hôtel Boutique Casa Tenerife. Maison coloniale avec accueil chaleureux, piscine et cuisine traditionnelle au cœur du village.

www.hotelcasatenerife.com.co
Hosteria de la Plaza menor. Bel endroit mais chambres plus basiques
www.hosteriadelaplazamenor.com/galeria

Visiter

Le Pont de l’Occident à 8 km du village
Plusieurs ateliers de fabrication de filigrane en or ou argent, une spécialité locale.


   

    

Les villages autour de Medellin ont gardé leurs traditions artisanales et gourmandes....Les musées sont à découvrir et les petits hôtels colorés et très confortables accueillent leurs hôtes avec une grande gentillesse et un savoir-faire digne des grands hôtels. Copyright C.Gary et D.R.
Les villages autour de Medellin ont gardé leurs traditions artisanales et gourmandes....Les musées sont à découvrir et les petits hôtels colorés et très confortables accueillent leurs hôtes avec une grande gentillesse et un savoir-faire digne des grands hôtels. Copyright C.Gary et D.R.
A Jardin
Dormir
Hôtel La Casona. Sympathique, créatif et bien placé à deux pas de la basilique et de la place centrale.  Couleur dominante : le rouge ! Chambres sur patio.

http://jardin.antioquia.in/alojamiento/hoteles/la-casona
Visiter
Plusieurs ateliers de fabrication de “taburete“, ces chaises en bois peintes de motifs variés sur commande pour le plaisir de la visite…
Truchera Valdivia  à 3 km du village. En pleine nature on s’y repose, et on y déguste d’excellentes truites juste pêchées. 

http://www.hosterialavaldivia.com
Délicieuses confiseries locales faites maison à base de fruits.
http://dulcesdeljardinantioquia.blogspot.fr
A Jérico
Dormir 
Hôtel Rio Piedras. Cra. 5 #651,
Central, confortable et près du petit marché local. 

www.hotelriopiedras.com
Hôtel Milagros Campestre. Sur les hauteurs du village pour une ambiance plus champêtre. Accueil très sympathique mais il faut une voiture.
Visiter
Hacienda de café El Saturia pour une expérience de la production à la consommation.

www.republicadelcafe.com.co
Museo MAJA. Un centre d’art contemporain avec expositions temporaires intéressantes et collection d’œuvres d’artistes locaux de qualité.
www.museomaja.com
Maison natale de Santa Laura
Fabrication du Carriel
On l’observe dans ce magasin qui le fabrique sous vos yeux depuis plusieurs décennies. 

www.carrielarte.com
 


01/12/2017
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >