lindigo-mag.com
lindigomagcom
lindigomagcom
L’Indigo, e-magazine du tourisme. Un regard différent, original et inédit sur le Voyage.
Actualités du tourisme

Cracovie dans sa splendeur hivernale

Cracovie forme avec Prague et Budapest le somptueux trio des plus belles villes d’Europe centrale. L’hiver, revêtue de son manteau de neige et de ses décors de fête elle se découvre plus secrète, féérique et sereine. Alors profitez en ce moment des merveilles de cette ville au patrimoine préservé depuis des siècles.

Par Catherine Gary



On prend de la hauteur sur la colline du Wawel

Vue sur la Vistule depuis l'esplanade du château du Wawel @Catherine Gary
Vue sur la Vistule depuis l'esplanade du château du Wawel @Catherine Gary
C’est là que se dressent les deux lieux les plus vénérés des Polonais, la cathédrale gothique et le château qui fut durant des siècles le centre politique et administratif du pays et où bat toujours son cœur historique. On s’y dirige le matin alors que la neige crisse encore sous les pas et que l’air frais et sec fait presser l’allure tout en admirant dans la montée les bulbes baroques, les clochers, les dômes des églises.

Depuis sa fondation au XIVe siècle par Casimir le Grand et jusqu’en 1596 quand Sigismond III transféra la capitale à Varsovie, les rois ne cessèrent de résider dans ce vaste château qui fut maintes fois occupé par les assaillants autrichiens et allemands avant de retrouver enfin son faste d’antan. Sur la grande esplanade profitez de la vue sur la Vistule, vous ne la reverrez pas ensuite car elle ne traverse pas la cité.  Pour la découverte du château il faudra faire des choix en raison de l’immensité de cet édifice remanié à la Renaissance après avoir été incendié au Moyen Age. L’incontournable ici c’est le Trésor royal avec en son centre l’épée quasi légendaire du XIIIe siècle qui couronna les rois de Pologne pendant plus de 400 ans. Armureries, vaisselles en or, objets précieux, harnais de parade, tapisseries d’Arras héritées du roi Sigismond Auguste précèdent les salles du trône et d’audience aux plafonds à caissons et fresques murales. Sans oublier la salle dédiée à l’Art oriental riche en bannières turques, en tentes de campagne, en tapis fastueux……

 
.

En grimpant vers la colline du Wawel ]@ C.Gary et  Le château historique au cœur de tous les Polonais se dresse sur l'esplanade dominant la Vistule @Catherine Gary
En grimpant vers la colline du Wawel ]@ C.Gary et Le château historique au cœur de tous les Polonais se dresse sur l'esplanade dominant la Vistule @Catherine Gary

La cathédrale gothique, mémoire historique de la Pologne

La cathédrale @Monika Kaplon et  Rois et reines dans la crypte de la cathédrale @Catherine Gary
La cathédrale @Monika Kaplon et Rois et reines dans la crypte de la cathédrale @Catherine Gary
« Ce monument est notre cathédrale de Reims, notre basilique Saint-Denis, notre Panthéon » commente notre guide en évoquant les lieux.

Les dynasties Piast, angevine et Jagellon qui se sont succédé ici ont été sacrées et reposent dans cette cathédrale emblématique avant que les rois ne soient ensuite élus. Jean Paul II, pape canonisé en 2014, fut évêque puis archevêque de Cracovie. Cela ne s’oublie pas et une sculpture lui rend hommage s au pied des marche.  L’impressionnant mausolée de Saint Stanislas, sarcophage en argent massif sous baldaquin baroque, se dresse au centre de la nef. Son corps démembré, selon la légende, symbolisa longtemps le martyre de la Pologne dépecée durant son histoire. Suivent le sarcophage en marbre rose de Ladislas Jagellon vainqueur des Chevaliers teutoniques, de Ladislas le Bref, de Kazimierz le Grand, chef d’œuvre en marbre rouge, et une vingtaine de chapelles dont celles de la sainte Croix et de la Reine Sophie…Dans la crypte reposent les dépouilles de rois et de reines, de princes, de poètes et de héros nationaux. Noms fameux qui défilent et qu’on ne retiendra pas sauf le souvenir de la solennité et de la beauté de ces œuvres mortuaires.

Eglise jésuite baroque Saint Pierre et Saint Paul rue Grodzka @Catherine gary
Eglise jésuite baroque Saint Pierre et Saint Paul rue Grodzka @Catherine gary

Balades au hasard des rues de la vieille ville

Les balades en calèches blanches animent rues et places toute l'année @Monika  Kaplon  et  Ambiace de rue durant les fêtes de fin d'année @OT Pologne
Les balades en calèches blanches animent rues et places toute l'année @Monika Kaplon et Ambiace de rue durant les fêtes de fin d'année @OT Pologne
En redescendant vers le centre-ville il faut s’aventurer dans les passages et sous les porches et découvrir les cours anciennes aux façades armoriées. Se poser aussi pour le plaisir de sentir l’ambiance locale dans un café à l’ancienne et d’autres plus branchés animés par une jeunesse étudiante et tonique.

Le tout se vit dans un joyeux mélange de styles et de créativité sur fond d’une architecture de haut vol où pierres gothiques et baroques se donnent le change pour conter la longue et riche histoire de cette ville unique. Le mieux est de s’y perdre tant il est facile de s’y retrouver grâce à l’antique plan en damier qui facilite les repérages. Et surtout ne pas manquer quelques-unes des rues majeures, moins fréquentées durant cette période de l’année. Comme au sud, la rue Kanonicza avec son musée de l’Archevêché qui recèle des merveilles de peintures anciennes. Jadis tronçon de la voie royale avec ses demeures patriciennes et ses façades Renaissance elle mène tout droit à l’immense place du Rynek Glowny. En parallèle, la rue Grodzka flanquée de ses deux monastères dominicain et franciscain est la plus ancienne et affiche une animation quotidienne. Au nord du Rynek, la rue Florianska où logèrent Franz Liszt et le tsar Alexandre 1er regorge de boutiques colorées et de friandises irrésistibles jusqu’à la porte Florian jadis reliée à la Barbacane cette étonnante forteresse circulaire du XVe siècle dont les murs de 3 mètres d’épaisseur percés de 130 meurtrières défendirent jadis vaillamment la ville avant de devenir aujourd’hui un centre de concerts à proximité du théâtre Stowacki, fortement inspiré, lui, de l’Opéra Garnier de Paris. Vous voici à arrivés sur les Planty, à l’emplacement des anciennes fortifications devenues un parc circulaire cintrant la vieille ville pour une balade de charme à l’écart de l’agitation urbaine.

La halle aux draps devant la statue du poète d’Adam Mickiewicz @OT Pologne
La halle aux draps devant la statue du poète d’Adam Mickiewicz @OT Pologne

Le Rynek Glowny, cœur emblématique de Cracovie

La Barbacane, ancienne forteresse accueillant les concerts @Catherine gary  et  La basilique Sainte-Marie @OT Pologne
La Barbacane, ancienne forteresse accueillant les concerts @Catherine gary et La basilique Sainte-Marie @OT Pologne
L’une des plus vastes places médiévales d’Europe arbore fièrement l’harmonie de ses façades néoclassiques animées d’innombrables cafés et restaurants dans un irrésistible air Mittel Europa du siècle dernier.

Au centre se dresse la statue d’Adam Mickiewicz, l’un des plus grands poètes romantiques de Pologne et les échoppes des marchands de fleurs ainsi que la Halle aux draps du XIVe siècle, marché couvert incendié puis rebâti en style Renaissance avec ses arcades abritant de nombreuses boutiques de souvenirs… La basilique gothique Sainte-Marie est le chef d’œuvre incontesté de la place avec ses deux tours asymétriques du XIVe siècle et l’animation chaque heure depuis la plus haute tour aux 16 clochetons d’une sonnerie de trompette, le Hejnal, en mémoire d’une vieille légende de Cracovie. Si une montée est conseillée jusqu’au sommet de la tour pour la vue panoramique sur la ville, il ne faut surtout pas manquer à 12h précises l’ouverture solennelle dans le chœur de l’un des plus somptueux retables de la fin du gothique dû au grand sculpteur allemand Veit Stoss. Un chef d’œuvre haut de 16 mètres, large de 11 une fois ses volets ouverts, certains des 200 personnages dorés à l’or fin dépassant les 3 mètres. La partie centrale représente la Vierge et les apôtres. L’intérieur de la basilique est orné de fresques et les voûtes en ogives s’éclairent d’une myriade d’étoiles dorées…

Les marchandes de fleurs animent le Rynek Glowny hiver comme été @Catherine Gary
Les marchandes de fleurs animent le Rynek Glowny hiver comme été @Catherine Gary

Deux merveilleux musées dans la vieille ville

Au Musée des Princes Czartoryski  La Dame à l'hermine de Léonard de Vinci @Catherine Garyj et  L'un des chefs d'œuvre du musée des Princes Czartoryski @Catherine Gary
Au Musée des Princes Czartoryski La Dame à l'hermine de Léonard de Vinci @Catherine Garyj et L'un des chefs d'œuvre du musée des Princes Czartoryski @Catherine Gary
La collection du Musée des Princes Czartoryski qualifiée de “plus précieuse, plus riche, plus époustouflante des collections d’art“ est un autre incontournable sur la place du Rynek dans la vieille ville.


Constituée à partir de 1792 par la riche aristocrate Izabela Czartoryska, afin de protéger et conserver l’héritage culturel et historique de son pays si souvent mis à mal, l’ensemble comporte d’exceptionnels trésors. Parmi eux, la Dame à l’hermine de Léonard de Vinci, le Paysage avec le bon Samaritain de Rembrandt, des portraits et miniatures de Lucas Cranach et une multitude d’objets religieux, trophées, tapisseries et armures. S’il n’y en avait qu’un c’est “Le“ musée à voir à Cracovie !

Dans un esprit plus festif, le Musée Historique de la ville expose chaque année après le concours sur la grand place les dizaines de crèches uniques en leur genre que la population locale fabrique durant l’année. Il ne s’agit pas ici de traditionnelles nativités avec enfant Jésus mais d’architectures complexes pouvant mesurer jusqu’à 3 mètres, reproduisant ou interprétant les principaux monuments religieux de la ville.

Cette tradition remonte au XIXe siècle et on la doit aux maçons privés de travail durant les durs mois d’hiver qui s’occupaient en construisant avec du carton et du papier argenté ces merveilles qui depuis ont fait école. Le concours est ouvert aux artistes, aux amateurs comme aux enfants et les plus belles crèches seront acquises par le musée.

Szara Ges, une adresse de classe sur la place du Rynek Glowny @Catherine Gary
Szara Ges, une adresse de classe sur la place du Rynek Glowny @Catherine Gary

Une cuisine locale pour se régaler dans la diversité

Les vendeurs de bretzels dans les rues, une tradition ancestrale @Catherine Gary et  Les jeunes chefs apportent un complément très apprécié à la cuisine traditionnelle @Catherine Gary
Les vendeurs de bretzels dans les rues, une tradition ancestrale @Catherine Gary et Les jeunes chefs apportent un complément très apprécié à la cuisine traditionnelle @Catherine Gary
Sacrée capitale européenne de la gastronomie en 2019 Cracovie n’a pas démérité de son titre depuis avec une génération de jeunes chefs qui vient enrichir la palette existante des traditions polonaises.

Et l’offre aujourd’hui se décline aussi bien en haute cuisine qu’en plats créatifs ou à ceux, particulièrement réconfortants en hiver, hérités d’un passé plus rustique. Comme la Zurek, cette délicieuse aigre soupe de farine fermentée cuite avec crème, saucisses, champignons et pommes de terre. La gastronomie est ici le résultat d’un “joyeux melting pot culinaire“ aux influences juives et musulmanes mais aussi allemandes et austro-hongroises. Ce qui ne l’empêche pas de rester fidèle à ses pierogis (ravioles), sa choucroute bigos, sa carpe et son oie farcie pour les fêtes. Des plus raffinés aux plus modestes les plats sont toujours goûteux et soucieux de produits authentiques, le tout à des prix très doux.

Palais des Beaux Arts Sécession avec ses frises en stuc sur fond d'or place Szczepanski@Monika Kaplon
Palais des Beaux Arts Sécession avec ses frises en stuc sur fond d'or place Szczepanski@Monika Kaplon

Plus d'infos

Trésor du château du Wawel @Catherine Gary ;  Exposition des crèches de Cracovie 2022 comme chaque année au Musée Historique de la ville @Catherine Gary  et  et partie centrale du retable de Veit Stoss une fois ouvert. @Catherine gary
Trésor du château du Wawel @Catherine Gary ; Exposition des crèches de Cracovie 2022 comme chaque année au Musée Historique de la ville @Catherine Gary et et partie centrale du retable de Veit Stoss une fois ouvert. @Catherine gary
S’informer
www.pologne.travel
 
Formalités
 Carte d’identité ou passeport en cours de validité
Monnaie : 1 euro = 4,7 zlotys
 
Visiter

Cathédrale des sacres sur la colline du Wawel

https://wawel.krakow.pl/en/explore

Château du Wawel
Vous pouvez visiter les extérieurs du château, ses cours et remparts ainsi que la cathédrale gratuitement. Les intérieurs, appartements et musées sont payants et se visitent séparément.

https://visiter-cracovie.fr/visiter-chateau-wawel/

Basilique Sainte-Marie
La billetterie de la basilique ouvre à 11h30 tout comme la basilique. Un autre billet est nécessaire pour le sommet de la tour la plus haute

Exposition des crèches au musée historique de la Ville de Cracovie
Rynek Glowny35

https://www.pologne.travel/fr/serwis/actualites/concours-de-plus-belles-creches-de-noel-de-cracovie-2

Musée des Princes Czartoryski
Rue Pijarska 15,

https://mnk.pl/branch/muzeum-ksiazat-czartoryskich
 


 
.
 

 
 

Le restaurant brasserie Pod Baranem, une institution ! @Catherine Gary .
Le restaurant brasserie Pod Baranem, une institution ! @Catherine Gary .
Dormir
 
PURO Krakow Kazimierz
Halicka 14a
Une excellente adresse dans l’ancien quartier juif à 20mn à pied du centre. A la fois bobo et design avec sa déco vivante, salons cosy et son sens de l’accueil. 

https://purohotel.pl/pl/krakow-kazimierz
 
Se régaler en découvrant la richesse et diversité de la gastronomie locale :
Bazaar Bistro dans le quartier juif de Kazimierz
Style bohème, bio, intello/ écolo. Excellentes soupes et viande de bœuf succulente. Compter 27 euros le menu avec un verre de vin.
Place Nowy 6

https://bazaarbistro.pl/#kontakt
Szara Ges
Décor chaleureux, confortable et classieux. Excellente soupe aux champignons, délicieux confit d’oie et tartare parfaitement assaisonné. 32 euros le menu
Rynek Glowny 17

https://szarages.com
Pod Baranem
Adresse emblématique depuis des années façon brasserie classique pour une délicieuse cuisine traditionnelle locale. Les habitués s’y pressent et il faut réserver vu le succès. Menu à 32 euros
sw. Gertrudy 21

https://podbaranem.com/?lang=en
Wesele
Dans une ambiance chalet de montagne, excellente soupe Zurek présentée dans un pain et accueil délicat. Menu à 35 euros
Rynek Glowny 10

https://weselerestauracja.pl/en/
 


15/01/2023
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Janvier 2023 - 18:08 Evian, le monde entier est à ses pieds