lindigo-mag.com
lindigomagcom
lindigomagcom
L’Indigo, e-magazine du tourisme. Un regard différent, original et inédit sur les Voyages.
Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager cet article
Reportage

Dans l’ouest écossais l’été joue les prolongations

Région d’Europe où la nature est encore intacte, où les landes de bruyère s’habillent de mauve entre la fin de l’été et le début de l’automne, où les forêts rougissent au-dessus des lochs aux eaux noires, l’Ecosse des îles et des terres est forte, violente, attachante.

Par André Degon, texte et photos



Trossachs, loc Earn, montagne Sron Mor @ André Degon
Trossachs, loc Earn, montagne Sron Mor @ André Degon
Vaillamment, la vedette de David Kirkpatrick affronte la houle venue du nord. Le vent dans le nez, elle peine à sortir du détroit de Iona. Les voyageurs qui ont choisi de s’installer à l’arrière pour mieux profiter du paysage reçoivent avec stoïcisme des paquets d’eau à chaque fois que l’étrave pénètre la vague dans une gerbe blanche.

Après une heure de ce régime, terre survivante d’un passé lointain, Staffa, l’île noire et ses falaises de basalte dont Jules Verne s’inspira pour son roman Le Chancellor, se dresse devant, mystérieuse. La grotte de Fingall où l’eau s’engouffre entre les orgues de pierre n’est-elle pas un passage pour descendre au centre de  la terre ? Les macareux qui viennent y migrer de mai à juin sont les seuls habitants de cette île d’un kilomètre de long et cinquante mètres de large, perdue à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Mull, la plus méridionale des Hébrides.
 
 

Ile de Mull, Duart Castle @ André Degon
Ile de Mull, Duart Castle @ André Degon

Mull, l'île du clan McClean

A une heure de Oban par le ferry, au débouché du Loch Linnhe, Mull est une terre solitaire, rude. Deux villages, Craignure, sorte de petite capitale, et Tobermory au nord-est regroupent l’essentiel des trois mille habitants de l’île. Une fois quittés ces lieux, ce ne sont que landes et pâturages qui alternent avec la mer tellement la côte est découpée. Consciencieusement, les moutons à tête noire remplissent leur devoir face à l’immensité de l’océan. Pays rude et attachant où le vent et la pluie balayent des falaises inhospitalières mais d’une beauté infinie. Et quand le ciel se déchire et que le soleil ose un rayon, la magie de la lumière lavée par la pluie entre en scène. Les violets et les bruns le disputent aux verts d’une densité incroyable. Etonnement de rencontrer au détour d’un virage une maison isolée de tout.
 

Ile de Mull, cimetière @ André Degon
Ile de Mull, cimetière @ André Degon

Congrégation œcuménique

L’histoire de l’île remonte à l’époque celtique avant d’avoir appartenu au XIVe siècle au clan McClean dont le dernier descendant, sir Lachlan, habite toujours le château de ses ancêtres, Duart Castle, près de Craignure sur la côte est. Au sortir du Loch na Keal, sur la côte ouest, une minuscule île, Inch Kenneth, abrite une demeure où vécu une étrange famille, les Redesdale très liés à sir Oswald Mosley, le leader du parti fasciste britannique avant la Seconde Guerre mondiale. Une des filles de lord Redesdale, Unity, grande admiratrice de Hitler, finit sa vie dans l’île,  invalide après avoir tenté de se suicider au début du conflit, pendant que sa sœur, Jessica, communiste, s’amusait à graver un marteau et une faucille au-dessus des fenêtres de la maison décorées de svastikas. Plus à l’ouest, à l’extrémité du Ross of Mull, l’île de Iona est un des lieux les plus vénérés d’Ecosse. Saint Colomba y débarqua d’Irlande pour prêcher le catholicisme. Un monastère abrite actuellement une congrégation œcuménique. Sans doute ces îles de l’ouest écossais incitent-elles à la spiritualité : plus au sud, face à la petite ville de Lamlach sur la côte est d’Arran, Holy Island héberge une communauté bouddhiste.
 
Pecheur entre les iles de Mull et Iona @ André Degon
Pecheur entre les iles de Mull et Iona @ André Degon

Arran, l’Ecosse en miniature

A trois quart d’heures d’Ardrossan, au sud-ouest de Glasgow, Arran, surnommée l’Ecosse en miniature, est une des îles les plus touristiques. Sa partie nord, montagneuse et entrecoupée de profondes vallées, comme les Highlands, culmine à 874 m au Goatfell. Au sud, en revanche, le paysage typique de basses terres rappelle celui que l’on trouve dans les Lowlands. Maisons blanches ou de briques au bord du littoral, l’habitat est propret et tout le monde se salue d’un aimable « good morning ». Si vous entendez un "Hi " retentissant, soyez sûr qu’il s’agit d’un Américain. Peut-être le descendant d’un lointain émigrant venu en visite sur la terre de ses ancêtres. Réchauffée par la présence du Gulf Stream, Arran bénéficie d’un climat si doux que les rhododendrons font bon ménage avec d’étonnantes plantes tropicales dans le parc du château de Brodick. Symbole des luttes de clans durant cinq siècles, le château passa successivement entre les mains des  Stewarts, des McDonalds, des MacCleans, des Campbells pour finalement tomber sous la domination des Hamiltons. 
 


Frontière entre les Highlands et les Lowlands

Trossachs, loc Earn, montagne Sron Mor @ André Degon
Trossachs, loc Earn, montagne Sron Mor @ André Degon
Ces guerres de familles ont rythmé l’histoire de l’Ecosse. Un territoire, au nord de Glasgow, résume à lui seul cette saga : les Trossachs. Romanciers et poètes ont célébré les paysages de cette région, frontière entre les Highlands et les Lowlands. Eliot, Andersen, Stevenson, Turner et bien d’autres y séjournèrent, attirés par l’atmosphère propice aux mythes et aux légendes qui se dégage de ce pays de lacs, de montagnes, de forêts et de landes. C’est le royaume de Rob Roy McGregor, figure illustre, qui vécu à la fin du XVIIe siècle et dont les exploits romancés par sir Walter Scott servirent à créer le personnage de Robin des Bois, celui qui prend aux riches pour donner aux pauvres. Certes, ce marchand de bestiaux et fin bretteur se battait pour donner aux plus démunis, mais, un peu brigand,  il savait également se servir en écumant les collines autour de Callander. Etonnamment, il mourut dans son lit entouré de l’affection des siens. Pour découvrir sa tombe au cimetière de Balquiddher, entre le Loch Voil et le Loch Earn, la plus belle approche est d’emprunter au nord-est de Callander l’A 84  qui longe le Loch Lubnaig vers le nord.
 
 

Fierté écossaise intacte

A Strathyre, prendre à gauche une minuscule route qui commence par un vieux pont de pierre et se poursuit dans la Queen Elisabeth Forest Park, au pied du Benvane. Sur une seule voie, le chemin traverse ensuite des pâturages (bien refermer les barrières après chaque passage). Avant Stronvar, prendre à droite vers Balquiddher. Au carrefour, continuer en face : le cimetière est au sommet de la montée. Près de l’ancienne chapelle, de granit,  la tombe de Rob Roy, régulièrement fleurie par des fidèles, est là, flanquée de celles de sa femme et de ses fils, et surmontée de la devise « MacGregor, despite them » qui résume cette fierté écossaise toujours d’actualité. Plus romantique est le petit ilot d’Inchmahome au milieu du lac de Menteith, à l’est d’Aberfoyle. Il abrite les ruines d’un prieuré du XIIIe siècle où fut cachée Mary Queen of Scots à l’âge de cinq ans après l’invasion anglaise. On s’y rend en barque à moteur sur les eaux limpides riches de saumons et de brochets, paradis des pêcheurs à la mouche. Une avancée en pierre fait office de débarcadère pour découvrir des ruines qu’aurait apprécié Lord Byron. La Loch Ard Forest sépare Aberfoyle du Loch Lomond. Ses rives, plus riantes au sud, sont la destination favorite des habitants de Glasgow qui aiment venir pêcher ou canoter le week-end. Face au Ben Lomond, très prisé des randonneurs, Luss, avec sa petite église noyée dans la verdure entre les maisons et la plage, ressemble à un sage village de poupée où le temps semble s’être arrêté. Contraste avec  l’Ecosse indomptée des grands espaces, des landes à bruyère, royaume du lagopède, le  « famous grouse ».
 
Dans les Trossachs, lac de Mentheith, prieuré de Inchmahome @ André Degon
Dans les Trossachs, lac de Mentheith, prieuré de Inchmahome @ André Degon

En savoir plus

Office de tourisme de Grande-Bretagne, tel. : 01 58 36 50 50. Site : www.visitbritain.org .

Où se loger

Dans les Trossachs

- Karma lake of Menteith, Lake of Menteith. Tel. : 01877 385258. Site :
www.lake-hotel.com . Face à l’île d’Inchmahome, le lieu est superbe.

- Lodge on Loch Lomond, Luss. Tel. : 01436 860201. Site :
www.loch-lomond.co.uk . A côté du charmant petit village de Luss sur le loch Lomond, grand hôtel type lodge nord-américain. Grandes chambres, excellente literie. Préférer les chambres surplombant le lac dans le premier bâtiment.

- The Four Seasons Hotel, St. Fillans. Tel. : 01764 685333. Site :
www.thefourseasonshotel.co.uk . Perdu à l’extrémité du loch Earn, environné de montagnes et de forêts, un hôtel simple, familial avec la vue sur le lac.

Dans l 'île d'Arran

- Auchrannie Resort, Brodick. Tel. : 01770 302234. Site :
www.auchrannie.co.uk .
Dans un beau parc, établissement traditionnel. Décoration victorienne.

 
1/Ile de Kerrera près d'Oban 2/Ile d'Arran, chateau de Brodick joueur de cornemuse/3 Ile d'Arran village de Corrie 4/Lac de Menteith 5/Ile de Starra et ses orgues de basaltes @ André Degon
1/Ile de Kerrera près d'Oban 2/Ile d'Arran, chateau de Brodick joueur de cornemuse/3 Ile d'Arran village de Corrie 4/Lac de Menteith 5/Ile de Starra et ses orgues de basaltes @ André Degon

Où s’arrêter

Arran :
- Le Arran Heritage Museum (
www.arranmuseum.co.uk ) : écomusée relatant la vie de l’île.

- Creeler’s of Arran, à Brodick Restaurant de poisson dans une ferme avec sa propre fumerie.

- La jeune distillerie (elle a dix ans) de whisky de Lochranza. Fondée par Harold Currie, un héro de la guerre, qui fit beaucoup pour Arran.

- Brodick Castle : un des plus beaux parcs du Royaume-Uni réputé pour sa collection de 600 différentes sortes de rhododendrons de Chine, de l’Himalaya et de Birmanie.
 
Mull :
- Le château de Duart, siège du clan des Maclean. Sir Lachlan, chef du clan vit dans ce château. Salles évoquant le passé du lieu. Collections d’objets, de tableaux, d’armes.
- Le château et les jardins de Torosay. Pour le parc et ses terrasses à l’italienne, une atmosphère méditerranéenne dans un environnement austère.

- L’île de Starra et ses orgues de basalte identiques à celles de la Chaussée des géants en Irlande.
 
The Trossachs
- Lake of Menteith : Lake of Menteith fisheries, tel. : 01877 385664. Site : www.menteith-fisheries.co.uk. Pour les passionnés de pêche à la mouche, un paradis dans un environnement exceptionnel.

- Helensburgh (sud-ouest du loch Lomond) : The Hill House, Upper Colquhoun str. Tel. 01436 673900. Maison construite et meublée par l’architecte Mackintosh en 1902 pour Walter Blackie, célèbre éditeur de Glasgow. Gérée par le National trust of Scotland. La maison est actuellement  protégée par une sorte de grand cocon protégeant les murs très humides. Mais elle reste ouverte à la visite. Un must !

 
1/ Trossachs, Loch Earn 2/ Trossachs, route au coeur de Queen Elisabeth Forest El 3/ Ile de Mull, Torosay castle 4/ Prieuré de Inchmahome 5/ Ferry reliant île de Mull à l'île de Iona @ André Degon
1/ Trossachs, Loch Earn 2/ Trossachs, route au coeur de Queen Elisabeth Forest El 3/ Ile de Mull, Torosay castle 4/ Prieuré de Inchmahome 5/ Ferry reliant île de Mull à l'île de Iona @ André Degon


21/08/2023
André Degon





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 17 Février 2024 - 17:33 Le Portugal, terre de conquête

Dimanche 10 Décembre 2023 - 18:47 Fabuleuses lumières de Noël en Moselle

Mercredi 6 Décembre 2023 - 13:55 Remiremont, fêter Noël dans la Belle des Vosges