lindigo-mag.com
lindigomagcom
lindigomagcom
L’Indigo, e-magazine du tourisme. Un regard différent, original et inédit sur les Voyages.
Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager cet article
Reportage

Durga Puja à Calcutta, une fête fastueuse

L’Unesco a inscrit en décembre 2021 au Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité cette fête unique en Inde qui met en effervescence chaque année la capitale du Bengale autour d’une multitude de temples éphémères souvent fastueux.

Reportage Catherine Gary



C’est à Kumartuli que les centaines de temples éphémères sont fabriqués. @ C.Gary
C’est à Kumartuli que les centaines de temples éphémères sont fabriqués. @ C.Gary
Durga Puja se prépare longtemps à l’avance et si la pandémie a mis les ateliers des potiers à l’arrêt, ils ont repris le travail de plus belle depuis six mois pour être prêts fin septembre dernier. 

Au quartier Kumartuli des milliers d’idoles prennent vie

la fête de Durga, la déesse mère aux dix bras . @ C.Gary
la fête de Durga, la déesse mère aux dix bras . @ C.Gary
C’est à Kumartuli que les centaines de temples éphémères sont fabriqués et si vous avez la chance de découvrir ce labyrinthe de ruelles avant leur acheminement dans les différents quartiers de cette mégapole de 16 millions d’habitants.


vous serez aux premières loges. Les artisans, chacun dans sa spécialité, y travaillent l’argile et la paille en bordure de rivière Hoogly pour la fête de Durga, la déesse mère aux dix bras dotés chacun d’une arme redoutable, lance, arc et flèche, hache, massue, conque, trident, qui lui ont permis de vaincre les forces du mal incarnées par le démon Mahishasura. Seuls les artistes les plus chevronnés auront l’honneur avant départ d’en dessiner les yeux pour lui donner vie.

Durga, déesse guerrière, mère de Calcutta et du Bengale

Durga Puja à Calcutta, une fête fastueuse@C.Gary
Durga Puja à Calcutta, une fête fastueuse@C.Gary
Chaque année la déesse, émanation de la divine trinité Brahma, Shiva et Vishnou, quitte les hauts sommets de l’Himalaya pour visiter sa famille durant les six jours rappelant son combat contre la bête redoutable.

Entre fin septembre et mi-octobre, elle est accueillie dans quelques centaines de “Pandals“, des temples éphémères, entourée de ses enfants, le dieu éléphant Ganesh, les déesses Lakshmi, Saraswati et Kartikeya. Quand certains clubs de quartier réussissent à convaincre de leurs projets de grandes entreprises comme Tata, de riches politiques ou des institutionnels ils peuvent être sponsorisés jusqu’à 50 000 euros. De quoi créer de vastes installations à travers lesquelles la population vient admirer la beauté de cette déesse emblématique. 

Les aspects socio-culturels de ces temples éphémères

des thématiques ancrées dans la tradition rurale hindoue qui délivrent des messages.@ C.Gary
des thématiques ancrées dans la tradition rurale hindoue qui délivrent des messages.@ C.Gary
Ces sanctuaires temporaires, ces architectures au cœur desquelles trône la déesse immergent les habitants dans un univers magique sur fond de musiques traditionnelles rythmées de conques et de percussions.

Ils incarnent des thématiques ancrées dans la tradition rurale hindoue mais délivrent aussi des messages. Dénonciation du travail des enfants, appel à une vie décente pour tous, défense de la cause LGBT, lutte contre la pollution, respect des femmes… Le long des rues les barrières de bambou canalisent les foules qui se pressent la nuit tombée et jusqu’à des 5 heures du matin pour déambuler dans la beauté de ces sanctuaires illuminés par des milliers de lampes et projecteurs.

Un guide pour découvrir les plus beaux Pandals

Plus de 2 000 Pandals  à Calcutta durants 6 jours de fête à Calcutta. @ C.Gary
Plus de 2 000 Pandals à Calcutta durants 6 jours de fête à Calcutta. @ C.Gary
Il y aurait en plus de 2 000 à Calcutta durant ces 6 jours. Impossible de les voir tous, il faut faire des choix et ce n’est pas facile dans cette ville tentaculaire où un touriste ne peut se déplacer en voiture au risque de se perdre.

De plus, c’est la nuit que ces œuvres sont les plus chatoyantes et cela demande de vivre à l’envers. Mais on s’y fait vite dans l’enthousiasme des découvertes quotidiennes. Un professionnel ayant déjà en main sa sélection s’impose pour aller droit aux plus intéressants découvrant les mystères de cette civilisation hindoue, de ses innombrables divinités. D’autant que les castes, les religions et les catégories sociales se confondent durant Durga puja et que les liens familiaux se consolident autour de repas partagés en honneur de la déesse protectrice de l’harmonie au sein de la communauté.

Le dernier jour en bord du fleuve

Vêtues de leurs plus beaux saris rouges  les femmes se retrouvent dans le temple dédié à la déesse et s’appliquent les unes aux autres sur le visage le kukum. @C.Gary
Vêtues de leurs plus beaux saris rouges les femmes se retrouvent dans le temple dédié à la déesse et s’appliquent les unes aux autres sur le visage le kukum. @C.Gary
Tôt le matin commence les ablutions sur les ghats en bord du Hoogly et près du grand marché aux fleurs. C’est aussi le jour de Sindur Khela, la cérémonie qui honore les femmes, car Durga incarne aussi la puissance féminine…

Vêtues de leurs plus beaux saris rouges elles se retrouvent dans le temple dédié à la déesse et s’appliquent les unes aux autres sur le visage le kukum, une poudre écarlate en se souhaitant bonheur conjugal et fertilité. En ce jour de Visarjan les centaines d’effigies de Durga sont menées en procession jusqu’au fleuve afin d’y être immergées pour un retour aux sources et la fin du cycle de vie de la déesse. Il y a quelques années encore, on les laissait partir au fil de l’eau. Désormais, en raison de la pollution occasionnée elles sont trempées symboliquement. 

Les enfants aussi font partie de la fête.  @ C.Gary
Les enfants aussi font partie de la fête. @ C.Gary

Jaydeep Mukerjee, initiateur de trophées et d’aide aux plus démunis de la région

Avec sa Meghdutam Fondation Jaydeep Mukherjee est également venu en aide aux villages des Subarban, une région agricole du delta du Gange dévasée durant la pandémie et juste après le cyclone. @ C.Gary
Avec sa Meghdutam Fondation Jaydeep Mukherjee est également venu en aide aux villages des Subarban, une région agricole du delta du Gange dévasée durant la pandémie et juste après le cyclone. @ C.Gary
Directeur du tour opérateur Meghdutam Travels, Jaydeep invite chaque année les journalistes internationaux pour visiter environ 300 clubs de quartier qui concourent chaque année depuis 12 ans aux Pandals les plus remarquables.

In fine 8 trophées récompensent la création la plus originale, l’idole la plus belle, l’intensité spirituelle la plus vive, la portée du message exprimé, le plaisir visuel... Cette manifestation honore les gagnants mais vies aussi à la reconnaissance internationale de cette fête unique qui vient justement d’être inscrite au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco en décembre 2021. Avec sa Meghdutam Fondation Jaydeep Mukherjee est également venu en aide aux villages des Subarban, une région agricole du delta du Gange dévasée durant la pandémie et juste après le cyclone. Des puits ont été creusés pour l’eau potable, des maisons reconstruites, des produits alimentaires distribués pour que les habitants puissent traverser ces épreuves.

En rappel des événements dans la région :
https://www.lindigo-mag.com/Solidaires-avec-le-Bengale-et-Calcutta-en-grande-detresse_a1246.html
 

Inde - Calcutta  @ C.Gary
Inde - Calcutta @ C.Gary

Plus d'infos

@ C.Gary
@ C.Gary
 
Pour assister à la Durga Puja 2023
 
Le festival a lieu vers la fin octobre mais les dates changent un peu chaque année. Il faut se renseigner.
 
Meghdutam Travels est  l’agence à contacter
si vous voulez voir les plus beaux pandals avec une assistance professionnelle de façon individuelle ou en petit groupe.

Les guides connaissent le sujet depuis une douzaine d’années de remises de trophées par le jury créé par leur directeur. Ils viennent vous chercher chaque soir en voiture à votre l’hôtel avec un accès VIP pour éviter les queues qui peuvent être longues.





Web :  
www.meghdutam.ca  

E-mail :
meghdutam@gmail.com , info@meghdutamtravels.com
 
 

 


05/11/2022
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Juillet 2024 - 14:31 De La Rochelle à l’île de Ré

Dimanche 2 Juin 2024 - 15:06 Liège l’insolite cité wallonne