Reportage

Ecotourisme en Australie : Virée dans les immensités du Nullarbor

Mené par Hassie, australien passionné d’écotourisme, le voyage propose neuf jours d’émotion dans une région sauvage et préservée au Sud de l’île-continent, entre Adelaïde et Perth. Le contact avec la nature y est unique. Au programme : nage avec des dauphins, thons et otaries, rencontre avec des requins blancs, observation de baleines le long de falaises, de wallabies, kangourous rouges et émeus dans le bush, ou encore marche au cœur d’une forêt d’eucalyptus géants.

Reportage et photos Patrick Cros



Gros wallabie
Gros wallabie
La braise crépite sous les étoiles. A Coodlie Park, propriété de 1250 hectares au sud des Gawler ranges (South Australia), le barbecue s’achève avec les dernières grillades pour une virée nocturne insolite. Craig Haslam, dit Hassie, fait partie de ces locaux qui font découvrir leur région avec passion. Ce soir, il entraîne ses visiteurs à travers le bush à la rencontre de petits marsupiaux : des bilbies, au long museau et des bettongs, boules de poils qui se faufilent dans les herbes à la lumière des lampes torches. Plus loin, ce sont les wombats, beaucoup plus massifs, qui jouent les stars. De la taille d’un ourson, ils sortent la nuit de leurs immenses terriers, en quête de nourriture. Hassie a créé, il y a sept ans, sa propre compagnie, Nullarbor Traveller, pour permettre aux voyageurs d’apprécier les merveilles naturelles des 3800 kilomètres d’étendues vierges qui séparent Adélaïde (capitale du South Australia) à Perth (capitale du Western Australia).

une nature à préserver
une nature à préserver
Une nature préservée

Son objectif : proposer une approche authentique de cette région du bout du monde, tout en la préservant et sensibilisant les voyageur à sa fragilité. La compagnie a d’ailleurs était labellisée « Ecotourism Australia » il y a deux ans et participe à la reforestation du bush dans l’Eyre Peninsula. Chacun de ses quatre guides ont pour mission de faire en sorte que rien ne détruise un environnement australien fragile et exceptionnel : interdiction de s’écarter des sentiers dans les zones sensibles, de cueillir des plantes ou “d’oublier” le moindre déchets en quittant un campement. Ce respect permet d’apprécier une nature quasi intacte garantissant un contact privilégié avec la faune et la flore locales.
La première étape de ce périple de dix jours entre Adélaïde et Perth permet de découvrir une espèce originale de kangourou, des wallabies des rochers à pieds jaune (yellow footed rock wallaby), dans le parc national des Flinders Ranges. Puis, le voyage se poursuit à travers les Gawler Ranges, un massif unique au monde vieux de ....1500 millions d’années. De hautes montagnes s’élevaient ici bien avant l’apparition des Alpes. Elles se sont sagement érodées avec le temps. Des collines douces sont les derniers vestiges de cette chaîne montagneuse où se perçoit la force d’un continent ancien, longtemps oublié. Elles font le bonheur d’une nature unique au monde, à 600 kilomètres de la première grande ville, Adélaide. Des fleuves puissants ont disparu, laissant derrière eux une succession de lacs salés dont la blancheur tranche avec le rouge de la terre, le vert des eucalyptus et le bleu du ciel. Le bush omniprésent est le domaine des kangourous rouge et gris, wallaroos, émeus et autres perroquets. Loin de toute pollution, le ciel est ici particulièrement pur avec une voie lactée qui brille avec intensité la nuit.

Nage avec les lions de mer
Nage avec les lions de mer
Nage avec les lions de mer


Plus au sud, l’océan réserve d’autres merveilles naturelles. Baird Bay, une baie protégé de l’océan à 300 kilomètres à l’ouest de Port Lincoln, abrite une colonie de lions de mer qui se laisse approcher en petit bateau. Les visiteurs sont rares mais toujours les bienvenus et cette variété d’otarie est toujours prête à se laisser entraîner dans une danse aquatique. Ces mammifères marins glissent parfois à quelques centimètres des nageurs, virevoltent, s’éloignent pour mieux revenir. Un ballet aquatique magique et spontané qui donne la sensation de se retrouver aux origines du temps quand l’homme et la nature étaient en harmonie. Un peu plus loin, ce sont les dauphins qui se manifestent. Il suffit de se jeter à l’eau pour un contact inoubliable. D’autres surgissent et c’est bientôt un groupe d’une dizaine d’entre eux qui anime l’océan. Bien qu’il soit habitué à ces rencontres, Hassie n’hésite pas à se joindre aux baigneurs, tout en rappelant les règles strictes telles qu’interdiction de toucher les animaux.

sur les terres aborigènes (photo Freid Lebrun)
sur les terres aborigènes (photo Freid Lebrun)
Sur les terres aborigènes de Yalata

A l’aube, à quelques heures de route de Baird Bay, Head of the Bight, sur les terres aborigènes de Yalata, offre un nouveau spectacle. A gauche d’immenses dunes de sable blanc, à droite des falaises de plus de cent mètres de haut s’étalant à l’infini. Et un souffle puissant : une baleine vient de faire surface. Elle se balance dans l’eau, se retourne, plonge, remonte à la surface. Comme nombre de ses congénères, elle habite les lieux de juillet à fin novembre puis repart vers le sud, à l’approche de l’été austral, en novembre.
Tout au long des dix jours de trajet, les surprises sont au rendez-vous : vols de pélican, dromadaires sauvages, kangourous qui bondissent le long de la route. Dans la plaine du Nullarbor, les arbres disparaissent brusquement livrant au regard une immensité plate sans fin. Un panneau rappelle qu’une des plus longues lignes droites au monde, avec ses 147 kilomètres, se trouve sur ce territoire qui évoque les paysages de Mad Max. Puis, la savane reprend peu à peu sa place.

Chercheur d'or en Australie
Chercheur d'or en Australie
De nombreux chercheurs d’or


A Norseman, les chercheurs d’or sont toujours présents. L’histoire raconte qu’un cheval a « découvert » avec son sabot une grosse pépite en 1836, provoquant une ruée vers le précieux métal. Dans cette région où le soleil est généreux, les pubs se remplissent de visages burinés, casquette ou chapeau de cow-boy vissés sur la tête. Les histoires de mineurs qui ont fait fortune donnent la bonne humeur à ces travailleurs habitués à travailler dans la chaleur et la poussière ocre du bush.
En se rapprochant de Perth, de longues plages de sable blanc bordent des forêts d’eucalyptus géants. Des vignobles font leur apparition. Enfin, les buildings de la capitale du Western Australia apparaissent, annonçant la fin d’un périple inoubliable de 3800 kilomètres.


Sur la route du Nullarbor
Sur la route du Nullarbor
Y aller

Plusieurs compagnies aériennes desservent quotidiennement l’Australie au départ
de Paris dont :
http://www.Quantas.com.au
http://www.cathay.pacific.com


Contact


Nullarbor traveller – Hassie (Craig Haslam) –

Nullarbor traveller propose
. des circuits écotourisme de 10 jours en minibus et camping d’Adélaide à Perth (ou 9 jours de Perth à Adélaide)
. des circuits personnalisés baptisés Xplore Eyre pour des groupes de 2 à 6 personnes.

info@thetraveller.net.auwww.thetraveller.net.au
Tél. (61) 8 86 87 04 55

kangourou sur la plage australienne
kangourou sur la plage australienne


26/09/2011
Patrick Cros





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Novembre 2017 - 16:39 Terres ancestrales : aux origines de l’Irlande

Lundi 2 Octobre 2017 - 23:00 L’Alentejo, le Portugal des grands espaces