Reportage

En Nouvelle-Zelande, la culture Maorie n’est pas un mythe : elle se vit au jour le jour.

Les Maoris représentent environ 15% de la population néo-zélandaise. Leur histoire, leur langue et leurs traditions sont au cœur de l'identité Kiwi et constituent une part importante du patrimoine du pays.

Par David Raynal



Depuis 1905, le haka est une danse chantée. Mais c’est surtout le chant de guerre des Maoris, que les premiers habitants de l’île interprétaient à l'occasion de cérémonies, de fêtes de bienvenue, ou avant de combattre.(Crédit photo OT Nouvelle-Zelande)
Depuis 1905, le haka est une danse chantée. Mais c’est surtout le chant de guerre des Maoris, que les premiers habitants de l’île interprétaient à l'occasion de cérémonies, de fêtes de bienvenue, ou avant de combattre.(Crédit photo OT Nouvelle-Zelande)
Depuis 1905, le haka est une danse chantée que le XV de rugby de Nouvelle-Zélande, les All Blacks, effectue pour effrayer ses adversaires avant chacun de ses matches. Mais c’est surtout le chant de guerre des Maoris, que les premiers habitants de l’île interprétaient à l'occasion de cérémonies, de fêtes de bienvenue, ou avant de combattre.

Selon la légende, les Maoris seraient arrivés il y a plus de 1000 ans, de leur terre natale l’île polynésienne mythique de Hawaiki. Les Maoris de Nouvelle-Zélande possèdent une culture riche et dynamique qu’ils entretiennent et transmettent aux plus jeunes depuis leur arrivée sur l’île.

Dans la vie de tous les jours des mots comme Kia ora (salut), Kei te pehea koe? (comment vas-tu ?) et Ka kite anō (à bientôt) sont couramment utilisés et reflètent au quotidien l’identité de ce peuple premier.

L’art et l’artisanat maoris sont réputés pour l’utilisation de matériaux naturels locaux de même que pour les nombreuses légendes qu’ils véhiculent. (Crédit photo OT Nouvelle-Zelande)
L’art et l’artisanat maoris sont réputés pour l’utilisation de matériaux naturels locaux de même que pour les nombreuses légendes qu’ils véhiculent. (Crédit photo OT Nouvelle-Zelande)
Aujourd’hui, les Maoris seraient environ 4 millions en Nouvelle-Zélande, divisés en 46 tribus, chacune possédant son propre territoire, son propre chef et sa propre culture.

Les expressions culturelles maories, qui comprennent le Whaikorero (chants) et le KapaHaka (anciennes danses guerrières), ainsi que les arts visuels comme la sculpture, le tissage, et le Ta Moko (art du tatouage) sont toujours largement pratiqués dans tout le pays. L’art et l’artisanat maoris sont réputés pour l’utilisation de matériaux naturels locaux de même que pour les nombreuses légendes qu’ils véhiculent. Ainsi, beaucoup de sculptures et d'œuvres d'art dépeignent ces histoires fondatrices et ancestrales et permettent de les perpétuer et de les diffuser.

Une culture transmise de génération en génération

Les arts visuels maoris comme la sculpture, le tissage, et le Ta Moko (art du tatouage) sont toujours largement pratiqués dans tout le pays. (Crédit photo OT Nouvelle-Zelande)
Les arts visuels maoris comme la sculpture, le tissage, et le Ta Moko (art du tatouage) sont toujours largement pratiqués dans tout le pays. (Crédit photo OT Nouvelle-Zelande)
Le tatouage traditionnel maori (le moko) est un art sacré et un véritable repère sociologique. Chaque motif et symbole utilisé a une signification.

La profondeur et la variété des motifs représentent le statut et le passé de celui qui les porte, telle une carte d’identité et de généalogie.

Te Reo Maori, la langue Maorie, est depuis 1987 et le « Maori Language Act », une des trois langues officielles de Nouvelle-Zélande.

La plupart des textes administratifs, décrets et autres lois sont de nos jours bilingues et le Maori est enseigné dans de nombreuses écoles primaires et de plus en plus dans le cycle secondaire.

Les traditions Maories offrent un moyen unique d’explorer le pays à travers ses habitants et son patrimoine.

Le peuple maori s’appuie de plus en plus sur le tourisme pour préserver et promouvoir son identité et ainsi créer un avenir plus prospère pour les futures générations.(Crédit photo OT Nouvelle-Zelande)
Le peuple maori s’appuie de plus en plus sur le tourisme pour préserver et promouvoir son identité et ainsi créer un avenir plus prospère pour les futures générations.(Crédit photo OT Nouvelle-Zelande)
Dans l'ensemble du pays, des visites organisées proposent de nombreuses activités aux visiteurs pour leur permettre de vivre au plus près la réalité de la culture Maorie.

Ces activités offrent par exemple la possibilité de participer à un accueil maori traditionnel dans un Marae (espace de rencontre), où les voyageurs peuvent assister à un spectacle culturel suivi d'un délicieux Hangi qui consiste à cuire les aliments dans un four dans la terre. Le peuple maori s’appuie de plus en plus sur le tourisme pour préserver et promouvoir son identité et ainsi créer un avenir plus prospère pour les futures générations. Aujourd’hui, la culture maorie fait partie intégrante de la vie des Kiwis et constitue une expérience unique de découverte et d’ouverture aux autres pour les visiteurs et les touristes.

Vivre la culture Maorie dans l’ensemble du pays : 1 - Northland (île du Nord)

Les guides locaux emmènent les visiteurs dans un voyage inoubliable à la rencontre des plus grands arbres Kauri existants encore dans le monde tout en offrant une interprétation mythologique et interactive de la vie dans la forêt. (Crédit photo DR)
Les guides locaux emmènent les visiteurs dans un voyage inoubliable à la rencontre des plus grands arbres Kauri existants encore dans le monde tout en offrant une interprétation mythologique et interactive de la vie dans la forêt. (Crédit photo DR)
Randonnée à Waipoua
Le nord de l’île propose de magnifiques randonnées qui offrent aux amoureux de la nature un spectacle extraordinaire. L’aura spirituelle de la forêt de Waipoua et les guides locaux emmènent les visiteurs dans un voyage inoubliable à la rencontre des plus grands arbres Kauri existants encore dans le monde, tout en offrant une interprétation mythologique et interactive de la vie dans la forêt. Entre verdure et lumière unique, ces marches réchauffent les cœurs des randonneurs.

Le traité Waitangi
Ce traité signé en 1840 scelle l’indépendance de la Nouvelle-Zélande face au pouvoir britannique. Avec les guides qui racontent l'histoire du traité et présentent quelques-unes des personnalités et événements clés, les voyageurs plongent dans l’un des moments les plus importants de l’histoire du pays et visitent ce lieu qui symbolise la liberté de cette nation. Les visiteurs peuvent également profiter de la visite pour vivre l'expérience unique de l’accueil traditionnel maori dans un Marae.
www.waitangi.net.nz

Auckland : Musée du mémorial de guerre d’Auckland
Auckland abrite l'un des musées les plus importants de Nouvelle-Zélande. Ses collections se concentrent essentiellement sur l'histoire du pays, et particulièrement sur celle de la région d'Auckland. Située sur un lieu d’origine volcanique, il est l’un des bâtiments les plus remarquables de la ville. Le musée accueille et protège également une collection exceptionnelle et importante de trésors maoris (Taonga). Le musée possède deux galeries dédiées à la culture Maorie avec une exposition annuelle. Des spectacles culturels et des visites sont également organisés tous les jours.
www.aucklandmuseum.com

Marche à Tamaki Hikoi
Une marche est proposée aux passionnées de la nature. Elle débute au volcan dormant Maungawhau. Un guide mis à disposition des visiteurs présente de magnifiques paysages et raconte l’histoire d’Auckland à travers les contes, les chants et les coutumes. Le voyage se termine au musée avec des rafraîchissements néo-zélandais.
www.aucklandnz.com

Rotorua : Whakarewerewa Village Thermal (Crédit photo DR)
Rotorua : Whakarewerewa Village Thermal (Crédit photo DR)
Rotorua : Whakarewerewa Village Thermal
Ce typique village Maori offre la possibilité de rencontrer la tribu Tuhourangi et d’apprendre à connaître l’histoire du village à travers les légendes racontées par les guides qui vivent ici depuis cinq générations. Les voyageurs peuvent vivre des moments authentiques aussi variés que la dégustation d'un traditionnel Hangi géothermique, qu’un spectacle culturel ou un atelier de tissage ou de tatouage.
www.whakarewarewa.com

Le Chef Charles Royal
Les visiteurs à la recherche de découvertes culinaires, peuvent venir aiguiser leurs papilles auprès du Chef Charles Royal qui élabore des menus typiques de Nouvelle-Zélande. Jouant avec les herbes indigènes, les épices et les saveurs, ce grand cuisinier a su retrouver les goûts d’antan.
www.maorifood.com

Vivre la culture Maorie dans l’ensemble du pays : 2 - Southland (île du Sud)

De gauche à droite : Ballade à Onetahuti Beach (Crédit photo Stirling); Wellington : Musée Te Papa Tongarewa . Te Papa est le musée national de la Nouvelle-Zélande. Il est internationalement reconnu comme le chef de file mondial en termes d’innovations et d’expériences interactives pour les visiteurs (Crédit photo DR)
De gauche à droite : Ballade à Onetahuti Beach (Crédit photo Stirling); Wellington : Musée Te Papa Tongarewa . Te Papa est le musée national de la Nouvelle-Zélande. Il est internationalement reconnu comme le chef de file mondial en termes d’innovations et d’expériences interactives pour les visiteurs (Crédit photo DR)
Maori Tours à Kaikoura

Le voyage commence en mini bus et permet de visiter les principaux lieux de Kaikoura, d’entendre des contes autochtones et de revivre les légendes cachées dans le paysage d’aujourd'hui. Tout au long de la balade, les voyeurs sont intégrés dans la vie locale, se joignent aux coutumes et traditions et découvrent les talents des artisans de la région.
www.maoritours.co.nz

Wellington : Musée Te Papa Tongarewa
 
Te Papa est le musée national de la Nouvelle-Zélande. C'est une référence internationale en matière d’innovations et d’expériences interactives pour les visiteurs. L'environnement naturel du pays et l’histoire des Maoris sont célébrés dans des expositions permanentes. Te Marae offre une expérience unique à l’intérieur du musée : l'espace comprend un Atea de Marae (lieu de rencontre) et un Wharenui (maison de réunion) qui répondent à toutes les fins habituelles de ces lieux. C'est aussi une exposition vivante qui interprète pour les visiteurs la signification de l'expérience d’un Marae et agit comme une vitrine pour l'art contemporain et le design des Maoris.
www.tepapa.govt.nz
 
Plus d'infos :
Office de tourisme
www.newzealand.com/nouvelle-zélande/

Les traditions Maories offrent un moyen unique d’explorer le pays à travers ses habitants et son patrimoine (Crédit photo OT Nouvelle-Zelande)
Les traditions Maories offrent un moyen unique d’explorer le pays à travers ses habitants et son patrimoine (Crédit photo OT Nouvelle-Zelande)


15/03/2015
David Raynal





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Novembre 2017 - 16:39 Terres ancestrales : aux origines de l’Irlande

Lundi 2 Octobre 2017 - 23:00 L’Alentejo, le Portugal des grands espaces