lindigo-mag.com
lindigomagcom
lindigomagcom
L’Indigo, e-magazine du tourisme. Un regard différent, original et inédit sur le Voyage.
Reportage

En vallée d’Aoste bienvenue au pays du Mont Rose !

La plus haute région d’Italie se faufile entre quatre géants, le Mont Blanc, le Cervin, le Grand Paradis et le Mont Rose. Au pied de ce dernier la culture ancestrale Walser perpétue sa forte identité et ses traditions pastorales dans les villages perchés et les chalets aux toits de pierre taillée. Un bout du monde de toute beauté qui se découvre le long des sentiers escarpés.

Par Catherine Gary



Alpages au pied du Mont Rose Monte Rosa  @Enrico Romanzi
Alpages au pied du Mont Rose Monte Rosa @Enrico Romanzi
Si l’hiver les 180 km de pistes du grand domaine de Monterosa Ski attirent les sportifs les plus chevronnés, cette vallée profonde serpentant jusqu’au pied du Mont Rose découvre en été la splendeur de sa nature inchangée.  
 

La vallée de Gressoney est un paradis en été

Lac Gover à Gressoney-Saint-Jean.@ NICOLA Vicquery
Lac Gover à Gressoney-Saint-Jean.@ NICOLA Vicquery
Proche de la France par le tunnel du Mont Blanc et celui du Grand Saint Bernard, sa frontière avec le Valais suisse explique l’histoire de son peuplement ancien et de sa culture locale soigneusement préservée.





Côté nature et paysages, vous êtes ici dans un must alpin, au cœur de quelques très hauts sommets, dont 28 dépassent les 4000 mètres, à arpenter sur des centaines d’itinéraires balisés.

Amateurs de haute montagne vous pourrez relier le village de Gressoney à celui de Courmayeur, oser le grand Tour du Mont Rose ou suivre le fameux Sentier Walser qui parcourt les vallées latérales jalonné de nombreux refuges hospitaliers et empruntées jadis au cours de leurs migrations par cette population d’origine alémanique.

Partout d’autres sentiers et chemins muletiers accessibles à pied ou en téléphérique permettent d’atteindre les lacs alpins, de relier les vallées, de s’arrêter dans les refuges au cœur de panoramas à couper le souffle.

Alpages, lacs d’altitude, cascades si rafraichissantes en été sont un vrai bonheur…

Le berceau valdôtain du peuple Walser

Ecomusée Walser @DR
Ecomusée Walser @DR
Terre de migrations, la vallée de Gressoney a vu arriver au XIIIe siècle et pendant près de deux siècles une population d’origine alémanique venue du Valais suisse.

Son nom, Walser, contraction du terme Walliser qui signifie Valaisin, confirme son origine géographique. Il est vraisemblable qu’un accroissement problématique de la population sur les terres de départ ait causé ces vagues de migrations par familles entières afin de survivre loin de leur lieu de naissance.

Durant l’été, à la fonte des neiges, ils franchissent alors avec femmes et enfants les hauts cols alpins emmenant avec eux bétail, outils de travail, semences et coutumes fondatrices de leur identité… Ils s’installent sur les pentes difficiles d’accès qui restent inoccupées avec l’assentiment des seigneurs locaux et même certaines exemptions fiscales du fait qu’ils bonifient les terres ingrates, déboisent les forêts pour en faire des pâturages et même surveillent les cols alpins aux frontières… Ils sont éleveurs, agriculteurs mais aussi colporteurs d’une vallée à l’autres.

C’est ainsi qu’ils “colonisent“ peu à peu la région, communiquant de village à village dans leur langue commune, le titsch, un dialecte allemand qui perdure encore aujourd’hui.

Gressoney-Saint-Jean  @ Enrico Romanzi
Gressoney-Saint-Jean @ Enrico Romanzi

Culture et architecture Walser : l’identité de la vallée

Hameaux Walser dispersés dans la vallées.@ C.Gary et  Lors des jours de fête ou de pélerinage les Walser revêtent leurs costumes traditionnels @Enrico Romanzi
Hameaux Walser dispersés dans la vallées.@ C.Gary et Lors des jours de fête ou de pélerinage les Walser revêtent leurs costumes traditionnels @Enrico Romanzi
Partout, les hameaux et les maisons, des stadels, sont dispersés dans la montagne coiffés de leur toit de lauzes, ces lourdes pierres taillées qui peuvent peser jusqu’à 50kg, isolant du froid et apportant une harmonie d’ensemble dont peu d’autres régions peuvent s’enorgueillir.

L’art du charpentier consiste à les fixer en écailles et à les imbriquer parfaitement sur de solides bases en bois pour éviter les fuites quand la neige fondra. Et pas question de déroger à la loi qui impose ces toitures de prix à toute construction au-dessus de 1500 mètres d’altitude.

Les murs, isolés du sol, sont bâtis sur des colonnes en bois coiffées d’un drôle de disque en pierre plate “en champignon “ce qui protège des rongeurs les réserves de grains. Les balcons en mélèze s’ornent de barres horizontales qui servent au séchage et leur donnent leur caractère local.

Gressoney-Saint-Jean, altitude1385 mètres, est la parfaite illustration de ces traditions architecturales et d’une culture qui défie le temps. En particulier le jour de fête de la Saint-Jean-Baptiste à la sortie de la messe quand la procession suit la statue du saint avec les femmes fières de leur costume et de leur étonnante coiffe de filigrane en or, sans doute leur plus grande richesse à l’époque.

Villégiature favorite de la reine Marguerite de Savoie

Château Savoie, résidence d'été de la reine Marguerite de Savoie à Gressoney-Saint-Jean  @foto Enrico Romanzi
Château Savoie, résidence d'été de la reine Marguerite de Savoie à Gressoney-Saint-Jean @foto Enrico Romanzi

Décors médiévaux-Art déco du château-Savoie @ C.Gary; La reine Marguerite de Savoie était très aimée des habitants de la vallée. @C.Gary ; cabane Reine Marguerite au sommet de la pointe Gnifetti qui demeure le plus haut refuge d’Europe @tripAdvisor
Décors médiévaux-Art déco du château-Savoie @ C.Gary; La reine Marguerite de Savoie était très aimée des habitants de la vallée. @C.Gary ; cabane Reine Marguerite au sommet de la pointe Gnifetti qui demeure le plus haut refuge d’Europe @tripAdvisor
C’est à Gressoney-Saint-Jean que la reine passe ses vacances de 1889 à 1925. Passionnée d’alpinisme, amoureuse de la région elle y fait construire un château imposant au pied du Col de la Ranzola, au cœur d’une forêt de mélèzes et d’épicéas dominant la vallée du Lys.

C’est l’architecte Emilio Stramucci, célèbre pour ses restaurations du Palais Royal de Turin et du Quirinal de Rome, qui supervise les travaux de ce château néo-gothique étonnant avec cinq tourelles couronnées de flèches et une grande verrière ouverte sur la vallée. Le peintre Carlo Cussetti orne l’intérieur de ses décors médiévaux et art nouveau ; fleurs, feuillages entrelacés, frises géométriques, motifs héraldiques de la maison de Savoie…Un jardin de rocailles riche en espèces botaniques alpines agrémente les lieux ouverts à la visite de l’ancien domaine de cette reine très populaire dans la vallée comme auprès de son peuple pour sa gentillesse et sa bonté. Elle est aussi la première femme à avoir gravi le Mont Rose, deuxième sommet des Alpes à 4634 mètres d’altitude. Elle fera ériger une cabane Reine Marguerite au sommet de la pointe Gnifetti qui demeure le plus haut refuge d’Europe et qui est géré aujourd’hui au Club alpin italien !                    

Prairies d'altitude du Gabiet où paissent les troupeaux.@ C.Gary
Prairies d'altitude du Gabiet où paissent les troupeaux.@ C.Gary

Grimper vers les villages au sommet

Arrivée au Gabiet par le téléphérique. @C.Gary
Arrivée au Gabiet par le téléphérique. @C.Gary
Vous aimez la montagne sans être pour autant de grands alpinistes ?

Pas de problème, les téléphériques vous permettent de rejoindre les sentiers d’altitude pour respirer le grand air avec vue en cinémascope sur les plus hauts sommets alpins et les prairies d’altitude où paissent les troupeaux après la fonte des neiges et le départ des skieurs.

C’est le cas pour la montée au Gabiet, 2375 mètres en télécabine depuis Gressoney-la-Trinité avec possibilité de se poser au refuge de l’Albergo del Ponte pour un savoureux repas de produits locaux et une nuit accueillante. Vous accédez aussi à Chamois, commune la plus haute du Val d’Aoste, à pied en une heure de montée raide depuis La Magdeleine ou par le télésiège de Buisson à Antey-Saint André. Et surprise, vous n’y croiserez pas la moindre voiture. Ce choix des villageois en faveur de l’environnement et la vue époustouflante sur le Cervin lui a valu le titre de “Perle des Alpes“.

Après la balade dans ce bourg hors du temps aux ruelles bordées de maisons de pierre et de bois, vous apprécierez d’autant mieux la polenta cuite au feu de bois et les charcuteries maison Chez Pierina. Grimpez ensuite jusqu’au lac de Lod pour le panorama sur toute la vallée.

Autre village Walser perché, Niel s’atteint à quelques kilomètres de Gaby par une étroite route en lacets. Parmi les quelques maisons accrochées à flanc de montagne l’hôtel La Gruba et ses petits chalets à l’ancienne à la déco hyper cosy vous accueillent pour un dîner montagnard valdôtain et une nuit sous la couette avec vue époustouflante au réveil.

Rue principale d'Aoste après le passage de la Porte Prétorienne ©Vallée d'Aoste Tourisme
Rue principale d'Aoste après le passage de la Porte Prétorienne ©Vallée d'Aoste Tourisme

Aoste, capitale historique et culturelle

Arc d'Auguste à l'entrée de la vieille ville d'Aoste @C.Gary  et  Fresque de la chapelle Georges de Chalans représentant Saint Georges combattant le Dragon @C.Gary
Arc d'Auguste à l'entrée de la vieille ville d'Aoste @C.Gary et Fresque de la chapelle Georges de Chalans représentant Saint Georges combattant le Dragon @C.Gary
A l’écart du pays Walser et proche de la frontière française, Aoste mérite plus qu’un rapide passage à l’aller ou au retour d’un périple en terre Walser.

Construite à la confluence de deux routes et deux rivières qui menaient en France et en Suisse via les cols du Petit et du Grand Saint Bernard elle a conservé quelques beaux restes des cinq siècles où elle fut citée impériale romaine derrière de hauts remparts.

L’accès se faisait par l’Arc d’Auguste, une façon de rendre hommage aux empereurs. L’axe principal menait à la haute porte Prétorienne en marbre gris et blanc de Carrare et ce passage des remparts permettait l’accès au cœur de ville.

Du grand théâtre demeure un mur de façade haut de 22 mètres et des gradins en demi-cercle dont la place un peu à l’écart contraste avec l’animation de la grand rue qui concentre les animations avec ses magasins, ses restos et toutes ce qui plait aux touristes en saison estivale. Aoste c’est aussi un riche patrimoine médiéval en particulier la cathédrale et sa façade Renaissance dédiée à l’Assomption de la Vierge et le vaste monastère de Saint-Ours dont la chapelle de Georges de Chalans conserve quelques précieuses fresques illustrant le combat de Saint Georges contre le dragon. Ne pas manquer début avril le plus grand évènement de la Vallée d'Aoste : La Foire de Saint-Ours et son millier d’exposants. Vous saurez tout du folklore et des traditions valdotaines et ne résisterez pas l’habileté des artisans et des spécialités gastronomiques. En raison des problèmes sanitaires cette 1022è édition aura lieu cette année les 2 et 3 avril et non en fin janvier.

un spectacle unique sur le Mont Blanc, le Cervin, le Grand Paradis et le Grand Combin au fur et à mesure de la montée. @ Enrico Morenzi
un spectacle unique sur le Mont Blanc, le Cervin, le Grand Paradis et le Grand Combin au fur et à mesure de la montée. @ Enrico Morenzi

Skyway Monte Bianco, un bijou technologique vers les sommets

L'entrée du SkyWay Monte Bianco @ Enrico Romanzi et Le Skyway Monte Bianco @Antonio Furingo
L'entrée du SkyWay Monte Bianco @ Enrico Romanzi et Le Skyway Monte Bianco @Antonio Furingo
Embarquez pour une expérience renversante doublée d’un éblouissement visuel et de moments exaltants.

A Pontal d’Entrèves près de Courmayeur, 40 kms d’Aoste, le Skyway Monte Bianco, aux pointes de la technologie depuis la rénovation de 2015, vous enlève à 3466 mètres d’altitude, soit 2 000 mètres en 18 minutes, dans ses soucoupes transparentes. Pivotant sur elles-mêmes elles vous offrent d’abord un spectacle unique sur le Mont Blanc, le Cervin, le Grand Paradis et le Grand Combin au fur et à mesure de la montée.

Premier arrêt : Pavillon et son Jardin botanique Saussurea en plein ciel, avec pour les passionnés plus de 900 espèces mondiales à observer. Flore alpine mais aussi arctique, exotique, médicinales, plantes des Amériques et d’Asie. Un univers végétal qui se visite onze mois de l’année avec en prime une vue stupéfiante sur les sommets. Insolite, dans la Cave du Mont Blanc et sa Cuvée des Guides, où mûrit en altitude un vin pétillant et un vin de glace issus des vignes locales que l’on peut déguster au buffet de plats valdôtains du Restaurant alpin et son solarium avec vue. Au même étage, le musée du Hangar 2173 abrite l’histoire des téléphériques du Mont Blanc et ces grands moments dont l’année 1947, premier chantier de construction du téléphérique du Mont-Blanc, revivent dans la salle de projection.

La montée se poursuit vers la Punta Helbronner, 3466 mètres et sa terrasse panoramique, sa librairie spécialisée la plus haute d’Europe et, pour les amoureux, une seule table design Kartell tout en transparence dressée devant les baies vitrées pour une vue plus que spectaculaire et un repas raffiné qu’il faut réserver bien à l’avance…

Maison traditionnelle @ DR, Coiffe traditionnelle en filigrande d'or des femmes Walser.@C.Gary  et Fontaine à Chamois@ C.Gary
Maison traditionnelle @ DR, Coiffe traditionnelle en filigrande d'or des femmes Walser.@C.Gary et Fontaine à Chamois@ C.Gary
Plus d’infos
 

Se renseigner
www.lovevda.it/fr/experiences/chamois-pays-sans-voitures

 Office de tourisme de la Vallée d’Aoste 
www.lovevda.it/fr
Visiter :
L’écomusée Walser à Gressoney-la-Trinité

www.lovevda.it/fr/base-de-donnees/8/
musees/gressoney-la-trinite/ecomusee-walser/1301


Le Château-Savoie à Gressoney-la-Trinité
www.lovevda.it/fr/base-de-donnees/8
/chateaux-et-tours/gressoney-saint-jean/chateau-savoie-ferme-temporairement/873

Randonner sur le Sentier Walser 
www.lovevda.it/fr/sport/randonnee/le-grand-sentier-walser
Village Chamois 
www.lovevda.it/fr/experiences/chamois-pays-sans-voitures
 Skyway Monte Bianco pour déguster au buffet de plats valdôtains
 du Restaurant alpin et son solarium avec vue.

www.montebianco.com/fr
Jardin botanique du Skyway Monte Bianco
www.saussurea.it
Fête de la Saint-Ours les 2 et 3 avril
https://lovevda.mont-blanc.com/presse/Communiqués/

 

Chambre de l’hôtel Jolanda Sport .@C.Gary ; Chambre de l'hôtel La Gruba @C.Gary ; Chez Pierina. @C.Gary et Vin de glace de la Cave du Mont Blanc @ C. Gary
Chambre de l’hôtel Jolanda Sport .@C.Gary ; Chambre de l'hôtel La Gruba @C.Gary ; Chez Pierina. @C.Gary et Vin de glace de la Cave du Mont Blanc @ C. Gary
Dormir :

A Gressoney-la-Trinité

L’hôtel Jolanda Sport
dans le pur style local. Accueil chaleureux et chambres douillettes.

https://hoteljolandasport.com/

A Niel
Hôtel/Restaurant La Gruba
Petites maisons traditionnels accrochées aux pentes.
Charme et confort. Cuisine maison délicieuse.

www.lovevda.it/fr

Près d’Aoste à Aymavilles 
Hôtel Rendez-Vous

www.hotelrendezvous.it/fr/

Se régaler :
Au Gabiet 
Albergo del Ponte 

www.albergodelponte.com/home_f.asp

A Chamois
Chez Pierina 

www.chezpierina.it

Le Pavillon du Skyway Mont Blanc
www.montebianco.com/en/pavillon-the-mountain
 
 
 
 
 
 
 

 


15/03/2022
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 4 Juillet 2022 - 19:03 70 ans d’Azureva à Hossegor