lindigo-mag.com
lindigomagcom
lindigomagcom
L’Indigo, e-magazine du tourisme. Un regard différent, original et inédit sur les Voyages.
Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager cet article
Reportage

Expo Horticole internationale Doha 2023

“Un désert vert, un meilleur environnement“, c’est le thème de la 28e édition, au Qatar cette année, qui accueille quatre-vingts pays jusqu’au 28 mars 2024. Belle occasion de découvrir aussi Doha, la capitale aux contrastes stupéfiants.

Par Catherine Gary



Expo Doha 2023 Pavillon du Qatar © OTQatar
Expo Doha 2023 Pavillon du Qatar © OTQatar
A peine terminée la Coupe du Monde de la FIFA à Doha en décembre dernier le Qatar inaugure déjà cette exposition internationale qui attire du monde depuis 1960.

Si celle de 2022 aux Pays Bas avait pour thème “Développer des villes vertes“, le Qatar né du sable se tourne tout naturellement vers le désert affirmant son ambition de lutter contre la désertification et la dégradation des environnements suite au réchauffement climatique et à l’action de l’homme. Végétaliser le désert paraît au premier abord bien loin de ses architectures pharaoniques en béton, verre, et acier de sa capitale, peu économes qu’elles sont en cette énergie dont regorge l’un des pays les plus riches en hydrocarbures. Pourtant la problématique est ici prise très au sérieux comme le montrent les projets et réalisations visant à développer une horticulture nourricière dans les zones arides du désert. L’Émir du Qatar, cheikh Tamim bin Hammad Al Thani, l’a déclaré en ouverture de l’exposition : « l’Etat souhaite protéger son environnement tout en maintenant un équilibre entre son développement durable et son progrès économique pour les générations à venir ».
 

Un tiers des régions émergées de la planète est menacé

Expo Doha 2023 proposition de l'Azerbaïdjan © OT Qatar
Expo Doha 2023 proposition de l'Azerbaïdjan © OT Qatar
Le Qatar, pays moteur en essor urbain, est directement touché par le réchauffement climatique et la désertification croissante mais il est loin d’être le seul. Un tiers des terres émergées arides et semi-arides du globe et plus d’1 milliard d’habitants sont également concernés. Déforestations massives, agriculture extensive, érosion des sols, pollution, surexploitation des ressources en eau... la liste des dommages annoncés est longue et il devient urgent de trouver des solutions pour affronter les défis qui attendent les années à venir. C’est pourquoi les 80 pays présents vont échanger durant Expo Doha 2022 leurs idées, leurs projets et réalisations.

Solutions innovantes du Qatar pour un avenir vert et durable

1/ Expo Doha 2023. Proposition d'un exposant 2/Expo Doha 2023 Cultures en verticalité © OTQatar, Catherine Gary.
1/ Expo Doha 2023. Proposition d'un exposant 2/Expo Doha 2023 Cultures en verticalité © OTQatar, Catherine Gary.
Le Qatar a choisi de planter un million d’arbres endémiques et résistant aux dures conditions du désert afin de fixer les sols et lutter contre l’érosion tout en préservant la biodiversité animale. Il prévoit d’en planter 10 millions à l’horizon 2030.  Il expose durant l’exposition ses audacieuses techniques d’irrigation qui réduisent la consommation d’eau. Horticulture en verticalité, hydroponie, (culture de plantes sur sols inerte, ici le sable), collaboration avec les institutions internationales de recherche et les partenaires privés en techniques de pointe, programmes d’autosuffisance en eau en produits agricoles adaptés aux climats locaux... Il met aussi l’accent sur la nécessité d’opter pour les pesticides et engrais naturels respectant la qualité des sols et sur l’adaptation des plantes agricoles au milieu. A titre d’exemple, il promeut les cultures hydroponiques économes en eau, celles en verticalité sur des surfaces moindres ou sous des serres géantes...
 

Trois zones à visiter sur les 170 hectares du Al Bidda park

Expo Doha 2023 © OTQatar
Expo Doha 2023 © OTQatar
Depuis 1960 l’Expo Internationale Horticole favorise la coopération entre pays et le partage des connaissances pour résoudre les grands problèmes liés à l’agriculture et l’horticulture durables face au réchauffement de la planète, à la dégradation de l’environnement avec ses conséquences induites. Le pavillon du Qatar aux belles lignes organiques couleur de terre propose de nombreuses découvertes et expériences en immersion. Trois zones distinctes se partagent l’espace du parc. Celle des pavillons internationaux et de leurs jardins innovants ; celle réservée aux familles avec activités pédagogiques et musée de la biodiversité ; la zone culturelle pour les conférences, expositions et activités variées. La prochaine exposition aura lieu en 2027 à Yokohama sur le thème “Les paysages du futur pour le bonheur“.
 

Doha une capitale qui joue sur les contrastes

1/ Le monde ancien et le nouveau. 2/Vue sur la Skyline © Catherine Gary.
1/ Le monde ancien et le nouveau. 2/Vue sur la Skyline © Catherine Gary.
Les projets de développement durable s’inscrivent ici dans une stratégie qui juxtapose les traditions séculaires du désert avec les innovations les plus modernes. Un tour du sud au nord des quartiers en bord de golfe Persique vous découvre l’esprit qatari. D’un côté le grand Souk traditionnel Waqif, les grands musées contemporains qui gardent la mémoire des richesses passées, des bédouins du désert et des pêcheurs de perles, de l’autre à deux pas la skyline époustouflante du quartier financier. Et pour s’en faire une idée, rien de tel qu’une balade entre ces deux mondes et deux temps au soleil couchant sur la Corniche.
 

Séjourner à Doha quelques jours durant l’expo

1 / Le village Culrturel de Katara met en avant les arts et traditions du Qatar 2/9 Fauconnerie au souk Wakif © Catherine Gary.
1 / Le village Culrturel de Katara met en avant les arts et traditions du Qatar 2/9 Fauconnerie au souk Wakif © Catherine Gary.
Pour vous immerger dans le gigantisme et le luxe de cette ville qui ne cesse d’avancer dans sa course aux sommets, un conseil : The Pearl au nord de West Bay, un nouveau quartier dont le nom rappelle que le Qatar fut premier producteur du monde de perles fines avant d’être détrôné par les perles de culture japonaises. Vous voici arrivés dans un archipel d’îles de 400 hectares récemment gagnés sur la mer. Un véritable écrin de luxe comprenant un quartier inspiré de Venise, des immeubles hébergeant les happy few de la capitale, une marina qui abrite des yachts spectaculaires dans une ambiance feutrée animée des grandes enseignes de la mode.
 

Le St Regis, un hôtel cinq étoiles incontournable dans la capitale

1/ Vue depuis l'hôtel St Régis au cœur de The Pearl 2/11 Un salon du St Regis hôtel © Catherine Gary.
1/ Vue depuis l'hôtel St Régis au cœur de The Pearl 2/11 Un salon du St Regis hôtel © Catherine Gary.
Au cœur de The Pearl, le St Regis, un hôtel cinq étoiles qui a ouvert ses portes pour la Coupe du Monde de la FIFA 2022. Ses salons design sur fond arabo-andalous, ses nombreuses œuvres d’art, ses chambres ouvertes sur le golfe persique avec au loin la Skyline de West Bay qui s’illumine chaque soir pour un spectacle unique, c’est un des musts de la capitale. Ajoutez à cela plage privée, grande piscine sous les palmiers, restauration de qualité, Spa et tous services qu’on est en droit d’attendre d’un hôtel de cette catégorie. Le tout pour des tarifs à partir de 269 €...
 

Pour en savoir plus



02/11/2023
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Juillet 2024 - 14:31 De La Rochelle à l’île de Ré

Dimanche 2 Juin 2024 - 15:06 Liège l’insolite cité wallonne