Actualités du tourisme

Focus sur .... Le Royaume de Siam au Pays du Sourire

Difficile de résumer la riche histoire de la Thaïlande en quelques mots. Toutefois, afin de mieux connaitre le « Pays du Sourire », voici un survol de plusieurs siècles de gloire et de bouleversements au cœur de l’ancien Royaume de Siam, terre de contrastes et de paradoxes où se côtoient modernité et tradition.

Par Françoise Surcouf



Bangkok - Sur les bords de chao phraya river au coucher du soleil. @ Pixabay
Bangkok - Sur les bords de chao phraya river au coucher du soleil. @ Pixabay
La plus ancienne présence humaine retrouvée en Thaïlande date de 4000 ans av J.-C. Les recherches préhistoriques démontrent que riziculture, poterie et fonte du bronze y étaient déjà pratiquées par des peuples nomades.

Entre le XIIIème et le XVème siècle, le pays est sous domination khmère. Le royaume d'Angkor domine alors tout le nord-est et le centre, y laissant de nombreuses traces de sa puissance économique et culturelle. Mais, dès 1239, deux frères, Bangklanghao et Phameung, parviennent à conquérir Sukhothai, dans le nord de la péninsule, un territoire jusque là Môn (birman). Bangklanghao devient le premier souverain de la dynastie Phra Ruang, gouverne sous le nom de Sri Indrathit et agrandit son royaume aux cités voisines. À la fin de son règne en 1257, ses possessions s’étendent sur toute la haute vallée de la Chao Phraya. Au XIVème siècle vers 1350, le prince U Thong, venu du sud parvient à unir les Khmers de Lopburi, les Thaï de l'ouest et les négociants chinois et malais des secteurs côtiers et à monter sur le trône. Il prend le nom de Ramathibodi Ier, fonde une nouvelle dynastie et installe sa capitale à Ayutthaya, qui devient pour quatre siècles la plus importante cité de ce qui est désormais le Siam. Sa situation proche de la mer favorise le développement des activités commerciales. Mais le monarque goûte aussi les arts: théâtre, sculpture, danse, peinture... Cette période est considérée comme l'apogée d'un style architectural encore unanimement admiré aujourd'hui. C’est à cette époque également que le bouddhisme est institué religion officielle du royaume.

 

Les vestiges d'Ayutthaya @FS
Les vestiges d'Ayutthaya @FS

La rue de Brest à Bangkok non loin du nouvel immeuble de l'Ambassade de France @  ADPI et DR
La rue de Brest à Bangkok non loin du nouvel immeuble de l'Ambassade de France @ ADPI et DR
La Thaïlande et la France, une alliance éternelle

Peu à peu, le Siam s’ouvre aux Européens. En 1685, Louis XIV envoie le chevalier de Chaumont en ambassadeur. Il souhaite convertir le roi du Siam au catholicisme.

Peine perdue, mais Chaumont rapporte un traité commercial profitable à la Compagnie française des Indes orientales. Le Roi-Soleil reçoit l’année suivante une ambassade de ces nouveaux alliés « pour l’éternité ». La mission diplomatique est envoyée par le roi Narai et dirigée par le diplomate Kosa Pan. Débarquée à Brest le 18 juin 1686, elle est composée de pas moins de trois ambassadeurs, de six mandarins, trois interprètes, deux secrétaires et d’une vingtaine de domestiques, chargés de nombreux présents. Ils empruntent à pied la rue Saint-Pierre pour se rendre à l’hôtel du même nom. Leur prestance et leur richesse émerveillent tant les Brestois que ceux-ci rebaptisent la voie « rue de Siam ». Clin d’œil et signe d’une amitié jamais démentie, le 15 février 2013, c’est dans la capitale thaïlandaise, non loin de l’Ambassade de France, que l’on inaugure « Thanon Brest » la rue de Brest.

Non loin de la rue de Siam a été inauguré le 15 février dernier à Brest la statue du diplomate Kosa Pan. Une oeuvre réalisée par Le sculpteur thaï, Watchara Prayoonkum, et le tailleur du socle, Christophe Chini . @ Wikipédia.org
Non loin de la rue de Siam a été inauguré le 15 février dernier à Brest la statue du diplomate Kosa Pan. Une oeuvre réalisée par Le sculpteur thaï, Watchara Prayoonkum, et le tailleur du socle, Christophe Chini . @ Wikipédia.org
Quant à l'ambassade siamoise à Versailles, elle fait sensation à la Cour et dans toute l'Europe. Kosa Pan et sa suite sont reçus en grande pompe par le roi en personne. 1500 courtisans curieux et admiratifs assistent à la scène.


Mais à la fin du XVIIIème siècle, les Birmans détruisent Ayuthaya, pillent les temples et réduisent 10 000 Siamois en esclavage.

Le roi Taksin le Grand parvient à les repousser et se fait couronner à Thonburi à l’Ouest de Bangkok.

Buddha Yodfa Chulaloke, l' un de ses généraux, accèdera au pouvoir le 6 avril 1782 sous le nom de Rama 1er, fondant la dynastie Chakri, encore régnante aujourd'hui.

Une des façades du Grand Palais à Bangkok. @ Pixabay/lindigomag
Une des façades du Grand Palais à Bangkok. @ Pixabay/lindigomag

Focus sur .... Le  Royaume de Siam au Pays du Sourire
Plus d'infos






La Thaïlande  s'ouvre  toute l’année au tourisme, et à la saison verte (green Season) entre mai-juin et septembre-Octobre, 



Office National du Tourisme de Thaïlande
90, avenue des Champs-Élysées
75008, Paris

Tél : 01 53 53 47 01


Métro Georges V – Franklin Roosevelt


Horaire d’ouverture :
9h30-12h30 / 13h30-17h30 du lundi au vendredi
 


15/09/2020
Françoise Surcouf





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Septembre 2020 - 14:58 Manu Payet nous parle de son île