lindigo-mag.com
lindigomagcom
lindigomagcom
L’Indigo, e-magazine du tourisme. Un regard différent, original et inédit sur les Voyages.
Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager cet article
Reportage

Hébrides extérieures, d’île en île, de cœur à coeur

L’Ecosse envoûte. Une virée, au large, dans l’archipel des Hébrides extérieures, confirme. Reine, la nature abrite un patrimoine vivant, où l’Histoire ne manque jamais de refaire surface, dans des paysages souvent époustouflants.

Par Claude Vautrin texte et photos



Le Broch de Dun Carloway du 1er siècle après JC @ Claude Vautrin
Le Broch de Dun Carloway du 1er siècle après JC @ Claude Vautrin
Pour partir à la découverte des Hébrides extérieures, rien de tel qu’une pause à Oban, le port de pêche réputé dans toute l’Ecosse pour sa gastronomie, à base naturelle de poissons et de fruits de mer, et son whisky.

La distillerie s’impose face aux chalutiers colorant le quai, dominée par un étonnant Colisée, en fait la McCaig's Tower, construite, quoiqu’inachevée, à la fin du XIXe siècle par un jeune et riche banquier local, admirateur de l’architecture gréco-romaine. Sur le front de mer, massive, la cathédrale catholique St Columbas veille sur les ferries en partance pour l’archipel écossais extrême occidental. A deux pas de l’embarcadère, un Pipe band anime la place où trône la tour de l’Horloge. Ambiance garantie, au son de la cornemuse, l’esprit toujours charmé par une autre découverte à ne pas manquer, à une cinquantaine de kilomètres au nord, le long du Loch Linnhe.

Oban et son étonnant Colisée qui surplombe la ville @ Claude Vautrin
Oban et son étonnant Colisée qui surplombe la ville @ Claude Vautrin

La réserve naturelle de Glencoe Wood

S’offre en effet à vous Glencoe Wood, la réserve naturelle de Highland Titles. Un petit paradis de biodiversité qui s’étire sur une centaine d’hectares entre le loch marin, ses dauphins et otaries, et les premiers reliefs des Highlands. Dans ce refuge d’une faune ailleurs en détresse - martres, chats sauvages d’Ecosse, chauve-souris, hérissons… - s’épanouissent forêts, étangs, landes et autres fougères géantes. Exit les plantations industrielles d’hier. Place désormais aux essences endémiques. On peut même participer à ce renouveau, en acquérant une parcelle symbolique. Un avant-goût assurément de ce que les Hébrides extérieures, à une centaine de milles, recèlent et révèlent de naturalité, sauvage comme il se doit. Cinq heures trente de traversée plus tard, dont un « gros temps » et quelques coups de corne de brume, « L’Isle de Lewis » accoste le quai solitaire de Castlebay, sur l’île de Barra, surveillé de près par le médiéval Kisimul Castle posé au cœur de la baie depuis le 15ème siècle.
 
 

La réserve de Glencoe : pour protéger le chat sauvage d’Ecosse @ Claude Vautrin
La réserve de Glencoe : pour protéger le chat sauvage d’Ecosse @ Claude Vautrin

Barra : souvenir du temps Viking

Bienvenue dans les Hébrides extérieures, en cette première halte paisible. Ici les paysages sont rocheux, les étendues sauvages, les eaux translucides. Des silhouettes de moutons et de chevaux blancs se dessinent dans la brume matinale, en une bonne entrée en matière pour qui aime l’air du grand large et la convivialité insulaire. Dans la baie de Traigh Mho, au nord de l’île, les rares bimoteurs en provenance de Glasgow atterrissent sur une plage, au gré des marées. Insolite, non ? Il faut poursuivre la route jusqu’au village d’Eoligarry, l’église Saint Barr’s, dédiée à un moine irlandais du VIIe siècle, et le cimetière cille Bharra, où l’éternité côtoie un petit air de bout du monde. Une chapelle abrite des pierres tombales médiévales et une réplique de la Pierre de Kilbar gravée d’inscriptions runiques. Souvenir du temps Viking !

L'Île de Barra, la plage pour aéroport @ Claude Vautrin
L'Île de Barra, la plage pour aéroport @ Claude Vautrin

South Uist : les chevaux et leur manteau

L’île de Vatersay, un autre joyau, est reliée à Barra par une chaussée prometteuse, entre deux flots. Il faut se perdre dans les hauteurs, avant de rejoindre Barra et sa côte est, sauvage s’il en est. Une petite visite s’impose alors, à deux pas de la distillerie de gin, au Barra Island Stores, le dépanneur de Castlebay aux excellents sandwiches, entre autres produits utiles du quotidien. Un vrai bonheur de clin d’œil ! Sur l’île de South Uist - qu’on rejoint depuis Ardmhor en 40 minutes de traversée - s’épanouissent, comme à North Uist, sa presque jumelle, des plages immaculées et sans mesure, des landes couvertes de bruyères où des chevaux paisibles se protègent d’un manteau des vents d’ouest, les machairs, ces terres fertiles entre océan et rochers, débordant d’orchidées sauvages, les lochs, salés ou non, ouverts aux jeux des dauphins, des otaries ou des loutres. Il n’est pas rare qu’un panneau de signalisation routière vous signale une possible rencontre.
 

South et North Uist, des chevaux bien habillés @ Claude Vautrin
South et North Uist, des chevaux bien habillés @ Claude Vautrin

Le château d’Ormiclate

D’autres surprises s’invitent sur South Uist. Au petit port de Lochboisdale, une fête associative se prépare. En pleine campagne aux senteurs d’océan, le château d’Ormiclate dresse ses ruines austères. Construit en 1707 par Allan Macdonald, chef de Clanranald, il aurait été incendié en 1715, le jour de la mort de son bâtisseur au combat ! Courte et sombre destinée pour l’édifice qui n’en conserve pas moins une silhouette altière. Plus loin, face à l’Océan, un rêveur solitaire médite près de sa tente igloo. La plage fleure bon les algues. North Uist n’est pas en reste. A Locheport, voisin du Langass Lodge, un ancien pavillon de chasse aux chambres cosy, des loutres batifolent dans le loch Langais. Sur la colline, un caïrn néolithique, abritant une chambre funéraire, inscrit son dôme pierreux dans le paysage de landes et de lacs. Il faut partager la convivialité, à quelques kilomètres, du Westford Inn, un pub accueillant à la gastronomie locale appréciée. Bonne soirée garantie. Du port de Berneray, dominé par le lac de Ruisgarry, site apprécié des oies cendrées et des cygnes tuberculés, offrant une vue incomparable sur la baie de Broadford, les îles environnantes et les collines de Cuillin, direction le détroit de Harris et l’île de Harris et Lewis. Une heure de traversée, et un nouvel enchantement opère.
 
 

Le château d’Ormiclate : une trop courte histoire @ Claude Vautrin
Le château d’Ormiclate : une trop courte histoire @ Claude Vautrin

Les fir bhreig, ou « faux hommes », de Callanish

Dans l’éventail de ces rendez-vous magiques, le site mégalithique de Callanish est assurément l’un des plus précieux. Quelques longues secondes, avant que le soleil ne disparaisse à l’horizon vallonné, l’ultime lumière du jour renaît pour un temps à l’apogée, magnifiant le cercle de pierres et les Standing Stones érigées il y a des milliers d’années par des hommes en quête de verticalité. Y voir deux fillettes danser sur les pierres, ressentir l’énergie magique des fir bhreig, les « faux hommes », se révèle une expérience unique.
Des légendes lointaines, une Histoire en mouvement, une nature pure s’offrent au détour du chemin, en des beautés éphémères qui semblent inscrites dans le temps. A quelques encâblures des pierres sacrées, le Broch de Dun Carloway, une ancienne tour ronde, à la fois ferme nourricière et édifice défensif, construit en pierres sèches au 1er siècle après JC, est l’une des mieux conservées d’Ecosse. S’y devine volontiers le quotidien d’un clan sur ses gardes.
 

Ile de Harris et Lewis : le site mégalithique de Callanish @ Claude Vautrin
Ile de Harris et Lewis : le site mégalithique de Callanish @ Claude Vautrin

Harris Tweed : le patrimoine vivant de Carloway Mill

Une certitude, ici le patrimoine sait rester vivant. Sur cette côte nord-ouest de Lewis, dans des vallons au vert tendre, bousculés par les vents du large, il est ainsi un petit trésor de patrimoine industriel, perdu entre rochers moussus et bruyères sauvages. Dans le village de Garenin s’active Carloway Mill, le plus ancien moulin Harris Tweed au monde. Les machines datent de 1892, la production est d’une qualité reconnue, la fabrique étant l'une des trois usines de textile en activité dans le monde produisant le célèbre tissu labellisé Harris Tweed. Ce dernier est fabriqué à partir de pure laine vierge, teint, filé et fini ici-même, tissé à la main sur des métiers à tisser traditionnels par les insulaires des Hébrides extérieures. Le dialogue s’ouvre avec David, le maître des lieux ! Comment ne pas se laisser tenter par quelques pièces textiles rares !
 
 

La fabrique de tweed The Tweed Mill à garenin @ Claude Vautrin
La fabrique de tweed The Tweed Mill à garenin @ Claude Vautrin

Des pièces du Lewis Chessmen

Les Hébrides réservent bien des surprises. A Stornoway, blotti au pied du très victorien Lews Castle, un musée abrite six rares pièces du Lewis Chessmen, un jeu d’échecs viking, gravé au 12ème siècle dans de l’ivoire de morse, et découvert en 1831 sur une plage de l’île. Confirmation de ce que furent les influences extérieures, de toutes façons soumises à une nature aussi indomptable que généreuse. L’évasion au large ne peut se priver, après une halte à la distillerie de l’Ile de Harris à Tarbert, de la découverte de l’île de Skye, île phare des Hébrides, intérieures celles-là. Comment ne pas succomber sur la péninsule septentrionale de Trotternish  aux vertiges des paysages saisissants du Quiraing, ou des chutes de Mealt, à Kilt Rock ? Au sud, dans le massif de Cuillin, près de Glenbrittle, les Fairy Pools, de magnifiques piscines bleues cristallines creusant la rivière Brittle, offrent d’autres sensations. Moins sur-fréquentés sont les collines de Faerie Glen ou, au nord-ouest, le Dunvengan Castle qui se dresse fièrement depuis le XIIe siècle et fait pénétrer, d’avril à mi-octobre, dans l’intimité de la dynastie MacLeod : tout un univers clanique, patrimonial et naturel. A l’entrée du village, une halte paisible s’impose à l’église St Mary, et au cimetière de Kilmuir et ses dalles funéraires médiévales que protège sur les hauteurs le menhir de Duirinish. Un concentré édifiant des esprits veillant sur cette si chère Ecosse. 
 
 
 
Quiraing, Kilt Rock, The Cuillin : des paysages époustouflants @ Claude Vautrin
Quiraing, Kilt Rock, The Cuillin : des paysages époustouflants @ Claude Vautrin

Plus d'infos

Visit Scotland Ocean Point One, 94 Ocean Drive, Édimbourg, EH6 6JH Courriel : info@visitscotland.com  - Site  info@visitscotland.com
 
Y aller
Ferry via Amsterdam avec son véhicule pour une liberté absolue dans la découverte de l’Ecosse. Ferry Princess Seaways de la Cie danoise DFDS, Amsterdam/Newcastle au départ du Terminal Felison Sluisplein 33, 1975 AG. S’enregistrer 120 mn avant le départ.
Entre les îles de l’archipel et l’Ecosse : Caledonian MacBrayne Compagnie  Tél
00 44 1475 650397 https://www.calmac.co.uk/
Passeport ou carte d’identité valide
La monnaie locale est la Livre Sterling. La CB est acceptée dans la majorité des commerces, hôtels et restaurants.
 
Visiter

Un conseil
Pour éviter le désagrément des piqûres de midges, ces petites mouches agressives, se couvrir et, si nécessaire, porter un filet de protection. Des répulsifs, accessibles dans toutes les supérettes, sont de précieux alliés.

Glencoe Wood. La Réserve Naturelle Highland Titles se situe sur l’A828 reliant Oban et Fort William dans les Highlands écossaises, à proximité de Duror.
Highland Titles, PO Box 7059, Roybridge, PH31 4WA, Scotland
Tél: +33 (0)9 63 55 22 70
Courriel
hello@highlandtitles.fr -
Site
https://www.highlandtitles.com/

Calanais Standing Stones & Visitor Centre Calanais X, Ile de Lewis HS2 9DY Tél +44 1851 621422

Harris Twead Carloway Mill  Ile de Lewis Garenin Ecosse Tél  +44 1851 643440 – Site : https://harristweedcarloway.com

Museum & Tasglann nan Eilean Lews Castle Grounds, Stornoway, Isle of Lewis HS2 0XS,
Tél +44 1851 822746

Distillerie Isle of Harris Tarbert  Tarbert, Isle of Harris HS3 3DJ
Tel +44 1859 502212
Dunvengan Castle MacLeod Estate, Dunvegan House, Dunvegan, Ile de Skye IV55 8WF Tél +44 1470 521206
De gauche à droite en partant du haut  : 1/ Arrivée sur l'île de Barra 2/ Ile de Skye Fairy Pulls Massif The Cuillin 3/ Hébrides South Uist  Easaval 4/ Idem/ 5/ Hébrides Ile de Barra Bayhirivagh@ Claude Vautrin
De gauche à droite en partant du haut : 1/ Arrivée sur l'île de Barra 2/ Ile de Skye Fairy Pulls Massif The Cuillin 3/ Hébrides South Uist Easaval 4/ Idem/ 5/ Hébrides Ile de Barra Bayhirivagh@ Claude Vautrin

Les hébergements

Se restaurer

Attention, les places sont chères dans les auberges et restaurants de l’archipel. Il est très conseillé de réserver la veille pour profiter au mieux des saveurs et de l’ambiance locales.
Tiercé de tête

Ile de Barra The Castlebay Hotel HS9 5XD - Face à l’embarcadère -   Tél
+44 1871 810223

Ile de North Uist Westford Inn - D’une rare convivialité - Site www.westfordinn.com - Tél +44 1876 580653

Ile de Skye - Stein Inn Macleods Terrace IV55 8GA - Le plus vieux pub de l'île de Skye - Tél +44 1470 592362
 
Dormir
Ile de Barra The Castlebay Hotel HS9 5XD - Tél
+44 1871 810223
Ile de South Uist Polochar Inn West Kilbride, HS8 5TT
Tél 
+44 1878 700215
Ile de North Uist Locheport Langass Lodge HS6 5HA
Tél
+44 1876 580285
1/Hébrides IIe de Lewis et Harris Tarbert Distillerie 2 /Ile de Skye Kilt Rock 3/ Ile de Skye Dunvegan Castle 4/ Hébrides IIe de Lewis et Harris Fabrique de tweed The Tweed Mill 5/ Hébrides IIe de Lewis et Harris Site mégalithique de Callanish @ Claude Vautrin
1/Hébrides IIe de Lewis et Harris Tarbert Distillerie 2 /Ile de Skye Kilt Rock 3/ Ile de Skye Dunvegan Castle 4/ Hébrides IIe de Lewis et Harris Fabrique de tweed The Tweed Mill 5/ Hébrides IIe de Lewis et Harris Site mégalithique de Callanish @ Claude Vautrin


23/08/2023
Claude Vautrin





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 17 Février 2024 - 17:33 Le Portugal, terre de conquête

Dimanche 10 Décembre 2023 - 18:47 Fabuleuses lumières de Noël en Moselle

Mercredi 6 Décembre 2023 - 13:55 Remiremont, fêter Noël dans la Belle des Vosges