Gastronomie

Josefin, un resto pour gourmets dans un lieu branché

On n’y vient pas seulement pour déguster la cuisine inventive et ensoleillée du chef mais pour le décor fascinant de cette ancienne banque transformée en hôtel et pour l’art que Jordi Clos, collectionneur hors pair et propriétaire des lieux, présente à l’admiration de ses clients et visiteurs.

Par Catherine Gary



Josefin restaurant à l'intérieur du très haussmannien Crédit Commercial de France, à l’angle des rues Lafayette et de la rue Pillet-Will. (Crédit photo hotelbanke.com)
Josefin restaurant à l'intérieur du très haussmannien Crédit Commercial de France, à l’angle des rues Lafayette et de la rue Pillet-Will. (Crédit photo hotelbanke.com)
Propriétaire catalan des Derby Hotels, Jordi Clos a investi il y a 9 ans le très haussmannien Crédit Commercial de France, à l’angle des rues Lafayette et de la rue Pillet-Will, pour en faire un des lieux hyper mode de la capitale.

L'entrée sur la rue a conservé les lourdes grilles de l'ancienne banque avant d'entrer dans le Grand hall surmonté de sa coupole (Copyright hotelbanke.com)
L'entrée sur la rue a conservé les lourdes grilles de l'ancienne banque avant d'entrer dans le Grand hall surmonté de sa coupole (Copyright hotelbanke.com)
Le Banke, un hôtel flamboyant à deux pas de l’Opéra
 
Fidèle à sa passion de collectionneur, ce mécène connu en Espagne pour son musée Egyptien à Barcelone et pour la splendeur des œuvres d’art qu’il expose dans ses différents hôtels, a signé sa nouvelle enseigne Banke*****, en référence à l’histoire du lieu.

Il y présente à chaque étage et pour les 91 chambres de cet hôtel d’étonnants bijoux venus des quatre coins du monde, comme ces parures d’art tribal venues de Papouasie Nouvelle Guinée. Mais avant, après avoir poussé la porte du porche, on est saisi par la métamorphose du grand hall dominé à 19 mètres du sol par sa verrière et les colonnes de porphyre et de pierre noire encerclant le grand pavement en mosaïque d’époque. Le tout rehaussé de rouge et d’or qui donnent à l’ensemble un grand air d’opéra ou de théâtre. La salle des coffres qui a gardé ses parois et ses armoires blindées se voit transformée en un espace hyper branché se prêtant à toutes sortes de manifestations et de fêtes depuis déjà quelques années. 

Vue sur le vaste et somptueux hall de l'Hôtel Banke depuis le Josefin restaurant (Copyright hotelbanke.com)
Vue sur le vaste et somptueux hall de l'Hôtel Banke depuis le Josefin restaurant (Copyright hotelbanke.com)

De gauche à droite : Blanc de poularde de la ferme ; Poulpe à la Gallega ;  Praliné d'automne. (Crédit photo hotelbanke.com)
De gauche à droite : Blanc de poularde de la ferme ; Poulpe à la Gallega ; Praliné d'automne. (Crédit photo hotelbanke.com)
 
Josefin, son restaurant aux saveurs de Méditerranée
 
Situé à gauche de l’entrée, on y profite une fois assis d’une vue directe sur ce hall flamboyant et grandiose tout en dégustant les délices du chef, Romain Roland.

Pour cet ensemble cadre et gastronomie l’adresse est adulée des stylistes et designers en particulier durant la Fashion week où elle ne désemplit pas. A la carte des produits d’une fraîcheur parfaite avec l’accent mis sur les poissons et crustacés mais aussi sur le cochon ibérique, marque de fabrique locale incontournable. Les spécialités méditerranéennes sont revues à la contemporaine comme ces ravioles de gambas Red dans un bouillon de crustacés et parfums de baies de Sancho, ces Noix de Saint Jacques et leur risotto de céleri truffé ou ces Joues de cochon ibérique braisées aux gnocchi de pommes de terre truffes et nuage d’ail doux. Des saveurs subtiles et originales ! Et pour terminer en beauté et légèreté on choisit par exemple le Dôme acidulé au yuzu, biscuit confit, basilic et caramel d’agrumes. Au final, un plaisir gourmand, visuel et culturel. Intégral. 

Le lobby de rouge et d'or  (Crédit photo hotelbanke.com)
Le lobby de rouge et d'or (Crédit photo hotelbanke.com)

 

Les grilles majestueuses de l'entrée de l'Hôtel Banke et du restaurant Josefin donnent le ton et l'élégance de cet endroit parisien très branché. On peut y admirer l'escalier, oeuvre de Gustave Eiffel. (crédit photos hotelbanke.com)
Les grilles majestueuses de l'entrée de l'Hôtel Banke et du restaurant Josefin donnent le ton et l'élégance de cet endroit parisien très branché. On peut y admirer l'escalier, oeuvre de Gustave Eiffel. (crédit photos hotelbanke.com)






JOSEFIN Restaurant
Hôtel BANKE

20 rue Lafayette. 
75009 Paris




Prix moyen à la carte pour deux plats : 49 euros







www.hotelbanke.com
 



 


14/02/2018
Catherine Gary






1.Posté par Bourdais le 16/02/2018 11:24
Lieu exceptionnel et atypique. A découvrir....

Nouveau commentaire :
Twitter