Reportage

Kentucky : du bourbon, des chevaux et bien plus !

Véritable “état-tampon” entre le Nord et le Sud des Etats-Unis, le Kentucky étonne par sa diversité, dans sa géographie comme dans son envie de ne pas vivre uniquement sur des traditions qui ont pourtant fait sa notoriété et sa richesse.

Par Xavier Bonnet



L'un des magnifiques bateaux à roues à aubes sillonnant pour des croisières l' Ohio River  © Lindigomag/Pixabay
L'un des magnifiques bateaux à roues à aubes sillonnant pour des croisières l' Ohio River © Lindigomag/Pixabay

Le bourbon fait partie intégrante de l’histoire et de la bonne santé financière du Kentucky © Xavier Bonnet
Le bourbon fait partie intégrante de l’histoire et de la bonne santé financière du Kentucky © Xavier Bonnet
Le bourbon comme véritable carburant d’une économie…

Si chacun sur place s’amuse de l’association systématique de l’état à la boisson cuivrée, il s’en accommode bien volontiers.


Oui, le bourbon fait partie intégrante de l’histoire et de la bonne santé financière du Kentucky. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : plus de sept millions de barils qui vieillissent dans les distilleries des 120 contés pour une population estimée à 4,3 millions d’habitants.

Rien qu’à Louisville, la capitale, six se disputent les faveurs d’une clientèle mondiale, trois étant en construction.
 

Activité industrielle, le bourbon est aussi une force touristique : chez Buffalo Trace, on annonce une cadence de 1200 visiteurs par jour…© Xavier Bonnet
Activité industrielle, le bourbon est aussi une force touristique : chez Buffalo Trace, on annonce une cadence de 1200 visiteurs par jour…© Xavier Bonnet
Un or roux ?


Tous en conviennent dans un sourire entendu, notamment, de l’ancestrale Buffalo Trace Distillery à Frankfort, opérationnelle depuis 1857 (des documents attestent même d’une première activité datant de 1786), à Lexington et la James E. Pepper Distillery flambant neuve et renouant avec un passé enfoui via Amir Peay, un entrepreneur volontaire d’une trentaine d’années, et ce alors que l’ancien site, mitoyen et laissé à l’abandon, a récemment été transformé en restaurant.

Activité industrielle, le bourbon est aussi une force touristique : chez Buffalo Trace, on annonce une cadence de 1200 visiteurs par jour…


Allez vous étonner après ça qu’à Louisville (et certainement ailleurs), le bourbon ait remplacé la vodka dans le Bloody Mary ou que l’on trouve chez Cellar Door Chocolate pas moins d’une centaine de variétés de chocolats… au bourbon !

Une ferme à Adena Spring © DR
Une ferme à Adena Spring © DR

Des haras, le nord de l’état en compte par centaines, tous plus vastes et opulents les uns que les autres.© Xavier Bonnet
Des haras, le nord de l’état en compte par centaines, tous plus vastes et opulents les uns que les autres.© Xavier Bonnet
De l’or sous les sabots des chevaux



Si le bourbon est aussi apprécié, c’est en partie grâce à la qualité de l’eau utilisée pour sa fabrication, riche en calcium.


Résultat d’une terre calcaire dont les autres grands bénéficiaires sont les chevaux et leurs heureux propriétaires.

Des haras, le nord de l’état en compte par centaines, tous plus vastes et opulents les uns que les autres. C‘est que là aussi, l’enjeu financier est de taille, au-delà d’une notoriété reconnue dans le monde entier à entretenir.

Ainsi, au sud de Lexington, dans les étables d’Adena Springs dont les champs vallonnés s’étalent à perte de vue plus de 9300 hectares), il n’y a pas que les étalons pour s’affoler : ce sont jusqu’à quatre saillies par jour qui sont organisées entre mi-février et mi-juillet, chaque jument mise enceinte rapportant au propriétaire de l’étalon la somme de 75000€.

Churchill Downs, mythique champ de courses accueillant – entre autres – le non moins légendaire Kentucky Derby chaque année au mois de mai.© DR
Churchill Downs, mythique champ de courses accueillant – entre autres – le non moins légendaire Kentucky Derby chaque année au mois de mai.© DR
Le cheval, religion du Kentucky ?




Pour s’en convaincre, il suffit d’écouter notre guide dans sa visite au pas de charge de Churchill Downs, mythique champ de courses accueillant – entre autres – le non moins légendaire Kentucky Derby chaque année au mois de mai.


“Le Derby est une course de deux minutes mais pour nous c’est un évènement de deux semaines.”


C’est tout juste s’il ne vous raconterait pas le pedigree de tous les chevaux de trois ans (seule catégorie admise) à avoir franchi la ligne d’arrivée en tête depuis 1875, voire le nom de chacun des 170000 visiteurs qui prennent place dans les gradins pour l’occasion.

Direction fief de la famille Clooney à Augusta. © Xavier Bonnet
Direction fief de la famille Clooney à Augusta. © Xavier Bonnet

Augusta fief de la famille Clooney, photo de gauche la maison-musée de la tante Rosemary, et à droite Nina, la mère de George, fidèle au poste de son magasin d’objets plus ou moins antiques dans Main Street. © Xavier Bonnet
Augusta fief de la famille Clooney, photo de gauche la maison-musée de la tante Rosemary, et à droite Nina, la mère de George, fidèle au poste de son magasin d’objets plus ou moins antiques dans Main Street. © Xavier Bonnet
Augusta, havre de paix et repaire du clan Clooney


Plus au nord, avec l’Ohio pour seule frontière avec l’état du même nom, Augusta semble avoir été figé dans le temps.

Quelques rues à peine, une ambiance de village-villégiature à l’ancienne comme seules les adaptations des films de Stephen  King  semblent les privilégier. C’est aussi – surtout – le fief de la famille Clooney.

Si George y passe de moins en moins de temps, sa mère Nina, est fidèle au poste de son magasin d’objets plus ou moins antiques dans Main Street.

Quant à sa tante, Rosemary, son souvenir reste présent, bien au-delà de la maison-musée qui lui est consacrée, retraçant une carrière d’actrice et de chanteuse délicieusement kitsch.

Bowling Green :  c’est en effet là que Corvette a installé son usine de fabrication et un musée où se dévoilent les modèles successifs de la marque. © DR
Bowling Green : c’est en effet là que Corvette a installé son usine de fabrication et un musée où se dévoilent les modèles successifs de la marque. © DR

De gauche à droite : Musée Corvette;  Rosine Barn, la grange ou étaient organisées les jamborees les plus “sauvages”.© Xavier Bonnet
De gauche à droite : Musée Corvette; Rosine Barn, la grange ou étaient organisées les jamborees les plus “sauvages”.© Xavier Bonnet
Bolides, bluegrass et barbecue…

En sens inverse, poursuivre son périple vers le sud et l’ouest du Kentucky est la garantie d’un télescopage de sensations en tout genre.

Les amateurs d’histoire automobile cocheront forcément Bowling Green sur leur itinéraire. C’est en effet là que Corvette a installé son usine de fabrication et un musée où se dévoilent les modèles successifs de la marque.

Difficile après ça de résister à l’idée d’aller faire quelques tours au volant d’une Stingray sur le circuit tout proche prévu à cet effet. Les férus de musique ne voudront, eux, pas passer à côté de Rosine, village perdu et quasi inanimé qui, non content de servir d’ultime demeure au maître du bluegrass Bill Monroe, veille sur la fameuse Rosine Barn, la grange ou étaient organisées les jamborees les plus “sauvages”.

De gauche à droite : Owensboro   et sa réputation de “capitale du barbecue” avec notamment  le Moonlite Bar-B-Q Inn.© DR
De gauche à droite : Owensboro et sa réputation de “capitale du barbecue” avec notamment le Moonlite Bar-B-Q Inn.© DR
Si, un peu plus au nord-ouest, Owensboro est la ville qui a vu naître Johnny Depp, c’est un autre homme du cru qui en entretient la flamme et la réputation de “capitale du barbecue”.


Sa place de leader en la matière, le Moonlite Bar-B-Q Inn ne laisserait à personne depuis 1963 que l’on y débite et cuit toutes les viandes possibles, jusqu’au “mutton” (le mouton, rarement privilégié aux USA).

Question d’honneur et de… dynastie familiale. Patrick Bosley est l’un des quatre copropriétaires de la famille, il est surtout celui qui passe le plus clair de son temps en cuisine.

Si le respect des traditions reste à ses yeux essentiel, vive avec son temps “n’est pas mal non plus”. C’est donc à son initiative que le restaurant accueille également une épicerie fine.

De gauche à droite : A Paducah pizzeria de la chaîne Mellow Mushroom. A droite  Paducah est également une ville-étape des croisières des immenses bateaux à roues à aubes qui sillonnent l’Ohio River avec de superbes peintures murales sur les digues le long des berges ©  DR
De gauche à droite : A Paducah pizzeria de la chaîne Mellow Mushroom. A droite Paducah est également une ville-étape des croisières des immenses bateaux à roues à aubes qui sillonnent l’Ohio River avec de superbes peintures murales sur les digues le long des berges © DR
A plus d’un titre, Bosley symbolise une véritable tendance à travers le Kentucky.


Avec lui, c’est toute une génération qui entend bien redonner vie à sa ville, à son coin, lui redonner un second souffle.

C’est encore plus vrai aux confins de l’état, à Paducah. Ville-étape des croisières des immenses bateaux à roues à aubes qui sillonnent l’Ohio River (superbes peintures murales sur les digues le long des berges), le centre-ville a vu fleurir restaurants et boutiques en tout genre.

À l’écart de la ville, Ed Musselman a fait encore plus fort en rachetant à Coca Cola une de ses usines désaffectées pour la transformer en pizzeria de la chaîne Mellow Mushroom, bureaux et école de musique, sans oublier de lui adjoindre une brasserie de bières, la Dry Ground Brewery. 

Xavier Bonnet
 

Mammoth Cave National Park  à moins d’une heure à l’est de Bowling Green, le plus grand réseau de grottes et de galeries souterraines – 663 km répertoriés en octobre 2017© DR
Mammoth Cave National Park à moins d’une heure à l’est de Bowling Green, le plus grand réseau de grottes et de galeries souterraines – 663 km répertoriés en octobre 2017© DR

En haut : Big Four Bridge Night Shot  © Lindigomag/Pixabay; en bas de gauche à droite :  Le Brown Hotel (Louisville) et The 1857 Hotel (Paducah) © DR
En haut : Big Four Bridge Night Shot © Lindigomag/Pixabay; en bas de gauche à droite : Le Brown Hotel (Louisville) et The 1857 Hotel (Paducah) © DR
Plus d’infos
Office du tourisme du Kentucky
http://www.office-tourisme-usa.com/etat/kentucky (site en français)
http://www.kentuckytourism.com (site en anglais)
 
Pour y aller :
Vol direct quotidien Delta Air Lines entre Paris et Cincinnati, aéroport assez “intime” comparé aux monstres que sont Chicago, New York JFK…
 

Où dormir :
Brown Hotel (Louisville) 
Le palace de la ville aux allures de décor de film des années 30, “berceau” du Hot Brown, sandwich chaud mêlant généreusement dinde, bacon, tomates et sauce Mornay…

www.brownhotel.com
Hampton Inn & Suites (Owensboro) 
Chambres “big size” avec vue imprenable sur l’Ohio River pour ce qui est des suites.

www.hamptonowensborodowntown.com
The 1857 Hotel (Paducah) 
Dix chambres seulement dans un hôtel-boutique au design industriel et redonnant vie aux murs de briques d’un ancien entrepôt.

www.the1857hotels.com

En haut de gauche à droite : Muhamed Ali Center (Louisville) ;© Xavier Bonnet; en bas de gauche à droite :Lost River Cave à Bowling Green, et National Corvette Museum (Bowling Green)  Copyright  DR
En haut de gauche à droite : Muhamed Ali Center (Louisville) ;© Xavier Bonnet; en bas de gauche à droite :Lost River Cave à Bowling Green, et National Corvette Museum (Bowling Green) Copyright DR
Visiter :
Muhamed Ali Center (Louisville) 
La ville natale du légendaire boxeur ne pouvait faire autrement que lui consacrer un musée mêlant archives et programmes éducatifs. Le complexe est situé dans un quartier baptisé Museum Row puisqu’il regroupe autour de Main Street pas moins de quatre autres lieux axés autour du baseball (Slugger Museum & Factory), l’histoire (Frazier History), les sciences (Kentucky Science Center), l’art et l’artisanat (KMAC) et… le bourbon (Evan Williams Bourbon Experience).

https://www.alicenter.org
Buffalo Trace Distillery (Frankfort) 
Quand l’histoire de l’état et le bourbon vont de pair sur un site magnifiquement conservé qui vous replongent aussitôt dans un lieu que même la prohibition en son temps (1920-1933) n’a jamais cessé de faire tourner. Bien plus typique que d’autres distilleries plus renommées…

https://www.buffalotracedistillery.com
Mammoth Cave National Park 
A moins d’une heure à l’est de Bowling Green, le plus grand réseau de grottes et de galeries souterraines – 663 km répertoriés en octobre 2017, avec différentes formules de visites (de 30’ à… six heures !), les plus longues étant prises d’assaut des semaines à l’avance. On recommandera aussi la Lost River Cave à Bowling Green, seule grotte où la visite se fait en bateau. Jesse James et son gang y auraient trouvé refuge après leur braquage d’une banque à Russellville en 1868…

https://www.nps.gov/maca/index.htm
https://lostrivercave.org
National Corvette Museum (Bowling Green) 
L'antre de la mythique marque de voitures de sport américaine. Quelques 80 modèles exposés sur plus de 10000 m2, toutes périodes confondues, avec photos, vidéos, publicités, modèles réduits pour finir de vous faire baver d’envie…

http://www.corvettemuseum.org
 
 


01/05/2018
Xavier Bonnet





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 23 Septembre 2018 - 16:19 Jungfraubahn, le train le plus haut d'Europe

Mercredi 29 Août 2018 - 22:30 Cap sur la Bosnie et son histoire...