Actualités du tourisme

La Haute-Tarentaise pour des vacances aux sommets

L’hiver on l’aime à Val d’Isère, Tignes, Les Arcs ou La Rosière mais la Haute-Tarentaise a d’autres attraits dans le vert des pâturages et des forêts aux sommets enneigés. Villages traditionnels, réserves naturelles, sites classés attirent les grands sportifs et les randonneurs mais aussi les amateurs de patrimoine, de bien-être et de traditions locales. De quoi se remettre avec bonheur sur les rails cet été.

Par Catherine Gary



Le Monal @ Philippe Royer ET OT Ste Foy
Le Monal @ Philippe Royer ET OT Ste Foy
Bourg-Saint-Maurice vous accueille en Haute Tarentaise
 
Ceux qui cherchent les pistes enneigées ne font souvent que passer dans ce gros village avant de rejoindre sa station des Arcs à une demi-heure de route ou 7 minutes en funiculaire.


 

Rue commerçante de Bourg Saint Maurice @ C.Gary et VTT©MichAEl Kirkman - Les Arcs
Rue commerçante de Bourg Saint Maurice @ C.Gary et VTT©MichAEl Kirkman - Les Arcs
Nous nous y sommes posés en cette période estivale au creux de son cirque de montagnes.

Dans cette haute vallée, 840 mètres d’altitude en bordure de l’Isère, les activités sont tournées vers la nature et le sport. Rafting en eaux vives, balades en VTT, parties de golf, randonnée sur les chemins balisés…

Sans compter le patrimoine local qui a de quoi satisfaire les plus blasés le long des maisons de pierre et de lauzes serrées les unes contre les autres pour affronter les rigueurs de l’hiver. Laissez-vous d’abord conter l’histoire de ce gros bourg à 30 km du col du Petit Saint Bernard, de cette voie historique de passage entre la France et l’Italie en particulier sous les ducs de Savoie, ces grands “portiers des Alpes“.

Des anciennes fortifications il reste aujourd’hui quelques traces en particulier dans le quartier où étaient encore hébergés en 2012 les Diables bleus des Chasseurs alpins. Et puis, sur ces terres de pâturages on fabrique de très savoureux fromages comme le montre le petit musée de la Coopérative laitière de Haute Tarentaise au cœur même du village.  Une visite qui fait ensuite craquer devant l’étal où s’alignent Beaufort, Tomme de Savoie, Abondance ou Raclette…

Retable principal de Saint Martin de tours. @ C.Gary  et Chapelle Saint Brigide à Sainte Foix La Masure @ C.Gary
Retable principal de Saint Martin de tours. @ C.Gary et Chapelle Saint Brigide à Sainte Foix La Masure @ C.Gary
Les églises baroques rappellent les temps troublés de la Contre-Réforme
 
Les chapelles et les églises vous réservent ici de sacrées surprises. Pourtant elles ne payent pas de mine de l’extérieur, on passerait presque sans les voir dans les petits villages et ce serait une erreur.

Il faut pousser la porte ou chercher la clé (que garde souvent une personne à proximité) et pénétrer dans ces merveilles baroques des XVIIe et XVIIIe siècles. Il y en aurait plus de quatre-vingts en Savoie décorées par des artistes souvent anonymes Piémontès ou Français. Il s’agit à l’époque de contrer l’essor du protestantisme en gardant les fervents paroissiens devant les retables dédiés aux saints, émus par la richesse des dorures, des colonnes torses, des angelots potelés et des décors polychromes témoignant du divin. La FACIM qui œuvre pour la connaissance et la valorisation du patrimoine et de la culture en Savoie Mont Blanc a répertorié ces églises, chapelles et oratoires en “Chemins du Baroque“ et y organise des événements en été, la neige les rendant en hiver difficilement accessibles. Tout près de Bourg Saint Maurice, à Hauteville-Gondon, l’église Saint Martin de Tours est un fleuron de cet art baroque rural de même que la chapelle Saint Brigide, un peu plus loin, dans le village de La Mazure.

La Rosière Vue sur le Mont Pourri - © La Rosière Tourisme
La Rosière Vue sur le Mont Pourri - © La Rosière Tourisme

A La Rosière un Club Med nouvelle génération vient d’ouvrir  - Club Med Yoga face aux montagnes @ Maud Delaflotte
A La Rosière un Club Med nouvelle génération vient d’ouvrir - Club Med Yoga face aux montagnes @ Maud Delaflotte
A La Rosière un Club Med nouvelle génération vient d’ouvrir
 
Sur les hauteurs de cette station coiffée de hauts sommets (mont Pourri 3779 m) un Club Med Resort 4 tridents vient d’ouvrir ses portes pour une immersion complète dans un panoramique 100% montagnes.

Après ces mois de confinement et de tensions les plaisirs du sport, du bien-être et du laisser-aller vont vous remettre les idées en place et vous redonner de la vitalité ! Car le Club Med aime les Alpes et s’y connaît en montagnes. Il le confirme avec cette sixième destination, 1950 mètres orientés plein sud, 20km à vol d’oiseau du Mont Blanc, 8 km de la frontière italienne par le col du Petit Saint-Bernard et à deux pas de la frontière du Val d’Aoste. Des bonheurs de rando garantis pour tutoyer les sommets avec guide ou application smartphone et une foule de parcours de longueurs variées. Outre ses piscines et sa salle de fitness, le Club Med privilégie la détente dans le plus vaste espace Wellness des Alpes. Les chambres sont vastes et la gastronomie franco-italienne se déguste dans cinq espaces différents tandis que le soir au San Bernado Gourmet un service plus intime à la carte est proposé.

Piscine - Spa @ Club Med
Piscine - Spa @ Club Med

Club Med Salon d'accueil @ Maud Dela flotte  et Club Med Salons du Club Med de lLa Rosière  @ C. Gary
Club Med Salon d'accueil @ Maud Dela flotte et Club Med Salons du Club Med de lLa Rosière @ C. Gary
Un Club Med qui soigne particulièrement son décor et préserve la nature
 
Dès l’entrée, la chaude ambiance de montagne, l’omniprésence du bois et de la pierre, la déco qui s’inspire de l’histoire et des traditions locales, tout en un mot décline les charmes cosy qui font aimer les vacances à la montagne.

De plus, le grand confort du mobilier, les fauteuils suffisamment espacés, les tapis feutrés vous mettent à l’aise dès l’arrivée. Les protocoles de sécurité sanitaire sont respectés et si le Resort accueille jusqu’à 680 vacanciers ses espaces ont été savamment aménagés pour qu’on ne se marche pas sur les pieds. Les bâtiments se fondent dans l’environnement derrière leurs grandes baies vitrées ouvertes sur le paysage et les terrasses ensoleillées. Côté environnement, le Club Med a végétalisé plus de 4000m2, planté 500 arbres, 2000 plants forestiers et 5000 plantes vivaces et sa consommation énergétique est optimisée par une gestion technique appropriée.

Col du Petit Saint Bernard, 2188 mètres.@ C.Gary
Col du Petit Saint Bernard, 2188 mètres.@ C.Gary

Col du Petit Saint Bernard  @C.Gary
Col du Petit Saint Bernard @C.Gary
Au col du Petit Saint-Bernard
 
L’été, la route qui grimpe vers les sommets depuis La Rosière vous mène au col du Petit-Saint-Bernard, 2188m séparant la vallée de la Tarentaise de celle d'Aoste.

On y a exhumé les restes d’un cromlech attestant une présence humaine 10 000 ans avant notre ère. Idem pour les quelques vestiges romains sur cette voie antique reliant Turin à la ville de Vienne. A la fonte des neiges les troupeaux retrouvent ici leurs gras pâturages et fin août la fête des bergers perpétue une tradition des plus anciennes, les impressionnants combats de vaches.

Au sommet du col côté France l’Hospice du Petit Saint-Bernard a plus de mille ans d’existence. Bâti par Saint-Bernard des Alpes et souvent reconstruit pour héberger les pèlerins vers Saint Jacques de Compostelle ou sur la Voie de Saint-Martin, il sert aujourd’hui de point d’information et son auberge façon gîte est ouverte aux randonneurs de passage.

Du haut de la terrasse la vue plonge sur la vallée et les monuments à la mémoire de ce saint emblématique et de l’abbé Chanoux qui longtemps perpétua son œuvre de secours sur place.

Le village de  Villaroger © Philippe Royer -
Le village de Villaroger © Philippe Royer -

Sur la route de Sainte Foy. @ C.Gary
Sur la route de Sainte Foy. @ C.Gary
Séez, Sainte-Foy Tarentaise ou le charme des villages de montagne
 
Avec leurs maisons à colonnes à la piémontaise, leurs chalets en pierre, bois et lauzes agrippés aux pentes, leurs églises et leurs chapelles les villages témoignent du travail des maçons et des artisans.

On y perpétue toujours dans la simplicité la vie traditionnelle de la montagne ainsi que  les activités pastorales avec les troupeaux de vaches tarines et les moutons d’alpages qui font les meilleurs fromages. Tarentais de Villaroger, persillé de Tignes, persillé de brebis à Séez, bûche de chèvre, avalin de la ferme de l’Adroit, tome de brebis, beaufort…

Les villages ont su garder leur âme montagnarde, leurs traditions et leur caractère architectural et sont un plaisir de balade à pied à travers les ruelles aux maisons regroupées. A Séez la filature Arpin fondée en 1817 fabrique toujours sur ses machines classées au Patrimoine national des tissus et draps de laine réputés. Sainte-Foy niché dans son Parc National de Vanoise vous donne une idée du patrimoine architectural traditionnel de Haute-Tarentaise.

Sur sa commune, Le Monal conserve à 1874 m d’altitude ses chalets anciens, ses gouilles, ses canaux qui serpentent entre les maisons. On se pose en terrasse au restaurant du même nom, une institution depuis six générations pour un repas de cuisses de grenouilles ou de truites fraîchement pêchées avant une nuit sereine sous le ciel étoilé.

Arrivée à la Grande Motte par le téléphérique. @C.Gary
Arrivée à la Grande Motte par le téléphérique. @C.Gary

Arrivée du funiculaire de Tignes. Déoart en  téléphérique pour skier sur le glacier de la Grande Motte à 3653 mètre s@. C.Gary
Arrivée du funiculaire de Tignes. Déoart en téléphérique pour skier sur le glacier de la Grande Motte à 3653 mètre s@. C.Gary
Le glacier de la Grande Motte à Tignes pour tutoyer les sommets
 



Longer d’abord le grand lac de Chevril, 1790 mètres d’altitude en amont du grand barrage hydroélectrique inauguré en 1953.


Puis arrêt devant la sculpture qui commémore la résistance douloureuse des habitants au moment de quitter les lieux avant le dynamitage de l’église et des maisons de leur village. Le retable baroque de l’ancienne église décore depuis la nouvelle église de la station à 8km du barrage.

Dans ce paysage magique de hautes montagnes il faut se laisser griser par l’altitude avec le funiculaire Perce-Neige qui vous embarque à 3032 m, le temps pour les skieurs de haute volée de vérifier leurs skis et bâtons avant de s’élancer en téléphérique jusqu’à 3456 m sur le glacier !

Quant à nous, ravis de cet aller-retour époustouflant on se pose à mi-hauteur pour profiter du restaurant étoilé Panoramic* de Jean-Michel Bouvier en dégustant quelques saveurs alpines avec une vue à 360°.

Xtrem luge 4 saisons - © OT La Rosière  ET Rafting petit rapide @andyparant.com
Xtrem luge 4 saisons - © OT La Rosière ET Rafting petit rapide @andyparant.com

Eglise Saint-Martin de Tours à Hauteville-Gondon @ OT Hauteville; Filature Arpin @C.Gary ;  Fromagerie de Xavier Mattis @ DR. et Coopérative laitière de Bourg Saint Murice © Agence Merci
Eglise Saint-Martin de Tours à Hauteville-Gondon @ OT Hauteville; Filature Arpin @C.Gary ; Fromagerie de Xavier Mattis @ DR. et Coopérative laitière de Bourg Saint Murice © Agence Merci
Plus d'infos

S’informer :

www.hautetarentaise.fr


Visiter :


Hospice du Petit Saint-Bernard :
Tél. : 06 44 1214 36
Eglise Saint-Martin de Tours à Hauteville-Gondon

https://schola-sainte-cecile.com/2018/07/03/hauteville-gondon-baroque-savoyard/
Filature Arpin :
2 Rue de la Filature, Séez

www.arpin1817.com/fr/
Sensations fortes : Xtreme Luge
A la Rosière, un kilomètre dont 700 mètres de descente et vertige à travers la forêt !

www.actumontagne.com/publi-redactionnel/xtreme-luge-la-rosiere-sensations-fortes-garanties/

Déguster les fromages :


Coopérative laitière de Haute Tarentaise
Za des Colombières. Bourg Saint Maurice

www.fromagebeaufort.fr/bourg-st-maurice

Ferme de l’Ardroit
La troisième génération Mattis maintient la qualité de cette ferme pour amateurs de bons fromages. Les 30 vaches laitières en alpages permettent de fabriquer sur place de savoureux vacherins, tommes, bleus et gruyères qui mûrissent dans les caves d’affinage.
Rue des Barmettes à Val-d'Isère

www.laferme-deladroit.fr

Restaurant étoilé Le Panoramik à l'arrivée du funiculaire, 3032 mètres, à Tignes. Le seul étoilé en si haute altitude ! @C.Gary ; et Chambre de l'hôtel Les Suites à Tignes@ C.Gary
Restaurant étoilé Le Panoramik à l'arrivée du funiculaire, 3032 mètres, à Tignes. Le seul étoilé en si haute altitude ! @C.Gary ; et Chambre de l'hôtel Les Suites à Tignes@ C.Gary
Se restaurer :


Hôtel Restaurant Le Monal
Sainte-Foy Tarentaise

www.le-monal.com
Le Panoramic* du chef étoilé Jean-Michel Bouvier. Le plus haut restaurant étoilé, à 3032 mètres. Une expérience rare de repas alpin et de rôtisserie dans un décor de bois, de têtes de cervidés et de cheminées à l’arrivée du funiculaire de la Grande Motte.
www.les-suites-du-nevada.com

L’Ursus* dans l’hôtel Les Suites. Clément, fils de Jean-Michel Bouvier et étoilé  comme son père est aux commandes. Grand raffinement au menu avec une belle mise en avant des produits locaux dans une déco unique de forêt. Truite à la Reine des prés, Veau de Chartreuse, petits pois et girolles…
www.les-suites-du-nevada.com

Dormir :


Séjourner au Club Med Resort de La Rosière :
www.clubmed.fr/r/la-rosiere/s

Hôtel Les Suites à Tignes.
Un 5 étoiles qui vous plonge toute l’année dans une ambiance chaleureuse de Noël : traineau à l’entrée, peaux d’ovins immaculées, omniprésence du bois, beaux objets … Les chambres sont vastes et stylées dans le même esprit.

www.les-suites-du-nevada.com
 

 


07/07/2021
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter