lindigo-mag.com
Reportage

Quand Saragosse fait la fête…

Chaque 12 octobre l’effervescence est à son comble dans cette capitale de l’Aragon. C’est à la fois Fête nationale et jour d’Offrande des fleurs à Notre-Dame du Pilar, patronne d’Espagne et de Saragosse en particulier. Cette année, on rend aussi hommage à Goya, le grand peintre né dans les parages il y a 275 ans avec des évènements qui vont se succéder jusqu’à fin décembre.

Par Catherine Gary



Arrivée sur la place de la basilique du Pilar, plus grand monument baroque d'Espagne  @C.Gary
Arrivée sur la place de la basilique du Pilar, plus grand monument baroque d'Espagne @C.Gary
Arrivés à Saragosse en ce jour pas comme les autres posez vite vos bagages et allez faire un tour au centre-ville, histoire de saisir l’ambiance qui y règne.
 

La rue Alfonso tôt le matin @C.Gary et   La Basilique del Pilar la nuit tombée, veille de la fête @C. Gary
La rue Alfonso tôt le matin @C.Gary et La Basilique del Pilar la nuit tombée, veille de la fête @C. Gary
Toute une ville en émoi autour de la basilique du Pilar

Il faudra jouer des coudes dans la rue Alfonso menant à la basilique qui est noire de monde car beaucoup joignent l’utile à la fête profitant de l’ouverture des magasins tard le soir pour faire des achats.


Comme ces délicieux fruits confits enrobés de chocolat ou ces pâtisseries emblématiques de la maison Fantoba, fondée en 1856. La surprise est de taille en débouchant sur la place de cette basilique qui a aussi le titre de cathédrale, ce qui en fait deux dans la ville chose rare. Voici le plus grand monument religieux baroque d´Espagne, un joyau érigé sur les ruines d’édifices plus anciens et reconstruit du XVIIe au XVIIIe siècle. Classé Monument national elle a fière allure avec ses onze dômes et ses quatre tours dressées vers le ciel illuminés la nuit tombée. Il faut alors franchir le pont sur l’Èbre pour voir sa silhouette imposante se découper sur le soleil couchant.
 

 

La robe de la Vierge du Pilar est couverte de fleurs en fin de journée; @  EG -  Zaragoza Turismo
La robe de la Vierge du Pilar est couverte de fleurs en fin de journée; @ EG - Zaragoza Turismo

Cette journée est à la fois religieuse et festive comme le montrent ces visages épanouis; @C. Gary
Cette journée est à la fois religieuse et festive comme le montrent ces visages épanouis; @C. Gary
Les foules se pressent pour offrir leurs fleurs !
 


Avec Saint-Jacques-de-Compostelle la basilique du Pilar est l'une des destinations spirituelles les plus courues d'Espagne.

On y vient de partout pour vénérer la statuette de cette Vierge qui apparut sur une colonne (d’où son nom) à l’apôtre Jacques en l’an 39 avec mission de construire ici une église. Voilà pourquoi depuis des temps immémoriaux c’est elle la patronne d’un pays à forte tradition catholique.

Chaque 12 octobre et du matin au soir on arrive en costume traditionnel pour couvrir la robe de la Vierge de milliers de bouquets sur la haute estrade dressée à cet effet au pied de la basilique. Les mesures sanitaires on réduit cette année l’accès au plus près 20 000 fervents ont pu s’approcher et déposer leur offrande, il y en avait 112 000 en 2019. Il n’empêche qu’en fin de journée la robe somptueuse resplendit d’une multitude de fleurs.

Et ceux qui veulent prolonger les festivités ont le choix durant une semaine de défilés, de jotas traditionnelles, de corridas,  de concerts et de spectacles culminant avec le Rosario de Cristal, un défilé de carrosses à la lumière des lanternes.

Adoration du nom de Dieu à la basilique du Pilar dans le petit choeur de la Vierge-  @Sitios de España. Zaragoza Turismo
Adoration du nom de Dieu à la basilique du Pilar dans le petit choeur de la Vierge- @Sitios de España. Zaragoza Turismo

Belle collection, de portraits, en particulier des nobles et de la famille royale dont Goya était peintre officiel @ C.Gary  et  Balade en ville. On y croise Goya ici et là couverts de couleurs chaque fois différentes.@ C.Gary
Belle collection, de portraits, en particulier des nobles et de la famille royale dont Goya était peintre officiel @ C.Gary et Balade en ville. On y croise Goya ici et là couverts de couleurs chaque fois différentes.@ C.Gary
Goya peintre, entre fresques baroques et portraits sans concession
  

En cette année anniversaire Goya aurait 275 ans. Pour découvrir librement son œuvre commencez par un tour à la basilique et n’oubliez pas de lever les yeux vers les deux grandes fresques dans la profusion des décors.


Ce sont ses œuvres majeures réalisées à Saragosse. L’Adoration du Nom de Dieu sur la voûte du chœur en face de la Sainte chapelle a été peinte à son retour d’Italie en 1772. On y reconnait l’influence du baroque dans les jeux d’ombre et de lumière à travers les nuages dirigeant le regard vers le triangle symbole du divin.

Regina Martyrium réalisée une dizaine d’années plus tard dans le creux de l’une des onze coupoles représente la Vierge parmi les anges. Les détails sont volontairement simplifiés pour que l’ensemble soit mieux perçu d’en bas, une audace pour l’époque. 

Poursuivez la découverte des différentes étapes de son œuvre au très beau musée de Saragosse. Portraits de Carlos IV, de María Luisa de Parma, de Fernando VII, de l’Infante Maria Luisa de Bourbon quand il était peintre à la Cour mais aussi celles influencées par son séjour en Italie…On y retrouve la pâte du maître et son regard sans complaisance sur la famille royale.

Monument à Goya @ Luis Lacorte-Zaragoza turismo
Monument à Goya @ Luis Lacorte-Zaragoza turismo

Etonnantes gravures du peintre au Musée Goya. Série série Tauromachie.@ C.Gary et Goya graveur au Musée Goya Ici Les désastres de la guerre. @C.Gary
Etonnantes gravures du peintre au Musée Goya. Série série Tauromachie.@ C.Gary et Goya graveur au Musée Goya Ici Les désastres de la guerre. @C.Gary
Graveur ironique ou tragique, Goya à un sommet de son art
      
La liberté d’expression qu’il revendiquera toute sa vie atteint un paroxysme dans son travail de graveur dont le musée Goya-Collection Ibercaja, seul musée au monde à présenter l’intégralité de l’œuvre gravé, est le gardien du trésor.

Il faut y passer du temps car cela mérite attention et concentration Goya étant considéré avec Dürer et Rembrandt comme le plus grand graveur de l’histoire de l’art, aussi bien pour sa maîtrise technique et artistique que pour son ampleur thématique.  Après avoir franchi le somptueux patio du Palacio de los Pardo et retrouvé son art du portrait à travers quelques tableaux, pénétrez dans la vaste salle exposant ses quatre séries de gravures : les Caprices, les Folies, la Tauromachie et Les Désastres de la guerre. Elles ne ménagent pas la superstition, la bêtise, l’ignorance, les traditions grotesques de son temps ainsi que les horreurs de la guerre d’Indépendance contre la France de 1808 à 1814. Toutes les audaces de ton et de représentation y sont présentes avec une force inégalée comme dans ses Peintures noires présentes au musée du Prado.

La palais hispano-mauresque hautement fortifié de l'Aljaferia.@ C.gary
La palais hispano-mauresque hautement fortifié de l'Aljaferia.@ C.gary
Balade en ville dans l’ambiance Goya
 
Le maître espagnol est partout dans les rues en ce moment. Pour le fun plusieurs effigies en polyrésine, pinceau et palette en main et de couleurs variées, sont disposées ici et là, de quoi faire quelques selfies en sa bienveillante compagnie.

Sur la place del Pilar, un solide monument, en bronze cette fois, se dresse sur un piédestal et semble veiller avec sévérité sur la ville. Quelques restaurants jouent le jeu et fêtent cet anniversaire en affichant “tapas Goya“ pour régaler les convives de petits plats pleins de couleurs et de saveurs. C’est aussi l’occasion de découvrir le riche patrimoine de Saragosse qui, lui, demeure à l’année et pour longtemps : vestiges des murailles et du théâtre romain, palais hispano-mauresque de l’Aljaferia, cathédrale gothique au mur extérieur mudéjar, retable en albâtre polychromé et exceptionnelles tapisseries flamandes, architectures futuristes de la zone Expo 2008.

Chartreuse de Aula Dei et les 7 fresques restantes de Goya @C.Gary
Chartreuse de Aula Dei et les 7 fresques restantes de Goya @C.Gary

Interieur de la chapelle de la chartreuse Aula Dei avec vue sur les fresques de Goya.@ Sitios de España;  balade dans les vignes de la Bodga Tierra de Gracia en compagnie des cartons pour tapisseries de Goya. @C. Gary; Buste de Goya dans son village natal de Fuendetodos.@ C.Gary
Interieur de la chapelle de la chartreuse Aula Dei avec vue sur les fresques de Goya.@ Sitios de España; balade dans les vignes de la Bodga Tierra de Gracia en compagnie des cartons pour tapisseries de Goya. @C. Gary; Buste de Goya dans son village natal de Fuendetodos.@ C.Gary
Quelques visites aux alentours sur les traces du peintre
  
 La première à ne pas manquer c’est la Chartreuse d’Aula Dei à une dizaine de kilomètres de la ville. Elle conserve les réalisations du peintre les plus vastes, onze fresques de ses œuvres de jeunesse illustrant la vie cachée de Marie.

Seules sept ont subsisté dans cette chartreuse qui accueille aujourd’hui une communauté catholique à vocation œcuménique. La visite donne aussi une idée de la vie de ces moines qui vécurent cinq siècles ici dans la prière à l’écart du monde. A l’ermitage Virgen de la Fuente du village de Muel Goya a peint sur les quatre pendentifs de la coupole les pères de l’Église St Grégoire, St Ambroise, St Jérôme et St Augustin inspiré par les effets du baroque. Changement d’ambiance à la Bodega Tierra de Gracia dont les vignobles du fameux AOP Cariñena fêtent à leur façon Goya par une balade dans les vignes qu’illustrent quelques-uns de ses cartons préparatoires à des tapisseries. On y  passe un bon  moment dégustant des tapas en accord avec la variété des vins. Le village de Fuendetodos n’est pas loin et le détour s’impose pour voir l’humble maison où le peintre est né ainsi que le musée qui est consacré à son œuvre gravé. Un moment plein de charme pour finir en beauté.

Vue sur la basilique du Pilar depuis le pont de pierre @Turismo Zaragoza
Vue sur la basilique du Pilar depuis le pont de pierre @Turismo Zaragoza

Musée Pablo Gargallo, grand sculpteur espagnol@ C.G. ; 20 000 personnes ont  déposé leurs bouquets à la Vierge du Pilar. Les années précédentes  elles étaient plus de 120 000 @C.Gary
Musée Pablo Gargallo, grand sculpteur espagnol@ C.G. ; 20 000 personnes ont déposé leurs bouquets à la Vierge du Pilar. Les années précédentes elles étaient plus de 120 000 @C.Gary
Plus d’infos
 
Y aller :
 
Ryanair propose un vol direct Paris-Saragosse à partir de 20 euros au départ de Beauvais. Une navette est possible en car depuis la Porte Maillot

https://www.ryanair.com/fr/fr
S’informer :
Sur place : Zaragoza Turismo

www.zaragozaturismo.es
A Paris 
www.spain.info
Thème Pilar 21
https://www.zaragoza.es/sede/servicio/cultura/
Visiter :
Musée Goya-Ibercaja Camon Aznar

https://museogoya.ibercaja.es/fr/
Musée de Saragosse :
http://www.museodezaragoza.es
Chartreuse Aula Dei
https://www.spain.info/fr/curiosites/chartreuse-aula-dei/
Ermitage Virgen de la Fuente
https://www.turismodearagon.com/ficha/ermita-de-nuestra-senora-de-la-fuente-muel/
Fuendetodos
https://www.turismodearagon.com/fr/ficha/fuendetodos/
Palais de l’Aljaferia
https://www.turismodearagon.com/fr/ficha/palacio-de-la-aljaferia-zaragoza/
Bodega Vinedos Tierra de Cubas
Visite des caves de cette fameuse AOP et possibilité de déguster des tapas en accord avec les vins.

www.tierradecubas.es
Dormir :

Hôtel Alfonso****
A deux pas de la basilique et en plein centre historique cet hôtel au design contemporain vous permet d’être à pied d’œuvre pour découvrir le riche patrimoine de la ville. Chambres claires et spacieuses. Piscine en terrasse avec vue sur la ville !

https://hotel-alfonso-zaragoza.h-rez.com/index_fr.htm

Piscine en terrasse de l'Hôtel Alfonso ; Régal au TajoBajo d'une cuisine créative et succulente !;Pâtisserie de la maison  Fantoba @C.Gary;  Tapas Goya à déguster dans de nombreux cafés et restaurants@ C.Gary; Tapa Goya à la Monumental taberna @C.Gary
Piscine en terrasse de l'Hôtel Alfonso ; Régal au TajoBajo d'une cuisine créative et succulente !;Pâtisserie de la maison Fantoba @C.Gary; Tapas Goya à déguster dans de nombreux cafés et restaurants@ C.Gary; Tapa Goya à la Monumental taberna @C.Gary
Se régaler :
Route des Tapas Goya :

https://cafesybares.com/la-ruta-de-la-tapa-de-goya/
Albarracin
Dans un cadre contemporain on déguste une cuisine qui revisite la gastronomie locale de façon très créative et d’excellents produits. Un vrai régal !

www.parrillaalbarracin.com
La Flor de Lis
On se régale dans cette taverne au design contemporain de délicieuses tapas. Pour les plats nous recommandons un Carpaccio de proies Duroc au yaourt, maïs grillé et huile de basilic ou des Artichauts frits à la crème de jambon de Teruel et couenne de porc

https://www.grupovaquer.com/fr/portfolio/la-flor-de-lis/
Tél. 876 007 216
Tajo Bajo
Parfaite Côte de bœuf rôtie à basse température avec pommes de terre rôties et Coulant au chocolat chaud avec crème glacée à la vanille…

https://www.grupovaquer.com/fr/portfolio/restaurante-tajo-bajo/
Tél. 976 295 964
Aura
Dans un complexe avant-gardiste à l’écart du centre et en bord de l’Èbre la cuisine est inventive et légère.

www.aurarestaurante.com
Basho Café Gastropub
Excellentes Tapas Goya accompagnées d’un verre de vin pour un stop  en cours de balade.

https://www.bashogastro.com/
Maison Fantoba
De purs délices dans la plus ancienne confiserie de la ville
Calle D. Jaime I N-21

 
 

 


02/11/2021
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter