Reportage

Rendez-vous chez Dali à Figueras la catalane

Barcelone vous a déjà livré ses secrets et la Catalogne vous plait ? Alors optez pour Figueras, berceau du maître surréaliste Salvador Dali et si proche de la frontière qu’on la découvre le temps d’un week-end !

Par Catherine Gary



Figueras depuis Paris en seulement 5h21 avec Renfe-SNCF, la liaison ferroviaire transfrontalière franco-espagnole. Copyright Pixabay/Lindigomag
Figueras depuis Paris en seulement 5h21 avec Renfe-SNCF, la liaison ferroviaire transfrontalière franco-espagnole. Copyright Pixabay/Lindigomag

A  35 km de Figueras, dans le petit port de Cadaques, la maison de Dali est un autre musée qui se visite. Copyright DR
A 35 km de Figueras, dans le petit port de Cadaques, la maison de Dali est un autre musée qui se visite. Copyright DR
Un voyage enchanteur pour vous faire aimer le train
 


Figueras depuis Paris en seulement 5h21 avec Renfe-SNCF, la liaison ferroviaire transfrontalière franco-espagnole.



Qui dit mieux ? Pourquoi alors se compliquer la vie en allant prendre l’avion à Orly ! Nous on adore le train pour ses charmes à la fois rétros et contemporains ; sa vitesse certes mais aussi ses plaisirs d’un autre temps. Rêver, lire ou travailler en regardant défiler de jolis paysages…



Après Lyon voici la Provence et c’est déjà le Midi. On longe dans l’Aude le mince cordon littoral sableux qui sépare la Grande bleue des étangs poissonneux où évoluent les flamants roses…

A Sète on aperçoit les pêcheurs à la ligne toujours postés en bout de quai et voilà la gare de Perpignan annonçant l’Espagne, et Dali bien sûr qui en a fait son centre du monde !

Le Théâtre-Musée de Salvador Dali vous invite à une expérience époustouflante conçue par cet artiste hors normes. Copyright Fundació Gala-Salvador Dalí, Figueres.
Le Théâtre-Musée de Salvador Dali vous invite à une expérience époustouflante conçue par cet artiste hors normes. Copyright Fundació Gala-Salvador Dalí, Figueres.

Théâtre -Musée de Salvador Dali -  Dès l’entrée dans le vaste espace éclairé par la coupole, les tableaux surdimensionnés invitent à une initiation “cosmique“. Copyright Wikipédia
Théâtre -Musée de Salvador Dali - Dès l’entrée dans le vaste espace éclairé par la coupole, les tableaux surdimensionnés invitent à une initiation “cosmique“. Copyright Wikipédia
Une visite surréaliste et ludique à la démesure du génie excentrique

 


En fait, plus qu’une simple visite, le Théâtre-Musée vous invite à une expérience époustouflante conçue par cet artiste hors normes et des excentricités qui ont plus d’une fois déstabilisé les critères habituels et attisé les critiques et les billevesées.

La façade couleur brique, tapissée de petits pains catalans jaunes, surmontée d'œufs géants, de statues dorées et coiffée d’une coupole transparente a soulevé au départ l’hostilité des riverains.

Mais très vite la ville a compris l’intérêt qu’elle pouvait tirer de cette implantation et depuis son inauguration en 1974, la fréquentation est une confirmation.

Le lieu choisi par Dali sur les ruines de l’ancien théâtre municipal détruit pendant la guerre civile n’est pas anodin. Dès l’entrée dans le vaste espace éclairé par la coupole, les tableaux surdimensionnés invitent à une initiation “cosmique“.

Theatre-Musée Dali Hall d'entrée, copyright Fundació Gala-Salvador Dalí, Figueres, 2019.
Theatre-Musée Dali Hall d'entrée, copyright Fundació Gala-Salvador Dalí, Figueres, 2019.

Dans la salle du Théâtre-Musée de Salvador Dali  Mae West, le sofa devient la bouche, les rideaux sont les cheveux, les deux tableaux forment les yeux. Le tout recompose le visage très fardé de cette star, sex-symbol de l’entre deux-guerres et parmi  plus de1500 œuvres on admire Le Spectre du sex-appeal, l’Autoportrait mou avec des lardons. Copyright Catherine Gary
Dans la salle du Théâtre-Musée de Salvador Dali Mae West, le sofa devient la bouche, les rideaux sont les cheveux, les deux tableaux forment les yeux. Le tout recompose le visage très fardé de cette star, sex-symbol de l’entre deux-guerres et parmi plus de1500 œuvres on admire Le Spectre du sex-appeal, l’Autoportrait mou avec des lardons. Copyright Catherine Gary
Au fil des salles, le réel évolue en une mise en scène effarante
 
Bienvenue dans l’univers de cet artiste génial et mystificateur ! Pas toujours facile il faut dire de déchiffrer ses œuvres qui jonglent avec les moyens subtils de la peinture (anamorphoses, hologrammes, stéréoscopies), se jouent des échelles et des perspectives, détournent les sujets, déforment les corps et modifient les propriétés physiques…

Parmi plus de1500 œuvres on admire Le Spectre du sex-appeal, l’Autoportrait mou avec des lardons, Leda atomica et Galatée aux sphères, deux portraits de Gala…  En même temps qu’il bâtit ce musée à sa gloire, Dali qui n’est pas ingrat rend hommage à ses maîtres, parfois en les pastichant. Le Gréco, l’Angélus de Millet, Marcel Duchamp, autre mystificateur… Les premières œuvres côtoient les créations surréalistes et les créations ultimes dans une théâtralisation constante et variée. Comme la salle Palais du Vent, le monument à Francesc Pujols, la Cadillac pluvieuse. Dans la salle Mae West, les éléments qui semblaient épars au sol s’organisent vus d’en haut : le sofa devient la bouche, les rideaux sont les cheveux, les deux tableaux forment les yeux. Le tout recompose le visage très fardé de cette star, sex-symbol de l’entre deux-guerres. On peut au final rendre hommage au maître dont le corps embaumé est inhumé sous le dôme…

Espace Dali-Bijoux. L'Oeil du temps Copyright Fundació Gala-Salvador Dalí, Figueres,
Espace Dali-Bijoux. L'Oeil du temps Copyright Fundació Gala-Salvador Dalí, Figueres,

De gauche à droite : Espace Dali-Bijoux Fundació Gala-Salvador Dalí, Figueres; Espace Dali-Bijoux Copyright C.Gary
De gauche à droite : Espace Dali-Bijoux Fundació Gala-Salvador Dalí, Figueres; Espace Dali-Bijoux Copyright C.Gary
L'espace Dali-Bijoux
 
s’est amusé toute sa vie à passer de la peinture au dessin, de la sculpture à la création d’objets en jouant avecDali  les matières, triviales ou somptueuses.

Pour les bijoux présentés dans les salles d’orfèvrerie de l’annexe du musée platine, diamants, rubis, saphir, topaze, quartz, émeraude, perles, corail…ont été choisis pour leur valeur et couleurs symboliques. Le tout compose un ensemble de 39 bijoux et 27 dessins préparatoires réalisés entre 1941 et 1970. Cœurs, lèvres, yeux, motifs végétaux, animaux, figures anthropomorphes à partir desquels l'orfèvre Carlos Alemany a fabriqué ces pièces uniques dans ses ateliers de New York.

Chacune porte un nom digne de ce maître surréaliste : Oeil du temps, Cœur royal, Eléphant de l'espace... « Je vois la forme humaine dans les arbres, les feuilles, les animaux » expliquait-il en ajoutant  « ma collection de bijoux, rassemblée par la Owen Cheatham, aura inéluctablement une importance historique.» Exemple son emblématique "montre molle", une forme qui matérialise la fluidité du temps. Ces créations fastueuses, protégées par leurs écrin de cristal et dans une pénombre qui en fait ressortir les éclats, sont faites pour nous éblouir et déjouer les pièges du temps qui passe.

Jardins castell,  copyright Ajuntament de Peralada.
Jardins castell, copyright Ajuntament de Peralada.

Biblioteca del Castell,  copyright Ajuntament de Peralada.
Biblioteca del Castell, copyright Ajuntament de Peralada.
A quelques kilomètres, le château de Peralada expose aussi ses précieuses collections

 
Perché sur la colline du village, serti de jardins dessinés au XIXe siècle par le paysagiste Duvilliers, le château fortifié du XIVè siècle a subi les aléas du temps.

Mais les deux tours monumentales flanquant l’entrée et les hautes façades Renaissance ennoblies par le lierre témoignent encore de sa gloire passée. La famille Rocabertí y résida sans discontinuer jusqu'au XIXe, avant qu’en 1923 Miquel Mateu i Pla ne s’y installe avec son extraordinaire bibliothèque, ses collections d'art, de verre, de céramique et de peinture.

Des trésors que ses héritiers n’ont cessé d’enrichir tout en faisant du domaine un haut lieu de la culture. Depuis 1979 il abrite un casino et la célèbre scène où chaque été se déroule le Festival International de musique Castell de Peralada, une référence internationale. A la sortie du château ne pas manquer la grande beauté du cloître des XIIè et XIIIè siècles dont les chapiteaux et les colonnes évoquent scènes bibliques et vie quotidienne médiévale. Il complète la visite du musée de la ville, très intéressant lui aussi.

A Peralada, le cloître de l'ancien couvent de Sant Domènec. Copyright C.Gary
A Peralada, le cloître de l'ancien couvent de Sant Domènec. Copyright C.Gary

La résidence de Dali à Figueras  . Copyright Wikipédia
La résidence de Dali à Figueras . Copyright Wikipédia
Plus d'infos



Y aller avec Renfe-SNCF.
Paris-Figueras en 5h21. Lyon-Figueras en 4h08. Tarif : à partir 39 €  Vitesse de pointe : 320km/h

Visiter le Théâtre-Musée Dali
Prix : 15  euros incluant l’espace Dali-Bijoux

https://www.salvador-dali.org/fr/

Aller à Peralada

Un service de bus assure les 8km de distance : Servei de Figueres a Peralada.
www.ampurdabus.com

Tél. 972 50 23 83

En juillet et août 2019, 33è édition du Castell de Peralada, un festival de musique, art lyrique et danse renommé dans l’Europe entière.

http://www.museucastellperalada.com/fr
 

Un paysage cher à Dali... Copyright Cadaquès-Figueras
Un paysage cher à Dali... Copyright Cadaquès-Figueras
La Grande Vitesse entre l’Espagne et la France fête son cinquième anniversaire avec 4,2 millions de voyageurs internationaux
 



Une campagne promotionnelle pour voyager en France à partir de 25€ est lancée pour fêter cet anniversaire. Renfe-SNCF en Coopération voyager en France à partir de 25€, entre le 8 janvier et le 31 mars. Les personnes souhaitant voyager en 1ère classe pourront le faire à partir de 39€.
Les services internationaux directs entre la France et l’Espagne furent lancés le 15 décembre 2013, une connexion par laquelle Renfe-SNCF en Coopération relie les deux pays à Grande Vitesse à travers le Tunnel du Perthus. Les services de Renfe-SNCF en Coopération relient Barcelone, Gérone et Figueras, à Paris, Lyon, Marseille, Perpignan, Narbonne, Montpellier, Nîmes, Avignon, Aix-en-Provence et Valence. Et à partir de Madrid, Saragosse et Tarragone, les voyageurs peuvent se déplacer à Marseille, Avignon et Aix-en-Provence à travers les villes du sud de la France : Perpignan, Narbonne, Montpellier ou Nîmes.


22/01/2019
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >