Reportage

Sept raisons de visiter Moulins

Difficile de faire un choix pour donner envie au lecteur de séjourner à Moulins dans l'Allier. On pourrait évoquer le côté gastronomique avec le vin de Saint-Pourçain, le Charolais du Bourbonnais, les fameux Palets d'or (confiserie plus que centenaire) et le tout à déguster au fameux Grand Café ! Une institution, le Grand Café fait partie des dix plus belles brasseries 1900 de France. Il vit Gabrielle Chanel chanter l'inoubliable ! « Qui qu'a vu Coco dans l'Trocadéro » avant de devenir Coco, deux syllabes qui lui resteront toute sa vie. Nous nous cantonnerons à sept incontournables raisons de venir à Moulins.

Par André Degon



PlaceAllierMoulins @Luc Olivier-
PlaceAllierMoulins @Luc Olivier-


 

De gauche à droite : CNCSNoureev ne portait que des pourpoints courts. @ CNCS ;  Café décoré par Christian Lacroix @ CNCS
De gauche à droite : CNCSNoureev ne portait que des pourpoints courts. @ CNCS ; Café décoré par Christian Lacroix @ CNCS
Centre national du costume de scène (CNCS)
 
Totalement magique et hors du temps, cet établissement unique au monde est consacré au patrimoine du spectacle vivant.


Inauguré en 2006, le CNCS a vu le jour dans une ancienne caserne destinée à la casse et qui fut sauvée grâce au classement de ses escaliers majestueux. C'est  vraisemblablement l'unique exemple de décentralisation culturelle voulue par le ministre de la culture d'alors, Jacques Toubon qui a été concrétisé. Sans doute l'ancien ministre et maire de Moulins, Pierre-André Périssol y est-il pour quelque chose.

10 000 costumes provenant de l'Opéra de Paris, de la Comédie française et de la Bibliothèque nationale sont ainsi conservés dans un bâtiment de près de 2000 m2 dessiné par Jean-Michel Wilmotte. Tous les grands noms de la mode, des arts plastiques, de la mode sont présents.

Deux expositions temporaires annuelles permettent au public de découvrir ces véritables chef-d'oeuvres provenant des ateliers de ces différentes institutions. Le CNCS abrite également depuis 2013 la collection Rudolphe Noureev : costumes de scène, vêtements de ville, tableaux, meubles objets personnels, instruments de musique font revivre le danseur et chorégraphe de génie qu'il fut. Ne pas manquer la brasserie du centre décorée par Christian Lacroix.
 
Centre national du costume de scène, Quartier Villars, route de Montilly. Moulins.
Tel. : 04 70 20 76 20.

Actuellement exposition Habiller l'Opéra, jusqu'au 3 novembre 2019.
www.cncs.fr  .

Triptyque du Maître de Moulins@Luc Olivier-CDT
Triptyque du Maître de Moulins@Luc Olivier-CDT
Le triptyque du maître de Moulins

Peu connu, ce retable est un véritable joyau de la fin du Moyen-Age.

Daté de 1500, il a traversé cinq siècles sans dommage. Il représente Pierre II de Bourbon et Anne de France présentés à la Vierge. Précision des traits et des mains des personnages, réalisme des drapés font de ce triptyque une pièce majeure de l'art pictural français.

Triptyque du maître de Moulins, chapelle des Evêques, Cathédrale de Moulins.

 

Musée de la Visitation@Luc Olivier-CDT
Musée de la Visitation@Luc Olivier-CDT
Le musée de la Visitation



La capitale du Bourbonnais est depuis 1616, date de la fondation du couvent de Moulin (six ans après la création de l'Ordre) une ville importante pour les Visitandines avec la présence de la duchesse de Montmorency qui s'était retirée au couvent en 1632.




 

De gauche à droite : Musée de la Visitation et ses nombreuses reliques, à droite un tableau réalisé à partir de papiers roulés. @ Luc Olivier CDT
De gauche à droite : Musée de la Visitation et ses nombreuses reliques, à droite un tableau réalisé à partir de papiers roulés. @ Luc Olivier CDT
Grâce à son influence l'ordre rayonnera dans toute la France.

Aujourd'hui encore il existe une congrégation à Moulins. Ce n'est donc pas un hasard si en 1991 un musée fut créé pour la sauvegarde des objets, ouvrages, tableaux, objets de culte provenant également d'autres monastères. Ainsi en quelques années  93 monastères de France et d'Europe ont déposé à Moulins de véritables trésors : soieries précieuses, broderies exceptionnelles, tableaux de papiers roulés, orfèvrerie, livres enluminés, peintures à l'aiguille.

Musée de la Visitation, 4 place de l'Ancien Palais., Moulins. Actuellement exposition temporaire à l'occasion des 400 ans des Visitandines de Paris : Le Paris des Visitandines, Hôtel Demoret, 83, rue d'Alliers. Jusqu'au 22 décembre 2019.

Plus connue sous le nom de Mal coiffée, l'ancienne tour du château doit son sobriquet à son toit dont la forme et les proportions sont peu usitées.@ David Raynal
Plus connue sous le nom de Mal coiffée, l'ancienne tour du château doit son sobriquet à son toit dont la forme et les proportions sont peu usitées.@ David Raynal

Visiter Le Mal Coiffé château des Ducs de Bourbon  et descendre dans ses caves humides qui n'ont pas changé depuis 75 ans, découvrir les portraits de ceux qui sont passés dans ces geôles est très émouvant. @ David Raynal
Visiter Le Mal Coiffé château des Ducs de Bourbon et descendre dans ses caves humides qui n'ont pas changé depuis 75 ans, découvrir les portraits de ceux qui sont passés dans ces geôles est très émouvant. @ David Raynal
La Mal coiffée
 

Plus connue sous le nom de Mal coiffée, l'ancienne tour du château doit son sobriquet à son toit dont la forme et les proportions sont peu usitées.

Si elle fut initialement un lieu de confort  pour les ducs de Bourbon avec de vastes pièces, des cheminées et des latrines à chaque étage, elle n'en a pas moins une triste réputation.Elle fit office de prison allemande de juin 1940 à Août 1944.

Ses caves et ses cachots servirent de lieux de tortures et d'exécution. Des milliers de résistants, de juifs furent détenus dans ces cul-de-basse fosses avant d'être envoyés dans les camps d'extermination nazis. Descendre dans ces caves humides qui n'ont pas changé depuis 75 ans, découvrir les portraits de ceux qui sont passés dans ces geôles est très émouvant. Pourquoi ne pas créer un musée de la résistance et de la déportation ?

La Mal coiffée, château des ducs de Bourbon, place de la Déportation. A voir également l'exposition sur le sous-marin Casabianca qui réussit à quitter Toulon pour rejoindre Alger au moment où la flotte se sabordait. Moulin étant la ville marraine du submersible.
 

Musée Anne de Beaujeu à Moulins. @ DR
Musée Anne de Beaujeu à Moulins. @ DR

De gauche à droite : Musée anne de Beaujeu femme à l'eillet MNR musées nationaux ; Sainte Madeleine; @ David Raynal
De gauche à droite : Musée anne de Beaujeu femme à l'eillet MNR musées nationaux ; Sainte Madeleine; @ David Raynal
Musée Anne-de-Beaujeu
 

Aménagé dans le pavillon Renaissance du château, construit vers 1500 par les ducs de Bourbon, le musée Anne-de-Beaujeu accueille une importante collection d'archéologie égyptienne, grecque et romaine, un ensemble de sculptures médiévales, des arts décoratifs moulinois du XVIIIe siècle (faïence et coutellerie), ainsi qu'une riche section de peintures académiques du XIXe siècle.


Depuis les années 1970, le musée s'est donné pour objectif  la défense de l'art académique. On trouve ainsi des œuvres de Meissonnier, Laurens, Gérôme...


Musée Anne-de-Beaujeu, place du colonel Laussedat, Moulins. 04 70 20 48 47
https://musees.allier.fr/
A voir actuellement exposition temporaire jusqu'au 15 septembre 2019 :
Marcellin Desboutin, à la pointe du portrait.

Maison Mantin et au fond musée Anne de Beaujeu. @ DR
Maison Mantin et au fond musée Anne de Beaujeu. @ DR

Salon et bureau de Louis Mantin, riche bourgeois du XIXème siècle. @ Luc Olivier CDT
Salon et bureau de Louis Mantin, riche bourgeois du XIXème siècle. @ Luc Olivier CDT
Maison Mantin

 
Construite sur les ruines du château entre la Mal Coiffée et le pavillon Anne-de-Beaujeu, la villa de Louis Mantin édifiée en 1896 est inséparable du musée.
 
A sa mort, ce haut fonctionnaire, grand collectionneur, légua sa maison en 1905 à la ville, ses collections et une grande somme d'argent pour créer le musée Anne-de-Beaulieu.

L'idée de ce grand bourgeois fortuné et original était de « montrer aux visiteurs dans cent ans une habitation d'un bourgeois du XIXe siècle ». Fermée pendant près de soixante dix ans, la maison a été restaurée de manière exceptionnelle et ouverte en 2010. Ce sont près de 1500 items que l'on peut découvrir dans les différentes pièces, chambres et salons. Meubles XVII, XVIIIe et XIXe siècles, peintures sculptures et objets de vitrine. Louis Mantin était très éclectique, avec un engouement pour le Moyen-Orient.


Maison Mantin, place du colonel Laussedat, Moulins. 04 70 20 48 47. www.mab.allier.fr

La ville de Moulins en pleine lumière... Ici La Caisse d'Epargne . @ Luc Olivier CDT
La ville de Moulins en pleine lumière... Ici La Caisse d'Epargne . @ Luc Olivier CDT

Tous les soirs  et jusqu'au 30 septembre,quatre lieux emblématiques de la ville sont mis en valeur grâce à une mise en lumière avec une approche qui pourrait s'appeler Si Moulins m'était conté.@ David Raynal
Tous les soirs et jusqu'au 30 septembre,quatre lieux emblématiques de la ville sont mis en valeur grâce à une mise en lumière avec une approche qui pourrait s'appeler Si Moulins m'était conté.@ David Raynal
En scène
 
Jusqu'au 30 septembre, l’agglomération de Moulins fait son cinéma.

Tous les soirs, quatre lieux emblématiques de la ville sont mis en valeur grâce à une mise en lumière avec une approche qui pourrait s'appeler Si Moulins m'était conté.

A la nuit tombée, le visiteur pourra ainsi déambuler du château des ducs de Bourbon, à la place de l'hôtel de ville avec la tour Jacquemart en passant par l'église du Sacré-Coeur et le Centre national du costume de scène.Les façades deviennent des écrans où sont mises en scène des illustrations évoquant le passé de la ville, capitale des Bourbons. Une manière de mieux découvrir les richesses de Moulins.

Grand Café ! Une institution, le Grand Café fait partie des dix plus belles brasseries 1900 de France. Il vit  Gabrielle Chanel chanter l'inoubliable ! « Qui qu'a vu Coco dans l'Trocadéro » avant de devenir Coco; @ Luc Olivier CDT
Grand Café ! Une institution, le Grand Café fait partie des dix plus belles brasseries 1900 de France. Il vit Gabrielle Chanel chanter l'inoubliable ! « Qui qu'a vu Coco dans l'Trocadéro » avant de devenir Coco; @ Luc Olivier CDT
Plus d'infos

Office de tourisme,
11, rue François-Péron - 603006 Moulins. -  Tél : 04 70 44 14 14

https://www.moulins-tourisme.com/  


22/08/2019
André Degon





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Août 2019 - 16:00 Escapade bien-être dans le Gers

Lundi 22 Juillet 2019 - 16:47 Toute la douceur estivale de Badenweiler