Reportage

Bruges, la Venise du Nord

Surnommée la Venise du Nord, Bruges dégage une atmosphère romantique qui la rapproche de sa grande sœur italienne. Le centre-ville médiéval, entouré de canaux, se découvre en bateau, à pied, en calèche ou à vélo.

Reportage et photos Patrick Cros



Bruges, la Venise du Nord
Le temps semble s’être figé il y a quelques siècles dans certaines de ces rues pavées, bordées de maisons aux toits crénelés et à la brique rouge. Au nord de la Flandres, le cœur médiéval de Bruges est sans doute parmi les mieux conservés d’Europe.
Le charme de ses vieilles demeures, la richesse de ses musées où l’on peut admirer la peinture flamande, en font une ville-musée. Ce n’est pas un hasard si ce centre historique figure au patrimoine mondial de l’Unesco.
Ses canaux aux allures de carte postale lui ont également donné le titre de « Venise du Nord ».
La cité s’adresse aux amoureux de culture, aux nostalgiques de vieilles pierre, aux amoureux … comme aux gourmands : Bruges est aussi la capitale mondiale du chocolat !
Pour apprécier la ville, il suffit de flâner et de se laisser surprendre par ses richesses architecturales et culturelles. Elles se découvrent dans des ruelles sinueuses, comme cette maisonnette aux rideaux de dentelle ou ce pignon baroque ouvragé, tandis que retentissent les notes cristallines du carillon du beffroi.
 

Bruges, la Venise du Nord
Markt et Burg, le cœur de la cité
 
Le Markt (Grand Place) et le Burg constituent le centre historique, commercial et populaire de la ville. Ils sont reliés par la Breidelstraat, artère piétonne bordée de boutiques de souvenirs. Jusqu'au 18e siècle, un canal aboutissait ici et les bateaux venaient y accoster. Aujourd’hui, deux immeubles néogothiques abritent la poste et l'administration provinciale. Il faut gravir pas moins de 366 marches pour atteindre la terrasse du Beffroi et ses 47 cloches du carillon, réalisées avec 27 tonnes de bronze. Au bout de l’ascension, un splendide panorama s’offre sur la ville et ses environs. C’est l’occasion d’admirer les parterres rouges des toits, le fouillis des pignons et des clochetons, les alignements argentés des rues et canaux enserrés dans la ceinture verte des remparts. Au loin, à quelques kilomètres, se découpent le gigantesque port de Zeebrugge et ses grues.
Juste à côté, le Burg est sans doute l’une des plus belles places de la ville avec une diversité architecturale étonnante. Au programme : l’Hôtel de Ville, joyau du gothique flamand du XIVe siècle, la basilique romane du Saint-Sang, l’ancien Greffe civil de la Renaissance flamande, la Doyenné baroque et l’ancien tribunal néo-classique.

Bruges, la Venise du Nord
 Des lieux enchanteurs
 
A côté du célèbre lac d'Amour, le Béguinage fait partie de ces lieux chargés d’histoire qu’abrite la ville. Haut lieu de la vie spirituelle et contemplative, ce site du XIIème siècle, occupé aujourd'hui par des sœurs bénédictines, impose par sa sérénité. Le jardin intérieur aux arbres massifs, les façades blanchies à la chaux, l’église en brique du 17e siècle et la pieuse tranquillité qui y règne, créent une atmosphère très particulière. Cette mini cité de légende est isolée de la ville par des fossés, deux portes monumentales et un écran de verdure.Le charme de Bruges se trouve aussi dans ses canaux, véritables artères de la ville. Une mini croisière permet de découvrir ses jardins secrets et des ponts insolites. On en compte 80 qui font partie du décor et donnent un cachet éminemment romantique à ces eaux dormantes. Parmi eux le pont Bonifacius (ou Saint-Boniface) derrière l’église Notre-Dame, en forme de dos d’âne, ou encore, dans un cadre délicieusement poétique, le pont des Soupirs flamand !
 

Bruges, la Venise du Nord
 Plus d’une vingtaine de musées
 
Parmi les musées plus réputés de Bruges : le Groeninge avec sa célèbre collection de Primitifs flamands dont Jan Van Eyck, Hugo Van der Goes, Petrus Christus, Dieric Bouts ou encore Pieter Pourbus. Le musée Memling, situé dans l’église de l’Ancien hôpital Saint-Jean, compte six chefs d’œuvre du peintre Hans Memling, dont la très belle Châsse de Sainte-Ursule (1489), reliquaire gothique de bois sculpté en forme de chapelle. Autre merveille : Le musée Gruuthuse, ancien palais du XVème siècle des seigneurs de Gruuthuse. Les collections et objets que l'on découvre de salle en salle sont tout simplement sublimes. A noter pour les plus gourmands : le musée du chocolat, la Choco-Story, qui plonge les visiteurs dans l’histoire appétissante du cacao. Tandis que le musée de la Frite présente celle … de la pomme de terre !
 P.C.


Bruges, la Venise du Nord


05/04/2012
Patrick Cros





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Juillet 2017 - 19:23 Gien la discrète se découvre au fil de l’eau