Reportage

Italie : Bologne dévoile ses secrets

Au nord-est de l’Italie, Bologne abrite l'une des villes médiévales les mieux préservées d'Europe. A ce patrimoine exceptionnel, s'ajoute une cuisine locale qui en fait l'une des capitales de la gastronomie italienne. Des atouts mis en valeur, jusqu'au 30 novembre prochain, par l'opération "Menu Vera Bologna".

Reportage et photos de Patrick Cros



40 Kms d'arcades pour le fraîcheur, Portique de San Luca, avec ses 3,5 kilomètres et ses 666 arches
40 Kms d'arcades pour le fraîcheur, Portique de San Luca, avec ses 3,5 kilomètres et ses 666 arches
Dans la chaleur de l'été, les 40 kilomètres d'arcades sont autant d'havre de fraîcheur. On y trouve la plus longue au monde, le Portique de San Luca, avec ses 3,5 kilomètres et ses 666 arches. On peut se promener des heures dans la capitale de l’Emilie-Romagne à l'abri du soleil ou de la pluie, à la rencontre de trésors venus des siècles passés, dans l'un des plus grands centres historiques d'Europe aux influences médiévales, Renaissance et Baroques. Chacune a sa personnalité, son histoire, et abrite des portes qui donnent sur des jardins secrets, des cours séculaires, des bâtiments en brique, aux tuiles rouges en terre cuite, venus d'une autre époque. Boutiques, musées, expositions et autres lieux historiques s'offrent aux visiteurs sans limite, le plongeant à travers les siècles, de sa fondation en 534 av. J.-C. à aujourd'hui. On ne ressort pas indemne de ce parcours, emprunt de nostalgie et de douceur, fort d'une richesse patrimoniale et culturelle exceptionnelle.
Considérée comme l'in des berceaux du savoir, Bologne compte encore la plus vielle université d'Europe. Créée en 1088, elle attire aujourd'hui des étudiants de toute l'Italie, qui viennent animer ses terrasses et ses places. Dès l'automne la ville vibre au rythme de nombreux spectacles et animations qui la sortent de la torpeur dans laquelle l'avait plongée la chaleur de l'été. La ville abrite d'ailleurs la principale cinémathèque italienne où se déroule chaque année le festival du film "Il cinema ritrovato", consacré à la découverte de films rares et peu connus.
 

Complexe d'églises Santo Stefano, Fontaine de Neptune sur la Piazza Nettuno,La tour Garisenda 48,16m et la tour Asinelli 97,20 m.
Complexe d'églises Santo Stefano, Fontaine de Neptune sur la Piazza Nettuno,La tour Garisenda 48,16m et la tour Asinelli 97,20 m.
Des tours, des palais et des églises
 
Dans ce coeur historique où nombre de rues sont piétonnières, la principale difficulté est de se garer. Une fois cette étape surmontée, la ville s'offre aux visiteurs. Il faut alors la découvrir à pied pour l'apprécier, se perdre dans ses artères et ruelles, s'arrêter sur une terrasse pour déguster un café ou une glace, réputés dans cette partie du monde. La principale place de la ville, la Piazza Maggiore est un bon point de repère, avec les importants édifices médiévaux qui l'entourent. Le plus ancien est le Palais du Podestat (Palazzo del Podestà) qui remonte à 1200, dominé par la Tour dell'Arengo, construite en 1453 et qui possède la plus grosse cloche de Bologne. Juste en face, s'élève la majestueuse façade inachevée de la Basilique San Petronio, splendide illustration du gothique italien, dont la construction a débuté à la fin du XIVème siècles. Parmi les autres sites remarquables de la ville : Santo Stefano, étonnant complexe d'églises et d'édifices religieux construit au cours du Vème siècle sur l'emplacement d'un temple dédié à la déesse Isis. L'église de Saint-Jean-Baptiste (ou du Saint-Crucifix) date du VIIIème siècle, celle du Saint-Sépulcre du Vème siècle (restaurée au XIIème siècle) ainsi que celle de San Vitale et Agricola (restaurée au VIIIème et XIIème siècle). Plus d'une vingtaine de tours dominent tous ces monuments à travers la ville, anciens symboles de pouvoir et de défense de riches familles locales. La plus haute, la Torre Asinelli, culmine à 97 mètres de haut. Pour atteindre le sommet, il faut gravir pas moins de 500 marches, evec une belle récompense au bout de l'ascension : une vue imprenable sur la cité!

le chef Miriano Baldacci du restaurant le 7 Archi
le chef Miriano Baldacci du restaurant le 7 Archi
Des traditions qui ont du goût
 
Une balade dans Bologne est aussi l'occasion de découvrir une gastronomie locale réputée pour sa qualité et sa richesse. Plus de 150 restaurants participent à l'opération "Menu Vera Bologna", du 15 avril au 30 novembre 2012, comme le "Al Sangiovese", ou encore le "7 archi", dirigé par le chef Miriano Baldacci. Parmi les spécialités de ce dernier : le "saltimbocca di branzino" (paupiette de bar à la sauge et au jambon de parme), ou encore les tortelloni à la ricotta et au poisson. "Au total, 16 plats typiques de Bologne sont à découvrir", précise Juliette Delavigne, chargé de la promotion de l'évènement. les lasagnes vertes à la bolognaise. Ils prennent une saveur particulière, dégustés dans la ville historique, entre palais, tours et autres édifices séculaires, comme ces lasagnes vertes à la bolognaise, composées de plusieurs couches de pâtes aux épinards, de béchamel, de sauce bolognaise (ragù en italien) et de parmesan. Ou encore ce chapon, farci avec un mélange de viande hachée (veau et porc), de jambon cru, de jambon blanc, de mortadelle de Bologne et d’œufs, puis rôti au four. Un délice!
P.C.

Dégustation de mortadelle avec le Chef Miriano Baldacci,  assiette du fameux jambon de Parme.
Dégustation de mortadelle avec le Chef Miriano Baldacci, assiette du fameux jambon de Parme.
Plus d'infos

Des spécialités célèbres


 Bologne est aussi la porte d'entrée d'une région riche en tradition : l’Emilie-Romagne. Ses produits régionaux sont aujourd'hui connus dans le monde entier. Parmi eux, le parmiggiano reggiano, le jambon de Parme, la mortadella de Bologne, le culatello de Bussetto, le zampone de Modène, la pancetta de Piacenza, l’épaule de San Secondo, le vinaigre balsamique, le fameux cotecchino, préparé avec 1/3 de couenne et 2/3 de viande.


Italie  : Bologne dévoile ses secrets
Des vins et des collines
 
Les collines de la région Bologne produisent des vins qui accompagnent les plats locaux. La zona del Reno, qui va de Modène à Bologne, proposent trois vins blancs "tranquilles, pétillants et/ou secs, généralement moelleux, aimables et doux" : le Reno Montuni, le Reno Pignoletto et le Reno Bianco. A l'Est de la ville, la "Zona orientale della Provincia" est le territoire des grands vins de la Romagne, dont le Sangiovese di Romagna, le Trebbiano di Romagna, ou encore l'Albana.

Le Chef Rocco (restaurant Al Sangiovese)
Le Chef Rocco (restaurant Al Sangiovese)
Partir
Où Manger ?
7 archi
via Marchesana, 6 - 40124 Bologna -
Tél. +39 051 233227 -
Email: info@ristorante7archi.it
 
Al Sangiovese
Vicolo Del Falcone, 2 - 40124 Bologna -
Tél. : +39 051 583057 -
E-mail: info@alsangiovese.com
 
 - Où dormir?
L'Admiral Park Hotel
un bel établissement avec piscine et restaurant gastronomique à 15 mn du centre de Bologne -
Via Fontanella, 3 - 40069 Zola Predosa - Bologna -
Tél. : +39 051 755768 -
Email : booking@admiralparkhotel.com
 

Vue sur les toits de la ville de Bologne
Vue sur les toits de la ville de Bologne


24/08/2012
Patrick Cros






1.Posté par Richard BAYON le 30/08/2012 15:03
Cette photo prise en hauteur avec pour panorama, les toits de la Vieille Ville de Bologne (Capitale Gastronomique de l'Italie) est tout simplement : SUPERBE !!!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Avril 2017 - 16:35 Au pays de Don Quijote de La Mancha

Lundi 20 Mars 2017 - 23:26 Irlande : Dingle pour les fines gueules

Dimanche 12 Mars 2017 - 20:32 A Corsier-sur-Vevey, Chaplin est de retour !