Reportage

Les secrets bien gardés du Portugal central

Entre Porto et Lisbonne, le “cœur vert“ du pays abonde de forêts de pins, d'eucalyptus et de vallées verdoyantes, mais aussi d’un patrimoine historique riche et varié. Une révérence locale qui ne nuit pas aux audaces et fantaisies de la modernité.
Texte et photos Catherine Gary



Coimbra entre vie estudiantine et traditions séculaires

Les secrets bien gardés du Portugal central
Une fille, un garçon, guitare à la main, longue et ample cape noire et chemise blanche cravatée de noir, se dirigent d’un pas décidé vers l’entrée magistrale de l’Université. Mai est leur mois de fête : il clôture l’année académique de Coimbra. C’est le moment attendu de la remise des diplômes et, plus festif, celui des sérénades où fado et musique techno s’apprêtent à enflammer les vieux quartiers. C’est qu’ici, si les traditions perdurent, les étudiants ont le sang chaud et les idées peu rétro. Ainsi, comme ils sont plus de 45 000 à devoir se loger, ils ont depuis longtemps trouvé la parade aux loyers trop élevés en créant leurs “republicas“, des maisons collectives autogérées avec le budget de la communauté. Sur les façades, des tags très colorés affichent leur sens de la liberté, un contrepoint sans agressivité en contrebas de l’université. Pas facile, il faut dire, d’y montrer patte blanche, mais déambuler alentour dans les vieilles rues pavées qui serpentent entre les hauts murs patinés, les églises et les places ombragées de ce vieux quartier, fait partie du charme contrasté de Coimbra. Une ville qui rivalisa des siècles avec les plus grandes universités d’Europe, la Sorbonne, Oxford, Salamanque, Bologne… Témoin sa bibliothèque Joanina, un sacré choc à l’entrée. Trois salles en enfilade, somptueusement décorées de boiseries sculptées et laquées, où le vert, le rouge et des dorures servent d’écrin à 200 000 vénérables ouvrages. Les peintures quant à elles rappellent l’âge d’or du Portugal en évoquant les 3 continents où le pays prospéra…

Entre lagune et mer, Costa Nova et Aveiro

Les secrets bien gardés du Portugal central
Changement radical d’ambiance entre la terre et l’eau sur cette côte qui a gardé son authenticité loin des ambiances survoltées des plages de l’Algarve. Costa Nova vous accueille dans le calme printanier de ses maisons bariolées. Ce petit village de pêcheurs au charme très singulier aligne ses rangées de façades rayées comme des cabines de bain du siècle passé.

On se promène sur le quai de cette langue de terre entre mer et ria, aux maisons tournées vers la lagune pour mieux se protéger. Quelques terrasses proposent du poisson grillé et les cafés commencent à s’animer avec l’arrivée des beaux jours. Très tôt le matin, le marché aux poissons éveille ce petit quartier discret et offre des étalages débordants de marée fraîchement pêchée. La couleur locale est alors à son sommet.

A quelques encablures, dans la lagune, Aveiro cache bien son jeu. Qui dirait à voir l’animation nonchalante de ses quais qu’elle est aujourd’hui le troisième centre industriel du pays après Lisbonne et Porto…Elle a dû subir des incidents climatiques et géologiques qui l’ont autrefois envasée, mais aujourd’hui, elle a retrouvé sa place et ne semble pas prête à la laisser. Même si ses activités anciennes ont beaucoup décliné. Les moliceiros, ces jolis bateaux à fond plats qui transportaient jadis le limon et les plantes aquatiques promènent désormais les touristes vers la lagune et les marais salants ne sont plus ce qu’ils étaient.

Mais les chantiers navals, l’industrie mécanique, la sidérurgie, la céramique ont trouvé leur place à proximité. Quant à la pêche, elle reste florissante. Tout cela explique sans doute les belles maisons Art déco qui jalonnent les canaux de cette “petite Venise portugaise“, comme on l’appelle ici. Un moyen charmant de découvrir les marais salants et la lagune, royaume des oiseaux aquatiques.

La forêt magique de Buçaco et son incroyable palais !

Les secrets bien gardés du Portugal central
A une demi-heure de Coimbra, ne vous privez pas du havre de paix très particulier de cette forêt ancienne plantée par les moines au VIè siècle. Plus de 700 essences exotiques prospèrent ici en une véritable petite jungle à travers laquelle serpentent des sentiers de balade tout à fait féeriques.

Première surprise : ils sont jalonnés de grottes d’ermites et de petites chapelles qui abritent, grandeur nature, des scènes de la passion du Christ. Ce chemin de croix, ombragé de fougères arborescentes et de cèdres centenaires, grimpe en douceur jusqu’au belvédère qui révèle au loin les montagnes de Caramulo.

Et puis, soudain, un mirage sans doute, surgit un palais surréaliste, dans une folie décorative inspirée sans frein du style manuélin. Dans une profusion de colonnes torsadées et de sculptures improbables, les azuleros et les peintures illustrent les grandes heures du Portugal et ses conquêtes au-delà des mers. Et, heureux happy few, ce palais est aussi un Palace.

Mais, à moins de prendre un verre au bar ou à la terrasse, il ne vous sera pas possible de découvrir les salles en enfilades de cet ancien pavillon de chasse royal de la fin du XIXè siècle. Et ce serait vraiment dommage car le grand escalier et sa délirante ornementation est à la hauteur des façades. Vous pourrez néanmoins faire un tour sous les arcades qui s’ouvrent sur les jardins, et continuer dans la forêt…

Pratique

Les secrets bien gardés du Portugal central
Y aller en avion :
TAP Portugal propose 4 vols quotidiens Paris-Porto au départ de Orly Ouest.
A partir de 134 euros TTC A/R
Tél. : 0 820 319 320 (0,12 euros/mn)

Où dormir :
- Casa de Penhas Douradas, un hôtel design et écologique à mi-chemin entre Coimbra et Aveiro. Luxe, calme et volupté à 1 500 mètres d’altitude, avec des paysages à perte de vue.
6 260-200 Manteigas
www.casadaspenhasdouradas.pt

- Hôtel Curia Palace, à proximité de Coimbra. L’un des derniers palaces Art Nouveau d’Europe, un lieu incroyable entouré de vignobles à prix très modérés.
Curia
www.almeidahotels.com

Ou manger :
- Restaurant Sal Poente. Au bord d’un canal d’Aveiro, cet ancien grenier à sel a gardé son ambiance marais salants et sert de façon informelle toute une gamme de délicieux poissons.
Casal de S. Roque, 83
3800-256 Aveiro
www.salpoente.com

- Quinta do Encontro, entre forêt de Buçaco et la mer, est à la fois une cave ultra-moderne et design au cœur du vignoble et un excellent restaurant qui ravira aussi les œnologues.
S. Laurenço do Bairro
3781-907 Anadia
www.daosul.com

www.visitportugal.com
www.visitcentro.com
://

Les secrets bien gardés du Portugal central


17/07/2011
Texte et photos Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter