Reportage

Melbourne, cosmopolite, éclectique et tonique !

La deuxième ville d’Australie mêle sans complexes l’audace de ses architectures futuristes aux monuments d’époque victorienne. Ambiance effervescente et chaleureux accueil.

Par Catherine Gary



Tour Euréka Tower à Melbourne (Photo Australian Tourism)
Tour Euréka Tower à Melbourne (Photo Australian Tourism)
C’est d’abord l’Euréka Tower, avec ses trois cents mètres de hauteur, qui émerge de l’ensemble. Elégante et racée, elle dresse sa ligne verticale bien au-dessus des buildings environnants.

Erigée en 2006, elle était, alors, la plus haute tour habitée du monde. Dépassée depuis, elle tient toutefois toujours son rang avec ses quatre-vingt-onze étages aux lignes blanches horizontales, semblables aux barres des bâtons de géomètre. Particulièrement les dix derniers d’entre eux, dont les vitres plaquées d’or à 24 carats font penser à un gigantesque lingot dressé vers le ciel.

Cette richesse affichée fait de l’Euréka Tower plus qu’un gratte-ciel, un monument symbole du passé, un lien entre l’histoire et le monde contemporain. Une histoire pas si lointaine, comme sur tout le continent, et à laquelle ici on tient.

La tour rappelle en effet les origines de la prospérité, en 1850, quand l’incroyable Ruée vers l’or attira les prospecteurs venus du monde entier. A une heure de là, l’Eureka Center, dans la petite ville de Ballarat, rappelle la révolte sanglante et la victoire de ces orpailleurs qui, en 1854, défendirent leurs droits contre des autorités qui les exploitaient….

vue sur la ville de Melbourne et la rivière Yarra (photo Sylvain Grandadam) Gare victorienne de Flinder Street, Cathédrale néo-gothique Saint-Paul face à la NGV (Photos Catherine Gary)
vue sur la ville de Melbourne et la rivière Yarra (photo Sylvain Grandadam) Gare victorienne de Flinder Street, Cathédrale néo-gothique Saint-Paul face à la NGV (Photos Catherine Gary)
Federation Square, le point névralgique de la ville
 
D’ici, au quatre-vingt huitième étage du Sky Deck, la vue sur la ville est époustouflante. On distingue d’abord la rivière, Yarra, au sud, et puis, un peu partout, des jardins, des parcs, des espaces verts. La métropole est aérée et fleurie. Le point névralgique c’est Federation Square,Fed Square“ comme on dit ici. Un vaste espace qui mêle allègrement tous les styles. C’est le lieu culturel par excellence : galeries d'art, musées, cinémas, auditoriums, restaurants, bars… la vitrine en somme de la ville. Sur un écran géant sont retransmises les nombreuses compétitions de ce peuple très sportif : cricket et football, mais aussi courses automobiles et tennis ! D’un côté, la riche gare victorienne en briques jaunes de Flinders Street dont la façade aux neuf horloges coiffées d’un dôme est le rendez-vous de ceux qui viennent flâner dans le quartier. Adossée à la cathédrale néo-gothique Saint-Paul, elle forme un heureux contraste avec le complexe ultra moderne qui lui fait face, dont l’extravagance architecturale abrite depuis 2003 le Centre de l’Image Animée et le Ian Potter Center de la National Gallery de Victoria (le NGV). Ce dernier expose l'art contemporain aborigène qui depuis les années 70, s’est inscrit dans la modernité et attire les musées du monde entier. Riches en couleurs, ces œuvres qu’il faut absolument découvrir, parlent de mythes, de légendes, de territoires… et malgré leur caractère abstrait, sont d’une puissance évocatrice rare.

 

Coeur de la Ville, Black Arcade, un tag animant un mur de la ville (photos Catherine Gary)
Coeur de la Ville, Black Arcade, un tag animant un mur de la ville (photos Catherine Gary)
Architecture de la grandeur victorienne au modernisme des boutiques de luxe

Le cœur vibrant et historique de Melbourne se tient à l’arrière de la place, dans un vaste plan en damier de rues et d’avenues jalonnées d’impressionnants monuments du XIXè siècle. Une vieille garde architecturale à la grandeur victorienne témoigne de l’époque “dorée“ dans les rues les plus riches de la ville : Collins Street et Swanston Street. L’Hôtel de ville, les Bains publics ornés de coupoles, la Bibliothèque d’Etat coiffée d’un dôme, les institutions gouvernementales, comme le somptueux Parlement, les places financières ainsi que les sièges des grandes entreprises…  sans oublier de nombreux bâtiments modernes hébergeant les boutiques de luxe dont les vitrines affichent les plus grandes marques internationales
 

Salon de thé Hopetoun, The Queen Victoria Market, Great Ocean Road (photos Australian Tourism))
Salon de thé Hopetoun, The Queen Victoria Market, Great Ocean Road (photos Australian Tourism))
Charme d’antan et gastronomie

Plus secrets, les passages couverts ont gardé leur charme et la discrétion d’antan. Les modèles du genre sont deux galeries marchandes, dans le prolongement l’une de l’autre, de Royal et Block Arcades. C’est là que l’on vient “faire le block“ et flâner le long des vitrines au charme rétro de l’époque victorienne. Block Arcade en particulier, avec son sol en mosaïques et sa verrière coiffée d’une coupole. Le salon de thé Hopetoun y est une institution ! Dans cette ambiance cosy, on se régale du chocolat chaud fait maison accompagné de pâtisseries craquantes. La gastronomie n’est  pas ici une affaire prise à la légère. D’abord parce qu’on est habitué à savourer les excellents vins produits dans les vallées de Barossa, de Yarra ou d’Adélaïde. Ensuite parce que Melbourne est considérée comme la capitale de la gastronomie australienne.
En mars, chaque année a lieu le Melbourne Food and Wine Festival. L’occasion pour les nombreux restaurants, certains étoilés, pour les caves et leurs vignerons chevronnés de montrer leurs savoir-faire. En vous promenant dans le Queen Victoria Market, le plus ancien et le plus vaste marché de l’hémisphère sud, vous trouverez sur les étals des steaks de kangourou. Ces mammifères marsupiaux pullulent dans le pays et le filet de kangourou aux figues et au vin blanc est l’un des plats particulièrement prisé par les australiens  bien sûr, mais également par les touristes. Enfin, ceux qui ont la chance de pouvoir découvrir l’Etat de Victoria seront enchantés par les paysages de la Yarra Valley, réputée pour ses vignobles et par la Great Ocean Road , l'une des plus belles routes côtières au monde.

National Gallery de Victoria qui expose les oeuvres d'art aborigène (photo Catherine Gary)
National Gallery de Victoria qui expose les oeuvres d'art aborigène (photo Catherine Gary)
Pratique :

Préparer son voyage :
Office de tourisme d’Australie :
www.australia.com/fr/
- Ambassade d’Australie :
Tél. : 01 40 59 33 00. Un visa est nécessaire pour l’Australie
Y aller :
Malaysia Airlines propose un A/R Paris CDG (Terminal 1)-Melbourne (via Kuala Lumpur)
à raison de 2 vols par jour sur A330-300. Horaires : 10h05 / 20h10 et 22h00 / 08h05(+1)
Prix à partir de 1 107,11 euros TTC
www.malaysiaairlines.com/




Lobby du Royce Hotel (photo Catherine Gary)
Lobby du Royce Hotel (photo Catherine Gary)
Dormir :
Royce Hotel : un bâtiment historique des années 1920 méticuleusement restauré. Grand salon surplombé d’un dôme, bar trendy et très belles chambres.
Royce Hotel
379 St. Kilda Road
Tel: +61 3 9677 9900
www.roycehotels.com.au
Bien manger :
Le Botanical dans un cadre contemporain, la carte inspirée par le chef  Cheong Lie west une  une référence ! Excellente cave avec accords mets et vins.
Botanical
169 Domain Road
South Yarra
Tel: +61 3 9820 7888
www.thebotanical.com.au
Circa, restaurant fréquenté par les artistes et les designers, propose des plats innovants dans une ambiance conviviale et décontractée.
Circa
Prince Hotel
2, Acland Street
Saint Kilda
Tél. : +61 3 9536 1122
www.theprince.com.au/circa.htm
Lire : Australie
Très beau guide de 400 pages illustrées pour préparer son voyage avec une multitude d’informations sur l’Histoire, la société et de nombreux itinéraires proposés.
Collection Bibliothèque du voyageur
Gallimard 

Promenade au coeur de Melbourne (Photo Sylvain Grandadam)
Promenade au coeur de Melbourne (Photo Sylvain Grandadam)


29/12/2012
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter