lindigo-mag.com
lindigomagcom
lindigomagcom
L’Indigo, e-magazine du tourisme. Un regard différent, original et inédit sur le Voyage.
Reportage

Le monde insolite des troglodytes d’Anjou

Pendant des siècles les hommes ont creusé le tuffeau et le falun pour se protéger, travailler, vivre. Les Troglos de plaine ou de coteaux sont les témoins de ces coutumes anciennes sur 1500 km de souterrains, de caves à vin, à champignons, à pommes “tapées“. Sans oublier les hôtels de charme, les maisons habitées, d’insolites musées et même un parc animalier.

Par Catherine Gary



Le Bioparc de Doué la Fontaine, un zoo en troglo

C'est parti pour une visite dans le Bioparc de Doué la Fontaine, un zoo en troglo. @ DR
C'est parti pour une visite dans le Bioparc de Doué la Fontaine, un zoo en troglo. @ DR

Bioparc de Doué-la-Fontaine @C. Gary
Bioparc de Doué-la-Fontaine @C. Gary
Sur 4,5 kilomètres, 1500 animaux et 130 espèces vivent en harmonie entre falaises de falun et flore du monde entier le tout soigneusement préservé et classé ISO14001.






Cet étonnant parc créé en 1961 par Louis Gay dans une ancienne carrière de pierre et de falaises calcaires n’a cessé de s’agrandir et de multiplier ses projets grâce à la passion pour ce lieu des deux générations suivantes.

Conservation de la biodiversité, échanges avec les parcs animaliers à travers le monde, actions en faveur des espèces menacées….

Dès l’entrée vous êtes accueillis par le charmant spectacle des girafes et des zèbres cohabitant paisiblement au creux d’une vaste clairière de falun.

Si vous arrivez vers midi, le restaurant-self en terrasse vous permet de les voir évoluer dans leur grâce naturelle tout en déjeunant.

Un parcours en deux niveaux et de nombreux territoires

Une partie de la faune dans le Bioparc de Doué-la-Fontaine @C. Gary
Une partie de la faune dans le Bioparc de Doué-la-Fontaine @C. Gary
Allées et tunnels creusés dans la roche vous font passer d’un monde animal à l’autre sur deux niveaux.

Au niveau inférieur, celui des girafes, vous découvrirez les okapis, les léopards de Java et du Sri Lanka, les pandas roux et la volière sud-américaine, plus grande d’Europe, où vivent 35 espèces d’oiseaux multicolores au creux des falaises. Au niveau supérieur, le niveau du sol, évoluent vingt-quatre espèces dont les lions, tigres, hippopotames, rhinocéros, gibbons, tortues géantes, loups, ours à lunettes et même panthères des neiges ! De grands fossés les séparent des visiteurs qui peuvent ainsi les observer à loisir sans la barrière rébarbative des grilles. Ici pas de spectacles racoleurs de dressage ou d’autres animations mettant en avant les capacités forcées des bêtes mais à certaines heures il est possible d’observer les interventions des soigneurs animaliers pour le nourrissage. Le parc est engagé sur 25 “Projets Nature“ pour préserver les écosystèmes et les espèces menacées. Tout est parfait au zoo de Doué-la-Fontaine !

Le Mystère des Faluns de Doué-la-Fontaine-@ AnjouTourism
Le Mystère des Faluns de Doué-la-Fontaine-@ AnjouTourism

Le Mystère des Faluns et ses 10 millions d’années

Le Mystère des Faluns @Mathieu Genon AnjouTourisme
Le Mystère des Faluns @Mathieu Genon AnjouTourisme
Il s’agit ici d’un parcours artistique de haut vol au cœur d’immenses carrières creusées dans le falun, cette pierre calcaire issue de la sédimentation de sables et de restes d’animaux marins, requins, baleines, raies, poisson-scie…

Car la mer était bien là il y a 10 millions d’années… Inspiré par cette très lointaine présence Le Mystère des Faluns propose un parcours magique à travers l’enfilade des gigantesques galeries creusées par l’homme pour en extraire la pierre. On y évolue comme sous l’immense nef d’une cathédrale en se laissant porter par la féérie des projections lumineuses et des effets sonores, dans une nuit des temps où les fonds marins étaient vivants. D’abord la flore du Miocène au cœur d’une savane luxuriante où évoluent toutes sortes d’animaux. Puis la mer recouvrant tout avec ses poissons, requins, baleines projetés sur les hautes parois de pierre plongeant dans l’océan. Les concepteurs de cette mise en scène à la fois scientifique et artistique ont voulu ce parcours comme « une lente plongée dans les galeries irisées de bleu où nous devenons poisson entre les algues, esquivons les requins, explorons les entrailles d’une baleine ». La fin de la visite rend hommage aux valeureux carriers qui surent creuser cette roche sur 30 mètres de profondeur et que seules les nappes phréatiques arrêtaient.

Château de Brézé. @C.Gary
Château de Brézé. @C.Gary

Défense souterraine au château de Brézé

Château de Brézé @Sebastien Gaudard-AnjouTourisme  et  Le Château de Brézé. Pressoir souterrain @C.Gary
Château de Brézé @Sebastien Gaudard-AnjouTourisme et Le Château de Brézé. Pressoir souterrain @C.Gary
On n’imagine pas tout ce monde creusé dans le tuffeau en observant les façades élégantes (XIe au XIXe siècle) de ce château de pierre blanche. Et pourtant, l’importance de ses galeries troglodytiques le dépasse certainement en volume.

D’abord propriété des Dreux-Brézé avant d’être transmis par mariage à la famille de Colbert. Il est fier d’être la plus importante forteresse souterraine d’Europe avec ses 4 km de galeries labyrinthiques à onze mètres de fond. Un dédale complexe de couloirs, dont 1,5km sont accessible au public, les plus anciens datant du XIe siècle.

En ces temps d’invasions vikings puis de Guerre de Cent ans, il fallait défendre ce château occupant un point stratégique. Postes de tir, ouvertures étroites pour ne laisser passer qu’un fin rayon de lumière et un peu d’air, silos à grains… tout était pensé pour vivre en autarcie en cas de siège.

Au XVe siècle une nouvelle galerie souterraine, plus ample avec ses voûtes de pierre, mène au plus grand fournil souterrain à ce jour, à une magnanerie pour la culture des vers à soie, à la salle des pressoirs, à celle des foudres et à la cave à vin dont le blanc est alors apprécié du roi René d’Anjou comme il l’est encore aujourd’hui. La galerie mène par ce chemin de ronde souterrain aux plus grandes douves sèches d’Europe, 18mètres de profondeur et 10 mètres de large. Au retour en surface le château “terrestre“ mérite lui aussi une visite à garder de préférence pour la fin. 

Troglos et sarcophages La chapelle médiévale @Anjoutourism
Troglos et sarcophages La chapelle médiévale @Anjoutourism

“Troglodytes et sarcophages“ classés Monument historique

Troglodytes et Sarcophages @ Didier Chabot
Troglodytes et Sarcophages @ Didier Chabot
Le site est découvert en 1989 à la suite d’un effondrement en surface. Il est alors occupé dans sa partie ouverte comme cour de ferme délimitée par les parois de l’ancienne carrière de falun.


Les ouvertures bouchées par des pierres laissent le fermier-vigneron indifférent mais l’effondrement attire l’attention d’un archéologue local.

Durant six étés et avec l’aide d’une vingtaine de “fouilleurs“ il entreprend des recherches et découvre une fabrique de sarcophages datant de l’époque mérovingienne dont quelques pièces en cours de finition comme un chantier interrompu.

Il constate que face aux invasions Vikings les galeries deviennent refuge pour une population craignant la violence des envahisseurs. D’où les silos à grains, le grand four, la cave à vin et la chapelle plus tardive. Au XIXe siècle les souterrains se transforment en carrière de falun pour répondre à la demande croissante de pierres de construction en même temps qu’on abandonne progressivement les habitats troglodytiques. Une visite très didactique permet de comprendre les différentes phases de cette histoire passionnante.

Troglo de la pomme tapée Les fours à braise @C.Gary
Troglo de la pomme tapée Les fours à braise @C.Gary

Le troglo de la “Pomme tapée“

Epluchage de pomme Troglo des Pommes tapées @C.Gary et  Avant après. Troglo des Pommes tapées @C.Gary
Epluchage de pomme Troglo des Pommes tapées @C.Gary et Avant après. Troglo des Pommes tapées @C.Gary
Les galeries souterraines de plaine ou de coteau, en falun ou en tuffeau vous réservent aussi des surprises agréables au palais que vous pourrez déguster en fin de parcours.


C’est le cas ici pour les “pommes tapées“ dont le nom reste mystérieux malgré de nombreux reportages sur le sujet. Dans la vaste cave troglodytique à flanc du coteau de Turquant cette recette ancestrale remporte un énorme succès quand les vignerons de la région sont touchés par la crise du phylloxera.

Il faut alors trouver d’autres moyens de subsistance et on pense à cette technique ancienne favorisant la conservation et tenant moins de place dans les caves. Idéale aussi pour les bateliers sur la Loire dans leurs longues équipées. Le succès dure jusqu’au redémarrage de la vigne puis les pommes tapées sont totalement oubliées jusqu’en 1980. A cette date,  la recette est exhumée comme une délicieuse curiosité.

Déambulation dans ces hautes galeries creusées dans le tuffeau dont plus de 300 objets font revivre le quotidien des habitants. En particulier la technique de fabrication de ces pommes. D’abord pelées puis déshydratés en douceur sur des braises elles seront patiemment tapées au marteau et disposées dans de grands paniers d’osier. En fin de parcours, un film en explique la fabrication et une dégustation est proposée à la sortie de même qu’un repas au restaurant adjacent avec d’autres spécialités locales.

Caves Ackerman  EmotionsEnfouies-AILO-@ Ackerman-Amandine César
Caves Ackerman EmotionsEnfouies-AILO-@ Ackerman-Amandine César

Maison Ackerman, un “voyage au centre de la bulle“

Caves Ackerman Oeuvre de Makiko Furuichi_ @ Léonard de Serres et Caves Ackerman @ Ackerman
Caves Ackerman Oeuvre de Makiko Furuichi_ @ Léonard de Serres et Caves Ackerman @ Ackerman
Dans la température constante de ses caves de tuffeau, 12° et 90% d’humidité, la plus ancienne maison de fines bulles de Loire créa en 1811 ses vins de méthode dite traditionnelle ou champenoise avec seconde fermentation en bouteilles avec ajout d’une liqueur de tirage.

Spécialisée dans les appellations Saumur brut et Crémant de Loire la Maison accueille les visiteurs dans ses 7 km de galeries pour un voyage impressionnant au centre de la terre dans l’une des plus hautes caves du Saumurois, 18 mètres sous voûtes. Cépages, portraits de vignerons, secrets d’élaboration illustrent la visite jalonnée aussi d’œuvres et d’installations contemporaines. Car depuis 2015 la maison s’est alliée à l’abbaye de Fontevraud pour accueillir des artistes en résidence. Ce qui permet d’apprécier les créations d’Anna-Eva Berge jouant de la lumière sur fond d’obscurité, celles Fabrice Leroux et ses résonnances sonores rythmant des sensations visuelles et celles de Makiko Furuichi qui se fondent sur le relief des parois comme un art pariétal. De nombreuses dégustations sont proposées en fin de visite et on apprécie en particulier l’Ackerman Royal blanc, un must de fine effervescence.

Cave vivante du Champignon @Anjou-Tourisme
Cave vivante du Champignon @Anjou-Tourisme

La Cave vivante du Champignon et son “jardinier de la nuit“

Cave vivante du Champignon @Anjou-Tourisme
Cave vivante du Champignon @Anjou-Tourisme
Dans le dédale d’habitations souterraines de ses caves troglodytiques Jacky Rouleau vous invite à le suivre.


Outre leur histoire lointaine de refuge contre le Vikings ces galeries hébergèrent jusqu’en 1938 des personnes indigentes et des ouvriers agricoles. Les objets conservés ici reflètent ce mode de vie précaire et émouvant dans une scénographie qui ne manque pas d’humour.

Car Jacky sait faire vivre ses visites avec générosité et bonhommie ce qui se vérifie à la sortie dans un échange autour d’un verre de vin de sa production. En attendant, on est venu ici pour découvrir la culture du champignon de Paris et rien ne restera dans l’ombre sur le sujet y compris le mécontentement de Jacky face à la concurrence de la Chine et des pays de l’Est qui envahissent le marché depuis 2000 causant la presque disparition des champignonnières françaises.

Il vous explique d’abord la fabrication du compost à base de crottin de cheval, de paille, d’eau et de tuffeau broyé qui sera ensemencée 3 semaines plus tard puis déposé dans de grands bacs superposés pour une récolte quotidienne selon la croissance de chaque champignon. La récolte terminée, le compost servira de fumure sur les terres agricoles…


Plus d'infos

Caves Ackerman @ Mathieu Genon -AnjouTourisme; Mystère des Faluns @Pict By Sim Poissons ; Chapelle Troglodytes et Sarcophages @ Didier Chabot; et petit panda du Bioparc de Doué la Fontaine @DR
Caves Ackerman @ Mathieu Genon -AnjouTourisme; Mystère des Faluns @Pict By Sim Poissons ; Chapelle Troglodytes et Sarcophages @ Didier Chabot; et petit panda du Bioparc de Doué la Fontaine @DR
Se renseigner :

www.anjou-tourisme.com/fr

https://ot-saumur.f
r


Visiter les troglos :

Le Bioparc de Doué-La-Fontaine
103 Rue de Cholet. Doué-la-Fontaine

https://www.bioparc-zoo.fr
Le Mystère des Faluns 
7, rue d’Anjou. Doué-la-Fontaine

https://le-mystere-des-faluns.com
Château de Brézé
2 Rue du Château, 49260 Brézé 
https://www.chateaudebreze.com
Troglodytes et sarcophages
1, rue de la Croix Mordret. Doué-la-Fontaine

https://troglo-sarcophages.fr
Les pommes tapées
11, rue des Ducs d’Anjou. Turquant

https://pommes-tapees.fr
 

Entrée de l 'Hôtel troglo Rocaminori  et l'une des chambres @ C.Gary;  Fouées @Melanie Chaigneau AnjouTourisme ; Gouline @Benoit Martin AnjouTourisme ;  Galipettes @Benoit Martin AnjouTourisme ; Pommes tapées @Mathieu Genon AnjouTourisme
Entrée de l 'Hôtel troglo Rocaminori et l'une des chambres @ C.Gary; Fouées @Melanie Chaigneau AnjouTourisme ; Gouline @Benoit Martin AnjouTourisme ; Galipettes @Benoit Martin AnjouTourisme ; Pommes tapées @Mathieu Genon AnjouTourisme
Dormir en hôtel troglodytique :

Rocaminori est un hôtel troglo de charme;
Il est situé au cœur d’un village riche lui aussi en habitats souterrains
qui comporte aussi un petit musée sur le sujet.
Ses 12 chambres creusées dans la roche tendre de falun et tous les espaces communs ont des lignes organiques et enveloppantes tout à fait séduisantes.
Le restaurant au menu unique sert des produits locaux insolites. 
15, rue du Musée
Louresse-Rochemenier

www.rocaminori-hotel.fr

Se régaler de produits locaux 
Le restaurant du Troglo des Pommes tapées
est une idée savoureuse après la visite.
Au menu, les Galipettes farcies, la gouline et les pommes tapées,
le tout parfaitement cuisiné.
11, rue des Ducs d’Anjou.
Turquant

https://pommes-tapees.fr
 

 


10/08/2022
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 27 Septembre 2022 - 14:31 Vienne, la musique en capitale !

Mardi 26 Juillet 2022 - 15:35 A Saint-Sauveur-en-Puisaye, une maison-livre