lindigo-mag.com
lindigomagcom
lindigomagcom
L’Indigo, e-magazine du tourisme. Un regard différent, original et inédit sur le Voyage.
Reportage

Les multiples facettes de Trabzon l’Anatolienne

Port très actif sur la mer Noire jadis considéré comme la petite Constantinople à l’est de la Turquie, Trabzon, l’antique Trébizonde, vous réserve les surprises de son histoire multiculturelle et de belles échappées entre lacs, forêts, monastères ou mosquées au cœur de ses montagnes escarpées.

Par Catherine Gary



Retour sur une histoire prospère et agitée

Vue sur la ville de Trabzon et son port. @ Näytä Kuinka/Wikipédia
Vue sur la ville de Trabzon et son port. @ Näytä Kuinka/Wikipédia
Fondée par les Grecs au VIIe siècle av. J.-C. sur la côte est de l’Asie Mineure la ville médiévale devient vite une étape incontournable sur la Route de la Soie, les marchandises entre Asie et Byzance transitant par son port comme en témoigne Marco Polo à son retour de Chine. 

Sa prospérité redouble d’éclat au XIIIe siècle quand les fils de l’empereur byzantin Andronic fuient Constantinople conquise par les Croisés et s’y installent. Elle devient alors ce fameux Empire de Trébizonde célébré pour sa cour fastueuse et résistera aux assauts des sultans seldjoukides, aux Mongols et même aux Génois cherchant une emprise sur la mer Noire. Néanmoins en 1461 Trébizonde succombe aux forces armées du sultan Mehmet II qui s’est déjà fait maître de Constantinople. Elle est alors rattachée à l’Empire Ottoman. De ce passé tumultueux la ville garde encore de beaux vestiges comme une mémoire glorieuse inscrite dans la pierre.
 

Hagia Sophia à Trabzon @C.Gary
Hagia Sophia à Trabzon @C.Gary

De marchés en mosquées et en églises byzantines

Balade dans les ruelles pentues de la vieille ville @ C.Gary et  Statue d'Ataturk au œur de la vielle ville @ C.Gary
Balade dans les ruelles pentues de la vieille ville @ C.Gary et Statue d'Ataturk au œur de la vielle ville @ C.Gary
Le centre-ville ancien n’est pas très étendu et peut se faire à pied le long des ruelles pavées qui grimpent vers la citadelle.


On traverse d’abord le bazar en se perdant dans les ruelles calmes sans être sollicités ni bousculés. Un vrai plaisir. Marchands de tabac et de café, cireurs de chaussures, échoppes colorées de textiles et de cuir… c’est le moment de dénicher objets insolites, délices sucrés, fruits secs ou confits.

La statue d’Atatürk se dresse sur la place centrale ornée de fanions et de lampions qu’on allume le soir en mémoire du grand homme révéré par la nation tandis que les terrasses s’animent tout autour. On peut d’ailleurs visiter un peu plus loin les appartements où il séjourna quelque temps dans une belle maison ancienne.

Le patrimoine ottoman et byzantin se découvre dans les différents quartiers de cette ville contemporaine. Dominant le port et protégé par d’antiques murailles, le monastère des filles, Panagia Theoskepastos, ancien bastion  défensif du XIVe siècle, est perché sur un rocher escarpé qui se mérite par quelques efforts dans la montée. A l’intérieur, l’église creusée dans la roche a gardé quelques fresques illustrant des scènes bibliques. Le dédale des cours à ciel ouvert avec vue plongeante sur la mer accueille des événements culturels variés. En contrebas voici la plus jolie église byzantine de la ville, Hagia Sophia, XIIIe siècle, cachée dans la sérénité d’un quartier paisible avec vue sur la mer. Trois porches en façade, une coupole ornée de fresques soutenue par des colonnes sculptées en font le charme. Devenue mosquée en 1461 l’église changea plusieurs fois de destinée avant de devenir musée au cœur d’un jardin dominant la ville où les jeunes mariés aiment venir poser en costume de fête. D’autres monuments sont ainsi dispersés dans Trabzon et méritent aussi la visite.

A une heure de route de Trabzon le lac Uzungöl  s’étire dans son cirque de montagnes au cœur de grandes forêts à 1100 mètres d’altitude. @Tourisme Turquie
A une heure de route de Trabzon le lac Uzungöl s’étire dans son cirque de montagnes au cœur de grandes forêts à 1100 mètres d’altitude. @Tourisme Turquie

Le lac Uzungöl pour une balade enchantée

Le lac d'Uzungöl @Tourisme Turquie et La mosquée aux fins minarets sur les bords du lac Uzungöl @tourisme Turquie
Le lac d'Uzungöl @Tourisme Turquie et La mosquée aux fins minarets sur les bords du lac Uzungöl @tourisme Turquie
A une heure de route de Trabzon ce lac s’étire dans son cirque de montagnes au cœur de grandes forêts à 1100 mètres d’altitude.

Il est l’un des lieux les plus appréciés de la région et beaucoup le considèrent même comme le plus beau lac de Turquie. On vient facilement y passer la journée ou mieux, y séjourner quelques jours pour se balader sur les berges et savourer la beauté d’une nature préservée dans le silence des sentiers de randonnée. Le mieux est d’y passer une nuit en chalet pour voir le soleil se lever dans cette nature authentique. A quelques vingt minutes de marche jusqu’au village de Serah on admire aussi les maisons traditionnelles en bois et, un plus loin sur la rive, une mosquée d’un blanc immaculé qui dresse ses fins minarets vers le ciel. Un minibus depuis le centre de Trabzon assure la liaison à l’aller comme au retour.

Sümela Monastery @ Tourisme Turquie
Sümela Monastery @ Tourisme Turquie

Sümela un monastère à couper le souffle perché sur sa falaise,

Les fresques assez endomagées à l'extérieur du monastère de Sümela @ C. Gary  et  Les fresques en partie restaurées à l'intérieur du monstère de Sümela.@ C.Gary
Les fresques assez endomagées à l'extérieur du monastère de Sümela @ C. Gary et Les fresques en partie restaurées à l'intérieur du monstère de Sümela.@ C.Gary
Il faut s’aventurer dans la montagne pontique orientale longeant la côte pour découvrir la beauté foudroyante des paysages escarpés, des défilés, et d’une nature à la fois sauvage et verdoyante.

La route serpente à travers des pics vertigineux dans une suite de virages impressionnants jusqu’à ce monastère de bout du monde érigé dans la plus grande solitude par des moines ayant fui les persécutions de l’Empire romain en plein IVe siècle. Le dernier kilomètre à pied délivre à l’arrivée le spectacle d’un monument de plus de quinze siècles suspendu entre terre et ciel sur sa paroi vertigineuse. A l’intérieur on découvre une église rupestre, quelques chapelles et des cellules monastiques avec vues plongeantes sur la vallée. Attention au vertige ! Entièrement décorée de peintures allant jusqu’au XVIIIe siècle les fresques de l’église illustrent différents épisodes de l’Ancien Testament ainsi que l'histoire du Christ et de la Vierge. Certaines ont subi les outrages de temps et des iconoclastes mais elles sont en voie de restauration depuis que l’Unesco a inscrit l’ensemble en 2000 au Patrimoine mondial. Cette balade à la journée est aussi l’occasion de découvrir la beauté des montagnes environnantes à une trentaine de kilomètres de Trabzon. Pour y accéder, un minibus fait la jonction chaque matin à 10h depuis la place Atatürk Meydani, au centre de Trabzon.

Le petit port de pêche près de Trabzon @ DR
Le petit port de pêche près de Trabzon @ DR

Plus d'infos

Ancien quartier turc . @ C.Gary
Ancien quartier turc . @ C.Gary
Pratique :



Se renseigner :

Service culturel de l’Ambassade de Turquie
102 avenue des Champs Elysées.
 Tél : 01 45 62 78 68


Aller à Trabzon :

Turkish Airlines- Trabzon via Istanbul

https://www.turkishairlines.com


Séjourner à Trabzon :

Le Ramada Plaza hôtel.
Hôtel de luxe sur la mer.
Décor design et tout confort.Central avec piscine, spa,
bars et restaurants.


https://www.ramadaplazatrabzon.com
 
 
 
 
 
 

 


10/07/2022
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 26 Juillet 2022 - 15:35 A Saint-Sauveur-en-Puisaye, une maison-livre